Presse

Facebook Twitter

Journalisme 3.0: le pari de la radio publique suédoise. Journalisme 1.0 (médias traditionnels) + Journalisme 2.0 (médias sociaux) = Journalisme 3.0 C’est la formule, semble-t-il gagnante, tentée depuis un an par la radio publique suédoise pour sauver le journalisme, a révélé vendredi, à Londres, la directrice de Sveriges Radio (3 stations nationales et 27 locales). « Nous voulions survivre et sauver le journalisme, il nous a fallu le réinventer.

Journalisme 3.0: le pari de la radio publique suédoise

Donc créer des contenus originaux, ne pas attendre que l’audience vienne à nous, mais au contraire amener ce contenu à l’audience, la faire participer et animer la conversation», a expliqué Cilla Benkö, l’énergique directrice générale du plus important média public suédois lors d’une conférence organisée par Polis, le think tank nouveaux médias de la LSE. Il y a un peu plus d’un an, la radio décide donc de changer de stratégie et d’adopter le reportage et la diffusion à 360°. La presse gratuite "dans une phase de maturité" Une étude du groupe Xerfi consacrée à la presse gratuite, rendue publique jeudi 15 mars, constate que les journaux de ce secteur arriveront "à maturité" en 2015.

La presse gratuite "dans une phase de maturité"

"Après avoir été soutenue en 2011 et 2012, la croissance de [leur] chiffre d'affaires ralentira progressivement, conséquence d'une arrivée à maturité progressive du segment", souligne le document. L'étude pointe également le risque de l'abandon d'un des trois titres leaders sur le secteur. La diffusion de toutes les familles de presse a baissé en 2011. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Xavier Ternisien L'OJD, organisme qui certifie la diffusion de la presse, a rendu public, jeudi 22 mars, son bilan complet pour l'année 2011.

La diffusion de toutes les familles de presse a baissé en 2011

Les résultats sont plutôt mauvais. Télérama change de look et veut s'ouvrir à de nouveaux publics. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Xavier Ternisien L'hebdomadaire Télérama, propriété du groupe Le Monde, lance une nouvelle formule, mercredi 28 mars.

Télérama change de look et veut s'ouvrir à de nouveaux publics

Nouveau logo, nouvelle "une", contenu renouvelé... l'objectif est d'être "plus incarné", "moins tiède" et de stabiliser la diffusion. La couverture se veut plus dynamique et plus séduisante. Prisma a stabilisé ses recettes en 2011. « Grazia » tire les résultats de Mondadori en France. Le groupe Centre France perd son PDG Jean-Pierre Caillard. Les gratuits cherchent à valoriser leur audience. 35 millions de Français lisent chaque jour la presse écrite. Les médias commencent enfin à jouer avec l'iPad. Ca bouge enfin sur les tablettes du côté des médias !

Les médias commencent enfin à jouer avec l'iPad

Après s'être longtemps contentés de proposer leurs éditions en pdf ou une simple transposition de leurs sites web, il semble bien que cette fois certains veulent aller plus loin et se saisir véritablement des possibilité de l'iPad et des tablettes en général. Il faut dire que les usages commencent à être mieux établi. Au lancement de l'iPad, beaucoup ont vu dans les tablettes un nouvel objet de mobilité venant s'ajouter aux smartphones, et de nombreux journaux, notamment en France, y ont d'abord pensé comme une solution pour leurs problèmes de diffusion physique des exemplaires papier du journal. La boîte à outils du journaliste web #journalisme #web #multimédia #storify - MediaType. #SXSW : le journalisme nouveau est arrivé ! "Nous sommes au coeur d'une révolution numérique et l'expression journalistique est pourtant resté bloquée dans l'âge de pierre".

#SXSW : le journalisme nouveau est arrivé !

C'est ainsi que démarrait l'invitation au panel sur "les nouvelles formes de journalisme" qui se tient ce dimanche matin, au troisième jour de la conférence SXSW à Austin. La table ronde réunit : Aron Pilhofer, patron de la rédaction numérique de The New York Times, qui réunit journalsites, développeurs, spécialistes des médias sociauxBill Adair, rédacteur en chef de PolitiFact.com, une filiale du St Petersburg TimesJim Brady, rédacteur en chef des supports numériques de The Journal Register CoStephen Buckley, directeur de The Poynter Institute et modérateur du débat.Voici leur diagnostic du marché et les modèles qu'ils ont repéré.

Jim Brady : "le plus difficile aujourd'hui est de se demander comment on va raconter l'histoire en ligne. Dans le passé, c'était simple : c'était imprimé sur du papier. Des «plus-produits» pour financer la presse allemande. Les journaux allemands, en réponse à la crise de la presse, se modernisent et trouvent de nouvelles sources de financement via le multimédia.

Des «plus-produits» pour financer la presse allemande

Des nouvelles pratiques journalistiques étonnantes, les sites internet devenant de véritables plateformes de ventes de “plus-produits”. De la Bible aux sous-vêtements, en passant par un briquet… Open News : nouvelle alliance entre le journalisme et la technologie. Les deux associations à but non lucratif Mozilla et Knight Foundation ont conclu un partenariat depuis 2011 avec pour ambition d’inventer l’avenir du journalisme en ligne en l’associant aux nouvelles technologies 2.0.

Open News : nouvelle alliance entre le journalisme et la technologie

Nom de code du projet : Open News. Démarche globale On constate bien souvent que les journalistes et les développeurs web se côtoient non pas par plaisir mais par nécessité. Dan Sinker qui est à la tête de Knight-Mozilla News Technology Partnership depuis 2008 pense que la collaboration entre ces deux parties serait bénéfique pour tous. Le but de la manœuvre est clairement de construire le journalisme de demain en alliant les techniciens du web (développeurs, designers, programmeurs) et les journalistes. “Être photojournaliste aujourd’hui, c’est 10% derrière son appareil photo, 90% derrière son ordinateur” Le World Press Photo Award 2011 remporté par l’Espagnol Samuel Aranda le 10 février dernier, mais aussi et surtout la mort du photojournaliste Rémi Ochlik en Syrie le 22 du même mois… Ces deux événements m’ont amenée à me poser une question : comment font les photojournalistes pour (sur)vivre aujourd’hui, alors que la presse est en pleine crise et que le numérique a créé un flot d’images incessant ?

“Être photojournaliste aujourd’hui, c’est 10% derrière son appareil photo, 90% derrière son ordinateur”

Comment vivent-ils? Mal. C’est généralement la réponse que j’ai reçue autour de moi. NOUVEAUX MÉDIAS NUMÉRIQUES : CRÉATION D'UNE CHAIRE GEM / SCIENCES PO GRENOBLE / SUPCREA. Bonjour, Vous trouverez ci-dessous une information concernant la nouvelle chaire CONVERGENCES, laboratoire du journalisme numérique, créée par Grenoble Ecole de Management, Sciences Po Grenoble et Supcréa.

NOUVEAUX MÉDIAS NUMÉRIQUES : CRÉATION D'UNE CHAIRE GEM / SCIENCES PO GRENOBLE / SUPCREA

A l’occasion de la première réunion de son conseil scientifique le mercredi 14 mars 2012 à GEM, la Chaire CONVERGENCES réunira de nombreux médias et experts de la convergence (World Editors Forum, la Social Newsroom, AFP, Nouvelobs, France TV, Télérama, Dailymotion et Canal+).Deux temps forts rythmeront la journée : un forum des médias numériques et une conférence sur le thème « Web, Elections et Politique : est-on sorti de la préhistoire ? » ouverts au public. Webdocumentaire : La querelle des anciens et des modernes. LE MONDE TELEVISION | • Mis à jour le | Par Martine Delahaye Mais qu'est-ce que c'est que ça ? Pourquoi parler autant des webdocumentaires dans les festivals ou les médias ? Ce n'est pas du vrai documentaire, du documentaire de création, à peine du journalisme multimédia usant de techniques déjà éprouvées (jeux de rôle, jeux vidéo, CD-Rom, bonus de DVD, etc.) !

Voilà ce que l'on entend souvent, de la part des professionnels du documentaire. Ce fut encore le cas, fin janvier, lors du Festival international des programmes audiovisuels (FIPA), sa direction, après d'autres, ayant décidé de créer une compétition entre créations conçues pour le Web. Trois mauvaises habitudes journalistiques à laisser tomber. Médias & Publicité : La presse veut capter une part de la croissance numérique. Les quotidiens proposent de mettre à contribution les fournisseurs d'accès, moteurs de recherche et fabricants. Pour le Syndicat de la presse quotidienne nationale (SPQN), le constat est amer: alors que 20 millions de Français consultent chaque mois au moins un site de presse d'actualité, et que six des sept principaux sites d'information sont issus de la presse écrite, les entreprises de presse ne bénéficient que très marginalement de mécanismes de redistribution de la valeur, pourtant bien réels dans d'autres secteurs créateurs de contenus, comme l'audiovisuel, le cinéma ou la musique.

Comme l'ont révélé mardi Les Échos, le SPQN a donc décidé de prendre son bâton de pèlerin et de rencontrer dans les prochaines semaines les différents candidats à l'élection présidentielle pour leur soumettre ses propositions.