Merah

Facebook Twitter

Enregistrements de Merah : retour sur une polémique. Un an après Merah, le patron du Raid démis de ses fonctions. PARIS (Reuters) - Le chef du Raid, Amaury de Hauteclocque, qui avait dirigé l'assaut contre Mohamed Merah à Toulouse, a été muté à l'Inspection générale de la police nationale dans l'attente d'une nouvelle affectation, a-t-on appris dans son entourage.

Un an après Merah, le patron du Raid démis de ses fonctions

Cette mutation, qui s'apparente à une mise à l'écart, lui a été signifiée par le directeur général de la police nationale, Claude Baland, a-t-on souligné. Amaury de Hauteclocque sera remplacé par Jean-Michel Fauvergue, qui était sous-directeur de la Police aux frontières, a indiqué le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. INFO OBS. Affaire Merah : nouvelle plainte contre la DCRI et Squarcini. Sabrina, 34 ans et Tony Chennouf, 31 ans, ont décidé de porter plainte contre la DCRI (Direction centrale du renseignement intérieur) et son ancien directeur, Bernard Squarcini, pour "mise en danger délibérée de la vie d'autrui" et "non empêchement d'un crime ou d'un délit portant atteinte à l'intégrité corporelle de la personne.

INFO OBS. Affaire Merah : nouvelle plainte contre la DCRI et Squarcini

" Affaire Merah. Le tueur avait passé plus de 1 800 coups de fil en six mois - Faits divers. Mohamed Merah, le tueur à scooter de Toulouse et Montauban, avait passé près de 2 000 coups de téléphone en six mois, de septembre 2010 à février 2011, dont quelque 200 à des correspondants dans 20 pays, selon le Monde daté de vendredi.

Affaire Merah. Le tueur avait passé plus de 1 800 coups de fil en six mois - Faits divers

Dans un document du 26 avril 2011, déclassifié à la demande des juges d’instruction, la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) note « 1 863 communications relevées entre le 1er septembre 2010 et le 20 février 2011 », et notamment 186 appels à des correspondants à l’étranger répartis dans 20 pays différents. Des destinations différentes Le tueur à scooter, repéré dès 2009 par la DCRI, a notamment joint par SMS ou vocalement 94 fois des correspondants en Egypte où séjournait alors son frère Abdlekader.

Il a également appelé son père qui vit en Algérie. Dans ses enregistrements, Merah dit avoir été trahi par les services secrets français. Le Parisien | 12 Juin 2012, 14h16 D'après ce document, révélé ce mardi matin par le quotidien algérien «Echourouk», Merah était bel et bien «traité» par les services secrets français.

Dans ses enregistrements, Merah dit avoir été trahi par les services secrets français

Le parquet de Paris a dans la foulée demandé communication de ces enregistrements vidéo mais n'avait reçu aucune réponse en fin d'après-midi. Il se filme au téléphone, pendant le siège, en train de parler avec celui qu'il pensait être son ami, et dont il connaissait le prénom : un certain Zouhair. Affaire Merah: Valls transmet des pièces déclassifiées à la justice. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a déclassifié et transmis vendredi des documents secrets de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) aux juges d'instruction chargés de l'affaire Mohamed Merah, a annoncé la place Beauvau.

Affaire Merah: Valls transmet des pièces déclassifiées à la justice

Le ministre "a décidé de suivre la proposition de la Commission consultative du Secret de la Défense nationale (CCSDN). Cette dernière s'est prononcée favorablement à la levée du secret sur les documents classifiés par la DCRI", indique un communiqué. "Ces documents déclassifiés ont donc été transmis, ce vendredi 3 août, aux juges chargés de l'instruction", précise l'Intérieur. Trois juges antiterroristes --Christophe Teissier, Laurence Le Vert et Nathalie Poux-- enquêtent sur les crimes de Merah, qui a assassiné sept personnes entre les 11 et 19 mars.

Merah s'était revendiqué d'Al Qaïda lors de ses conversations avec les policiers durant le siège de son appartement toulousain. Selon une source proche du dossier, 24 documents sont concernés. Affaire Merah : une déclassification secret-défense en plusieurs vagues. Depuis que les juges chargés de l'enquête sur les tueries de Toulouse et de Montauban en ont fait la demande en juin, de nombreux documents relatifs à l'affaire Mohamed Merah ont progressivement été déclassifiés.

Affaire Merah : une déclassification secret-défense en plusieurs vagues

Objectif pour eux : déterminer les éventuelles failles des services de renseignement français après les assassinats de trois enfants et un enseignant juifs dans une école de Toulouse le 19 mars 2012 et de trois parachutistes à Toulouse et à Montauban les 11 et 15 mars. Pour les trois juges d'instruction chargés de l'affaire, il s'agit de répondre à plusieurs questions. Pourquoi Mohamed Merah, dont les services savaient qu'il gravitait depuis 2006 dans la mouvance salafiste de Toulouse, n'a-t-il pas été surveillé plus étroitement par la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), malgré les avertissements de ses services locaux ?

Merah, l'enfance d'un terroriste. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Emeline Cazi L'écriture ronde et appliquée s'étale sur une grande page blanche.

Merah, l'enfance d'un terroriste

Cette lettre rédigée "à Toulouse le 22 avril 2003", certainement avec l'aide d'une amie, ou de l'une de ses filles, est celle d'une mère en détresse. Merah : un ex-négociateur du Raid commente les enregistrements. Les proches des victimes, "scandalisés", ont porté plainte contre "TF1", comme l'a révélé "Le Nouvel Observateur" lundi 9 juillet.

Merah : un ex-négociateur du Raid commente les enregistrements

Dans "Sept à Huit", dimanche 8 juillet, la chaîne a diffusé des extraits d'enregistrements des échanges entre Merah et la police pendant le siège du Raid. Quelques heures avant la mort, lors de l'assaut final, de celui qui a revendiqué les tueries de Toulouse et Montauban. Affaire Mohamed Merah: les ombres d'une traque. Des vérités qui vacillent et des informations qui dérangent.

Affaire Mohamed Merah: les ombres d'une traque

Telles sont, près de cent jours après l'affaire Merah, les ruines que l'on peine à déblayer. Elles livreront leurs derniers secrets, un jour à l'archéologie journalistique. Conséquences en cascade après la diffusion des enregistrements de Merah. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le La diffusion d'enregistrements audio de Mohamed Merah et la police n'en finit pas de faire des remous.

Conséquences en cascade après la diffusion des enregistrements de Merah

Nouvelles plaintes dans l’affaire Merah - 08/05/2012. L'avocate du père de Mohamed Merah affirme détenir des preuves de "la liquidation" du tueur. L'avocate algérienne mandatée par le père de Mohamed Merah pour porter plainte contre le Raid (unité d'élite de la police française) a affirmé dimanche à Alger détenir des preuves de "la liquidation" du tueur de Toulouse. "Nous détenons deux vidéos identiques de 20 minutes chacune dans lesquelles Mohamed Merah dit aux policiers +pourquoi vous me tuez? + (...) +je suis innocent+", a déclaré lors d'une conférence de presse Me Zahia Mokhtari, qui devrait se rendre en France dans les jours à venir pour déposer plainte devant la justice française.

EXCLUSIF. La DCRI téléphone à Merah 2 heures après la tuerie d'Ozar-Hatorah. Les fadettes de Mohamed Merah ont parlé. Les factures détaillées de son numéro de portable apportent leurs lots de révélations. On y apprend que la DCRI a eu huit contacts téléphoniques avec le tueur de Toulouse et Montauban entre le 22 octobre 2011 et le 19 mars 2012, jour où le djihadiste a assassiné quatre personnes, dont trois enfants, à l'école confessionnelle Ozar-Hatorah à Toulouse. Ce 19 mars 2012, alors que le terroriste venait de commettre ses crimes, il reçoit deux appels qui sont directement transférés sur son répondeur, l'un à 10 h 49, l'autre à 12 h 2, soit quelques heures seulement après l'effroyable tuerie. Enquête en bas débit. L'identification du terroriste au scooter a été très rapide, selon certains.

La chronologie que nous avons reconstituée montre qu'elle aurait pu intervenir plus rapidement. En cause, le délai très long avec lequel les adresses IP en relation avec le premier assassinat ont été demandées et obtenues. Des sources policières confirment l'existence, dans cette affaire, d'un délai inhabituel pour une opération de cette nature. Interrogé sur RTL sur le point de savoir si on aurait pu identifier le terroriste au scooter plus tôt, et donc empêcher la tuerie dans l’école juive de ce lundi – quatre victimes, dont trois enfants -, Gérard Longuet, ministre de la défense, a répondu “je ne pense pas, sauf à transformer la France en Etat policier“. Et d’ajouter : Mohamed Merah : « indic » de la DCRI, ou plus malin qu'elle ? Dans son édition du mercredi 28 mars, Le Canard enchaîné écrit qu’en 2011, le tueur revendiqué de Toulouse semblait « “traité” comme un indic ou en voie de l’être ».

Une hypothèse qui circule depuis le 26 mars, et que la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI) dément. Un élément nouveau, et troublant, est apporté par l’hebdomadaire satirique : de mars à novembre 2011, Mohamed Merah a été placé sur écoute par la DCRI, ainsi que sa mère et son frère. Mohamed Merah avait des relations avec la DCRI, selon l'ex-patron de la DST - Tueries de Toulouse et Montauban.

Pour reprendre le mot d'Alain Juppé, y a-t-il eu des « failles » dans l'affaire Mohamed Merah ? La Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI), c'est vrai, connaissait Mohamed Merah. Est-ce pour autant que la DCRI a failli en ne le mettant pas sous surveillance plus importante, plus serrée ? Tueries de Montauban et de Toulouse : impression d'irréalité. La minute de silence de Sarkozy : quand des éléments de langage inopérants se muent en éléments de comportement.

Bernard Stiegler sur la tuerie de toulouse : "j'ai honte de tout ce que j'entends" VIDEO - L'appartement de Mohamed Merah après l'assaut du Raid. L'étrange relation entre Mohamed Merah et Bernard Squarcini. Un jeune de banlieue particulièrement perturbé qui entre en confidence avec les fonctionnaires des services spéciaux français : on aura tout vu, décidément, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

Mohamed Merah aurait acheté 20 000 euros d'armes. Le "tueur au scooter" Mohamed Merah, abattu jeudi par le Raid, aurait acheté ses armes 20 000 euros, une somme rassemblée grâce à des cambriolages et des attaques à main armée, a annoncé samedi sur BFM TV le coordinateur national du renseignement, Ange Mancini. "Ce sont des armes qu'il dit avoir achetées, et je pense que c'est vrai, il les aurait payées 20 000 euros, dit-il dans ses discussions avec les négociateurs du Raid, et il les aurait achetées grâce à des cambriolages ou des hold-up qu'il faisait pour se procurer de l'argent", a-t-il expliqué.

"Les armes elles aussi vont parler. On aura petit à petit des éléments qui vont accréditer ou infirmer ses déclarations", a-t-il ajouté. "Marché florissant en France" (police) "C'est un arsenal impressionnant mais ce n'est pas étonnant compte tenu d'un marché noir d'armes florissant en France", a relevé Mohamed Douhane, un des responsables du syndicat de police Synergie-officiers. Armes de Libye. Toulouse : les révélations du patron du renseignement. Affaire Merah: Bernard Squarcini entendu. Exclusif : Affaire Merah: deux policiers du renseignement toulousain égratignent la DCRI.