N-VA

Facebook Twitter

La "blague" de mauvais goût d'un élu belge du NVA. La N-VA dit "non, hélas" à la note d'Elio Di Rupo. Pour rappel, 6 partis ont déjà dit "oui": le MR, l'Open Vld, le sp.a, le PS, le cdH et Ecolo.

La N-VA dit "non, hélas" à la note d'Elio Di Rupo

Au nom du CD&V, Wouter Beke dit que, sans la N-VA, il n'y aura pas de négociation, donc pas d'accord. Ce qui revient à un "non", désormais. Le président de la N-VA Bart De Wever, aux côtés de ses fidèles, parmi lesquels Danny Pieters et Ben Weyts, a communiqué ce jeudi la réponse de son parti à la note finale du formateur Elio Di Rupo. Bart De Wever a commencé par expliquer que, ces derniers jours son parti a étudié la note Di Rupo.

Elle "mérite le respect", souligne-t-il. "Avec la meilleure volonté du monde, je ne crois pas à des négociations qui puissent aboutir", souligne ensuite Bart De Wever. "Inférieur à la note de Vande Lanotte" Selon lui, les réformes économiques ne sont pas en ligne avec les recommandations de l'Union européenne ou de l'OCDE et provoqueraient un "tsunami" de hausse d'impôts. A la N-VA, on pense que le PS sera loyal" Piet De Bruyn est un proche de Bart De Wever : il expose les priorités socio-éco de la N-VA.

A la N-VA, on pense que le PS sera loyal"

Le PS a la réputation de respecter ses accords, dit-il. a href=" la N-VA on pense que le PS sera loyal Entretien Piet De Bruyn a été porte-parole de Bart De Wever. Il est membre de la N-VA depuis 2004, et considéré comme l’un des plus proches collaborateurs de Bart De Wever. La N-VA est un parti de centre-droit. On essaye d’être en phase avec les réalités des gens, il est certain qu’au niveau de la sécurité sociale nous sommes pour le maintien d’une solidarité entre les entités fédérées. La N-VA n’a à jamais été un parti qui s’est positionné contre les étrangers, les immigrants et les minorités, je ne suis absolument pas d’accord quand j’entends ce genre de critiques On doit toujours prendre en considération l’origine des immigrants. Oui, c’est très important pour la vie en société et l’ouverture à la vie publique. C’est une des choses les plus ridicules que j’ai entendues.

Les candidatures affluent à la N-VA. Di Rupo-Reynders et Hoyos-Lutgen face à face sur la RTBF elections 2014 La RTBF promet de donner la parole aux grands comme aux petits partis.

Les candidatures affluent à la N-VA

Mis en ligne La Belgique privée d’éclipse lunaire mardi matin belgique La Terre s’intercalera entre le soleil et la Lune mardi à 7h du matin. L’éclipse totale peut donner une couleur rouge sang à notre satellite. Explications Mis en ligne En Belgique, la cocaïne est «bonne et pas chère» belgique Le prix moyen de la cocaïne en Belgique est un des moins élevés au monde, révèle l’enquête en ligne relative aux drogues, Global Drug Survey. Et sa qualité est considérée comme «bonne». Mis en ligne 14-18: à la découverte des traces des résistants belgique Chaque jour, durant une semaine, «Le Soir» vous emmène dans ces lieux si proches de chez nous où s’est joué, grande Histoire ou anecdote, un pan de la Première Guerre mondiale.

De Wever cherche un accord de principe. Bart De Wever, maître-achat pour la Belgique. Bart De Wever informateur: qu'en pensent les Flamands ? Le 13 juin, Bart De Wever est devenu l’homme fort de Flandre.

Bart De Wever informateur: qu'en pensent les Flamands ?

Républicain et séparatiste, il est devenu incontournable. A près de 40 ans, le chef de file de la N-VA a endossé cette semaine le costume d’informateur royal. Méconnu des francophones, l’homme a également sa part de mystère au nord du pays. "C’est un vrai Flamand. Maintenant c’est lui qui doit sauver le pays. Bart De Wever ne voulait pas de cette mission d’informateur, tout comme le poste de premier ministre. Plutôt un formateur Même s’il ne porte généralement pas de cravate, le président de la N-VA ne serait donc pas un homme sans culotte. Confiance des Flamands Fort de sa victoire historique, Bart De Wever se lance dans sa mission avec la confiance presqu’aveugle des électeurs flamands. Son ambition: devenir bourgmestre d'Anvers Telle est sa principale ambition : réussir là où ses prédécesseurs, Guy Verhofstadt et Yves Leterme, ont échoué.