background preloader

Agriculture industriel

Facebook Twitter

Recul des pesticides : les calculs biaisés du gouvernement. LE MONDE | • Mis à jour le | Stéphane Foucart L'annonce avait été faite en grande pompe, le 9 décembre, par Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt. Devant la presse, M. Le Foll présentait une chute substantielle de l'usage des pesticides entre 2011 et 2012. Première traduction, selon le ministère, du plan Ecophyto lancé en 2008 à la suite du Grenelle de l'environnement, l'indice de recours aux produits phytosanitaires – dit NODU (pour « nombre de doses unités ») – marquait le pas, avec une baisse inédite de 5,7 %. Lire : Baisse inédite des pesticides en France Selon nos informations, cette victoire ne tient qu'à l'utilisation de données obsolètes. Le coup est d'autant plus dur que le recul annoncé de 5,7 % permettait d'atteindre une stagnation de l'usage des pesticides sur la période 2009-2012.

A quelle augmentation du fameux NODU cela correspondrait-il ? Lire aussi : Un appel à agir contre les pesticides. APPEL DE MEDECINS DU LIMOUSIN CONTRE LES PESTICIDES. Nous tenons à préciser que nous ne cherchons pas à montrer du doigt une profession, mais que chacun doit prendre ses responsabilités. A nous d’assumer les nôtres en alertant sur les dangers de ces produits particulièrement pour certaines catégories de la population (ceux qui y sont le plus exposés, ainsi que les femmes enceintes et les enfants). Car des liens sont établis en milieu professionnel entre l’utilisation de pesticides et certaines pathologies : des cancers : « Les expositions professionnelles aux pesticides ont été plus particulièrement mises en cause dans les hémopathies malignes lymphoïdes.

Si peu d’études ont porté sur l’ensemble de la population et les riverains, plusieurs montrent toutefois que des expositions environnementales sont susceptibles de causer des cancers et des maladies de Parkinson. Il faudra donc beaucoup d’études, beaucoup d’argent et beaucoup de temps pour objectiver plus avant ces risques sanitaires que l’on peut craindre dévastateurs. Références : Les quantités de pesticides retrouvés dans les aliments sont-elles divisées par 2 ? On se souvient qu’il y a quelques années une polémique avait fait rage en Europe lors de l’harmonisation des Limites Maximales de Résidus (LMR) pour les résidus de pesticides dans les aliments.

A l’époque beaucoup d’ONG européennes avaient protesté contre le relèvement d’un grand nombre de LMR à cette occasion, permettant ainsi à de plus grandes quantités de pesticides d’être tolérées dans les aliments dans l’UE . Aujourd’hui, Générations Futures révèle un nouveau tour de passe-passe de la Direction Générale Santé consommation (DG Sanco) qui à la Commission européenne est en charge du suivi des résidus de pesticides dans les aliments. Les explications de Générations Futures : "Pour prendre en compte l’incertitude analytique des laboratoires analysant les résidus de pesticides et les différences éventuelles entre les laboratoires, la DG SANCO a, dans un document guide officiel [1], arrêté la valeur de l’incertitude analytique à +/- 50% de la valeur mesurée (X). Pour en savoir plus : La Privatisation du vivant par les multinationales. Terra : Le Mouvement des Paysans Sans Terre.

Monsanto & OGM

Bande annonce "Les Moissons du Futur" Bhopal, Inde, 25 ans après la catastrophe: Ni jugement, ni condamnation, et un site toujours pollué. Nuit du 3 décembre 1984. L'explosion d'une cuve dans l'enceinte d'Union Carbide libère un nuage toxique qui se répand au-dessus de la petite ville de Bhopal, dans le Madhya Pradesh. 40 tonnes d'isocyanate de méthyle se propagent dans l'atmosphère. En une heure, 3 000 Indiens meurent dans leur sommeil. Quelques jours plus tard, 5 000 décès viennent alourdir le bilan. Au fil des mois, 15 000 personnes environ décèdent, et plus de 150 000 survivent avec une invalidité (cécité, cancer, stérilité, défaillance respiratoire...).

Le monde a oublié la plus grande catastrophe industrielle du XXe siècle, mais les règlements de compte ne sont toujours pas terminés. Bhopal, rétrospective d'un drame L'Union Carbide s'installe à Bhopal en 1978. Les conséquences de la catastrophe S'il y eut entre 15 000 et 30 000 décès directement liés à l'explosion, on estime à 500 000 victimes le bilan total. À qui la faute ? Le procès qui oppose le gouvernement indien et Union Carbide est une vaste pantomime. À lire : Pesticides. PESTICIDES ET SANTE. Observatoire des Résidus de Pesticides.

La disparition des abeilles

Les moissons du futur/L'agriculture alternative (complet) Les moissons du futur de Marie-Monique Robin. A la rentrée Arte diffusera le dernier documentaire de Marie-Monique Robin "les moissons du futur". Le Monde selon Monsanto avait permis d'interpeler sur cette multinationale américaine, leader mondial des OGM, et considéré comme l’un des plus grands pollueurs de l’ère industrielle. "Notre poison quotidien" est une enquête alarmante sur la toxicité des substances chimiques dans nos assiettes. Dans ce dernier volet de sa trilogie, Marie- Monique Robin nous présente les solutions pour pallier à la crise alimentaire. L'industrie chimique a échoué dans sa mission de nourrir les gens : un sixième de l'humanité ne mange pas à sa faim. Il nous faut changer de paradigme agricole comme le répète Pierre Rahbi.

Intervenants. Claude et Lydia Bourguignon. Marie-Monique Robin. Coline Serreau. «Manger peut-il nuire à notre santé?», un reportage pour mieux connaître nos assiettes. Attention, ce reportage risque de vous couper l’appétit. Pommes, porc, saumon et pain: quatre des aliments les plus consommés en France ont été traqués par la journaliste Isabelle Saporta et analysés par cinq scientifiques renommés. Ce qu’ils ont pu filmer confirme que nos assiettes regorgent de pesticides, antibiotiques ou métaux lourds et sont devenues des menaces pour notre santé.

Des pommes empoisonnées Point de départ du film, l’analyse de sang d’Isabelle Saporta laisse apparaître un nombre incroyable de produits chimiques: résidus de pesticides, métaux lourds ou même DDT. Isabelle Saporta est partie à la recherche de ces substances dans les champs et les élevages. Un nuancier pour la couleur des saumons Pas mieux pour le pain: un tiers des boulangers français s’approvisionne en farine auprès des Grands moulins de Paris qui utilisent des insecticides de stockage que l’on retrouve dans le produit final. Les animaux ne sont pas mieux lotis. Audrey Chauvet. Manger peut-il nuire à la santé (part 1) Manger peut-il nuire à la santé (part 2) Manger peut-il nuire à la santé (part 3) Manger peut-il nuire à la santé (part 4) Manger peut-il nuire à la santé (part 5) Manger peut-il nuire à la santé (part 6) Manger peut-il nuire à la santé (part 7) Nos Enfants Nous Accuseront. LA MORT EST DANS LE PRE.

Nos enfants nous accuseront. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le réalisateur, Jean-Paul Jaud, présentant le film Nos enfants nous accuseront (2011) Nos enfants nous accuseront est un film documentaire français sorti en novembre 2008 écrit et réalisé par Jean-Paul Jaud, présenté à la presse à Cannes le 22 mai 2008[1]. Le thème central est l'empoisonnement supposé des aliments par les toxines (pesticides, fongicides, engrais, etc.) de la chimie agricole, développé à travers le cas d'une école. Synopsis[modifier | modifier le code] Enfants, parents, enseignants, paysans, élus, scientifiques et chercheurs, livrent leurs sensations, leurs analyses, leurs angoisses, leur colère, les fruits de leurs travaux.

Réactions[modifier | modifier le code] Ce documentaire a été salué par la presse engagée[2] et a suscité de nombreux articles dans la presse généraliste[3],[4],[5],[6]. Fiche technique[modifier | modifier le code] Distribution[modifier | modifier le code] Sources[modifier | modifier le code] Nos enfants nous accuseront. Destruction des Sols et de la vie sur Terre. La Privatisation du vivant par les multinationales.