background preloader

Atelier reseaux

Facebook Twitter

Comment Twitter va enfin gagner (beaucoup) d'argent. "Pause ce soir. Je découvre The Voice. De sacrés talents en effet. Peut-être même de vrais artistes demain. Roulez jeunesse! " Ce soir-là, le programme phare de la première chaîne, qui réunit 8,5 millions de téléspectateurs, génère près de 300.000 tweets, ces mini-messages envoyés sur le réseau social par des quantités d'anonymes et une poignée de célébrités.

Acquisition stratégique En quête d'un modèle économique depuis sa naissance à San Francisco, en 2006, l'entreprise pense avoir enfin trouvé le Graal qui lui permettra de valoriser les quelque 200 millions d'utilisateurs de son service - la France, avec 5,5 millions de membres, se classe au septième rang mondial. Début février, Twitter a réalisé la plus grosse acquisition de son histoire en rachetant pour 67 millions d'euros Bluefin Labs, une start-up qui analyse les données personnelles des utilisateurs de réseaux sociaux lorsqu'ils regardent la télévision. Public élargi et fidélisé Messages personnalisés Nouveaux formats à trouver. 17: Le Bouche à Oreille et les Réseaux Sociaux | Neuromonaco.

March 22, 2012 Lettres Philippe Gouillou 4 responses Tagged with: Confiance • Segmentation • Webmarketing Pour savoir qui sont les utilisateurs des Réseaux Sociaux et pourquoi tellement croient aveuglément les avis qui y sont donnés. Sommaire Cette lettre avait été envoyée par email le 5 mars 2012 : Abonnez-vous pour les recevoir en temps réel 1. Au début il y a eu Usenet, qui permettait à chacun de converser au travers du réseau, puis il y a eu le Web, qui permettait à chacun de publier du contenu multimedia, et maintenant, grâce à l’extraordinaire avancée technologique, il y a les Réseaux Sociaux qui permettent à chacun de… converser au travers du réseau. C’est bien sûr beaucoup plus compliqué : le Web a bien tout emporté mais en devenant le support technique à une énorme diversité d’usages, et quand on cherche à classer les principales utilisations d’Internet on arrive à des représentations aussi complexes que le “Conversation Prism” (en réduction ci-joint).

“Meformers” vs “Informers” 2. 3. La puérilité de Google+ | Iconique. La page d'accueil de l'application Google+ pour Android (capture du 26 novembre 2011). La forme du réseau social de Google ouvert il y a cinq mois peut surprendre : l’interface graphique de Google+ ressemble à un jeu pour enfant alors qu’un mineur ne peut y créer un compte. Ce billet explique en quoi l’interface de Google+ est puérile et tente de cerner les possibles causes d’un tel parti. (7/10/2012 : ce billet fait allusion à une interface graphique qui a sensiblement évolué.) +Réseau social ou +Jeu d’éveil ? L’interface graphique de Google+ (ou Google Plus) a un style délibérément enfantin. Nous le devons largement aux “icones” utilisées pour désigner certaines grandes fonctions du réseau social []. S’agissant des Polaroids de l’icone “Photos” (qui n’est pas si anachronique), on se souviendra que leur naissance a pour origine, selon la légende, la frustration exprimée par la fille de l’inventeur Edwin Land, alors âgée de quatre ans.

Ma position est assez partagée. Note(s) : Facebook en bourse au printemps prochain. Le site internet de socialisation Facebook vise une date entre avril et juin pour son introduction en Bourse, affirme lundi le Wall Street Journal sur son site internet, citant des sources proches du dossier. Les dirigeants de Facebook mènent actuellement des discussions internes sur le meilleur moment pour enregistrer auprès des autorités américaines des marchés leur projet d'introduction boursière, la plus attendue du moment.

Ils pourraient le faire avant la fin de l'année, même si le PDG du site internet Mark Zuckerberg n'a pas encore arrêté sa décision, selon ces sources. 100 milliards dans le viseur L'entreprise aux plus de 800 millions d'usagers espère lever quelque dix milliards de dollars au cours de cette introduction en Bourse, qui pourrait valoriser Facebook à plus de 100 milliards de dollars, même si cette levée de fonds dépendra de l'état des marchés financiers, ont poursuivi ces sources citées par le quotidien financier. Pour Zuckerberg, «une promesse» Début novembre, M.

Facebook victime d'une campagne de spams pornographiques d'une rare violence. 01net le 16/11/11 à 13h11 Facebook a confirmé les faits. Depuis le début de la semaine, le réseau social est la cible d’une attaque de spams sans précédent. Ses utilisateurs lui signalent la multiplication sur leur fil d’images et de vidéos pornographiques très crues. Nombre membres s'en sont émus sur leur fil Twitter. La firme de Mark Zuckerberg a indiqué avoir supprimé de ses serveurs la plupart des clichés concernés. « Durant cette attaque, les internautes ont été incités à faire du copier-coller et à exécuter des programmes malveillants en Javascript dans la barre URL de leur navigateur, ce qui les a conduits à diffuser à leur insu ces contenus choquants », a indiqué à l’AFP un porte-parole du réseau social.

Un prix à un jeu-concours comme appât Les propriétaires des comptes infectés ont reçu des instructions pour se protéger. Licencié à cause de commentaires sur Facebook, "fondé" selon le tribunal. Le salarié licencié, Dirk D., originaire de Leefdaal et âgé de 50 ans, avait posté à plusieurs reprises des critiques sur son employeur, réagissant notamment à la chute des résultats trimestriels de l'entreprise et à ses contacts avec une société chinoise. Selon la direction d'Option, ces commentaires ont duré dix mois. 15 000 euros le million de fans Facebook, vous achetez ? | Rue89 Eco. Montage du symbole « j’aime » de Facebook Sur les réseaux sociaux, le nombre de « followers » (utilisateurs abonnés à un compte) sur Twitter et de personnes abonnées à une page Facebook (bouton « j’aime ») sont devenus les baromètres de la popularité des internautes et des marques, l’un et l’autre se confondant parfois.

Une société française, Boostic , propose de vendre des « followers » et des « j’aime » (ou « likes » en anglais) aux particuliers et aux entreprises, à l’instar de trois sites similaires qui se sont implantés dans l’Hexagone depuis quelques semaines. « Devenez le seigneur des réseaux » Mais Boostic a passé la vitesse supérieure en investissant les panneaux publicitaires du métro parisien en fin de semaine dernière : « Devenez le seigneur des réseaux […], l’ami des moteurs de recherche, mettez les projecteurs sur votre profil, gagnez dans votre stratégie de communication. » Plusieurs moyens sont possibles pour fournir ces fans : Une activité balbutiante Est-ce que ça marche ?

G+

Twitter. Nombre de Dunbar. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le nombre de Dunbar est le nombre maximum d'amis avec lesquels une personne peut entretenir une relation stable à un moment donné de sa vie. Cette limite est inhérente à la taille de notre néocortex. Elle est estimée par Robin Dunbar à 148 personnes[1] et a une valeur admise en pratique de 150 personnes[2],[3]. Ce nombre provient d'une étude publiée en 1993 par l'anthropologue britannique Robin Dunbar. Dunbar indique par ailleurs que le langage que nous avons collectivement développé joue un rôle important dans notre capacité à entretenir des relations sociales avec environ 150 personnes. Différentes études ont retrouvé des résultats proches du Nombre de Dunbar, dans le comportement des utilisateurs de réseaux sociaux sur Internet[4]. Notes et références[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (en) Robin Dunbar, Theory of Mind and the evolution of language, Cambridge University Press [PDF]

Sur les réseaux sociaux, difficile d'avoir plus de 200 amis. Une étude de l'université de l'Indiana portant sur trois millions de comptes Twitter montre qu'un utilisateur ne parvient à entretenir des relations réciproques qu'avec 200 personnes maximum. Au début des années 1990, alors qu'il étudiait l'organisation sociale chez les primates, Robin Dunbar avait théorisé que la taille de leur néocortex induisait une limite au nombre d'individus composant un groupe “efficace”.

En extrapolant ses données pour les appliquer aux humains, il était parvenu à la conclusion qu'au-delà de 150 individus, le temps et les capacités intellectuelles mobilisées pour entretenir des relations sociales devenait trop important pour maintenir la cohésion du groupe. Des résultats en partie corroborés par la recherche ethnographique, sociologique et historique, selon Dunbar : les villages du néolithique, tout comme les unités de l'armée romaine, se composaient de 150 personnes. ModuleS. Database Error. Par Hubert Guillaud le 21/10/09 | 28 commentaires | 20,786 lectures | Impression Souvent, la réponse aux inquiétudes concernant la confidentialité de nos données consiste à dire que “ceux qui ne transgressent pas la loi n’ont rien à se reprocher” : nous n’avons rien à craindre de la collecte massive de données.

La vie privée, finalement, n’est qu’un problème de vieux cons. Qu’importe si les caméras de surveillance nous filment, si nos communications sont écoutées, si nos activités sont enregistrées, si nos déplacements sont surveillés, si nos achats sont tracés… : les bons citoyens, employés, consommateurs que nous sommes n’ont rien à se reprocher de cette surveillance généralisée qui n’a pour but que de déjouer ceux qui contournent les règles communes, ceux qui s’en prennent à notre sécurité collective. Cette position serait simple à accepter si elle n’était pas si réductrice. Le danger n’est pas la surveillance généralisée, mais l’absurde d’une société oppressive Hubert Guillaud. Vrais amis. Par Hubert Guillaud le 02/04/09 | 14 commentaires | 12,013 lectures | Impression On le sait, les sites sociaux prennent de plus en plus d’importances dans nos usages quotidien. La dernière étude de Nielsen (.pdf) sur le sujet, souligne d’ailleurs que les sites sociaux sont devenus le 4e usage des internautes (passant devant l’e-mail, mais demeurant derrière la recherche ou l’accès aux portails d’information).

Parmi tous les chiffres disponibles sur Facebook, Cameron Marlow, sociologue chez Facebook, en a récemment publié quelques-uns d’intéressants qui précisent la teneur du graphe social qui nous relie à nos relations sur Facebook. La question à laquelle a cherché à répondre le chercheur est de savoir si Facebook permet d’augmenter la taille de nos réseaux personnels.

Cameron Marlow et ses collègues ont identifié 4 types de relations différentes : Si l’on en croit les résultats obtenus par Cameron Marlow et son équipe, nos relations soutenues sont plutôt rares sur ce type de plateforme. Critique du Web² (3/4) : Toutes les données sont devenues person. La technologie nous forcera-t-elle à choisir entre la vie privée et la liberté, comme l’affirmait David Brin dans son livre Transparent Society (Wikipédia) ? Il n’y a pas ou plus, d’un côté des données personnelles et de l’autre des données qui ne disent rien des individus : un très grand nombre de données apparemment anonymes peuvent acquérir un “caractère personnel”, c’est-à-dire aider indirectement à savoir quelque chose sur un individu précis. Les champs de données permettent de plus en plus d’identifier leurs émetteurs, tant et si bien qu’on peut se demander à l’avenir si le concept de données anonymes a encore une pertinence.

Si la directive européenne Inspire (Wikipédia, voir aussi le volet français) et la loi française sur la réutilisation des données publiques excluent explicitement du partage les données nominatives, force est de reconnaître que nous savons de moins en moins ce que sont des données nominatives. Peut-on réellement anonymiser des données ? Hubert Guillaud. Le rôle des médias sociaux dans les émeutes britanniques. Réseaux sociaux : des audiences différentes selon. Les principaux réseaux sociaux en France - Actualité sur Journal. Réseau social. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le terme provient de John Arundel Barnes (en) en 1954[1]. L’expression « médias sociaux » recouvre les différentes activités qui intègrent la technologie, l’interaction sociale (entre individus ou groupes d'individus), et la création de contenu.

Andreas Kaplan et Michael Haenlein définissent les médias sociaux comme « un groupe d’applications en ligne qui se fondent sur la philosophie et la technologie du net et permettent la création et l’échange du contenu généré par les utilisateurs »[2]. Les médias sociaux utilisent l’intelligence collective dans un esprit de collaboration en ligne. Par le biais de ces moyens de communication sociale, des individus ou des groupes d’individus qui collaborent créent ensemble du contenu web, organisent ce contenu, l’indexent, le modifient ou le commentent, le combinent avec des créations personnelles. Applications en sciences sociales[modifier | modifier le code] Règle de 150[modifier | modifier le code] E. Réseautage social. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le réseautage social se rapporte à l'ensemble des moyens virtuels (internet) mis en œuvre pour relier des personnes physiques ou personnes morales entre elles.

Avec l'apparition d'Internet, il recouvre les applications Web connues sous le nom de « service de réseautage social en ligne ». Ces applications ont de multiples objectifs et vocations. Elles servent à constituer un réseau social en reliant des amis, des associés, et plus généralement des individus employant ensemble une variété d'outils dans le but de faciliter, par exemple, la gestion des carrières professionnelles, la distribution et la visibilité artistique ou les rencontres privées. Histoire[modifier | modifier le code] Le réseautage social existe depuis que les hommes sont constitués en société.

Applications[modifier | modifier le code] La plupart des réseaux sociaux sur Internet sont publics, permettant à n'importe qui de s'y joindre. Arbre Généalogique - réseau familial privé - Genoom. Géolocalisation, réseaux sociaux et droit | Owni.fr. Avocate au Barreau de New York, nouvelle venue sur la soucoupe en provenance de la planète juridique, Marie-Andrée Weiss revient dans ce billet sur les questions soulevées par la géolocalisation sur les réseaux sociaux au regard du droit. Les internautes ont récemment fait les gorges chaudes d’un site américain, Please Rob Me, qui informait ses visiteurs lorsqu’un utilisateur du site Foursquare venait de quitter sa maison, et que celle-ci était désormais vide et prête à être cambriolée.

Le véritable but des créateurs de Foursquare, comme indiqué sur le site, n’était pourtant pas d’inciter les internautes à un comportement délictueux, mais bien de les avertir des risques pris en publiant sur Internet leur localisation géographique. Le site est désormais désactivé, et ses créateurs souhaitent qu’une organisation reprenne le flambeau afin d’éduquer les internautes sur le danger de publier trop d’informations personnelles sur Internet.

Cambriolage : un risque réel Et les assureurs ? Guide-medias-sociaux.pdf (Objet application/pdf) 90-9-1. Reseaux. Technologies du Langage: Web: La mort des blogs ? Réaction de Sk. Identité numérique et e-reputation. Le code c'est la loi. Et la liberté c'est le ch. L'homme est un document comme les autres. Des outils libres dans le champs des réseaux sociaux - Technolog. Du désenchantement au réenchantement | Réseaux sociaux, identité. Étude du petit monde. Travaux de diktyologie générale. IFop Observatoire RéSeaux Sociaux Janvier 2010. Amitiés virtuelles et nouveau narcissisme (1) - Nonfiction.fr le.

Facebook