background preloader

Arbre-Abris - Relation entre l'Homme et l'Arbre - Anthropologie

Facebook Twitter

Anthropologie, Représentation, Culture, Peuple indigène arboricole, Homme, Arbre, Forêt, Art, Habitat, Science, Nature, Agroforesterie, Support, Grimpe en arbre.

7 Camping Gear Inventions Every camper Needs. Club Alpin de Lille: dossiers escalade / Construire son portaledge. Plusieurs possibilités s'offrent alors à vous : acheter un modèle du commerce (assez onéreux, et qui plus est, la France n'est pas vraiment la patrie du portaledge !)

Club Alpin de Lille: dossiers escalade / Construire son portaledge

, supplier un ami de vous prêter le sien, ou pourquoi pas, construire votre propre modèle. En effet, nul besoin d'être un virtuose des intégrales ou du tournevis pour construire un portaledge « home-made ». Un peu de temps, de réflexion, d'observation et de méthode, et il est possible de fabriquer un « lit de paroi » sur mesure plus que correct, pour un coût raisonnable. Mai 2015 méluzine est heureuse de vous annoncer la sortie de l'ouvrage "Arbres remarquables des Hautes-Alpes" à paraître aux éditions Actes Sud. 30 septembre À l'occasion de la fête des Parcs Naturels Régionaux, le PNR du Queyras propose de nombreuses animation. méluzine vous emmène pour une ballade à la rencontre des Arbres Remarquables des Hautes-Alpes :Crapahuter un peu, écouter beaucoup et observer passionément.

Des bâches tendues aux grès du sentier montrent les arbres d'ici et d'ailleurs et ouvrent la discussion. Plaidoyer pour larbre. Entre objet naturel et objet technique, quelle place pour l’arbre en ville ? La maison : le noyau du fruit, l'arbre, l'avenir. 1Tout de l'habitat, de l'architecture d'une société ne se réduit pas à la maison, pas plus que la famille n'en est toute la matière sociale.

La maison : le noyau du fruit, l'arbre, l'avenir

Si les études consacrées à l'architecture vernaculaire, à son analyse, à ses significations et aux mesures à prendre pour assurer sa sauvegarde peuvent être regroupées à l'enseigne de la maison, c'est que celle-ci est à la société ce que le noyau est au fruit et à l'arbre : elle contient ce qui leur permet de se reproduire. Comme le noyau dans le fruit et la famille dans le tissu social, la maison nous semble être au cœur et au principe de l'architecture et de l'habitat : la maison est à l'architecture ce que la famille est à la société, à la fois figure centrale et emblème.

Anthropologie des abris de loisirs - L’arbre, accueil naturel et culturel d’abris de loisirs pour grimpeurs contemporains - Presses universitaires de Paris Nanterre. 1Depuis 2000, nous menons une étude sociologique sur la « grimpe d’arbres », afin de donner un sens social à cette action « primaire » aujourd’hui devenu loisir contemporain.

-> Un décor naturel des pratiques physiques de plein air "Un usage opportuniste des ressources de la nature." Villaret Sylvain, Naturisme et éducation corporelle, Paris, L’Harmattan, 2006, p. 214. -> L’arbre affût Pour observer la canopée (strate supérieure) de la forêt amazonienne le botaniste Francis Hallé a conçu un « Radeau des cimes » sorte de montgolfière-araignée géante qui se pose sur le sommet des arbres. Démocratisation des techniques de grimpe d’arbres vont modifier en partie les pratiques sociales du monde des naturalistes. « la Randonnée arboricole » L'arbre lui-même suscite l’intérêt naturaliste. Soucieux d’un développement durable -> code de déontologie pour protéger l’arbre. – suzannesupagro
" L'arbre est vraiment une demeure, une sorte de château du rêve." Bachelard Gaston, L’Air et les songes, Paris, José Corti, 1943, p. 158. Les grimpeurs rêvent de la vie du Robinson suisse de J. R Wyss, du Baron perché d’Italo Calvino ou du Prince de Central Park d’Evan Rhodes. Rares sont les nuits dans l’arbre, jugées trop inconfortables et anxiogènes, mais qui paradoxalement alimentent fortement l’imaginaire des grimpeurs. L’homme arboricole décrit par Jack London dans Avant Adam (1907), les grimpeurs d’arbres contemporains semblent atteints du Syndrome de Peter Pan [... ] Pour Marguerite Duras Des journées entières dans les arbres leur évoquent l’enfance perdue. – suzannesupagro
Presses universitaires de Paris Nanterre - étude sociologique sur la « grimpe d’arbres », afin de donner un sens social à cette action « primaire » aujourd’hui devenu loisir contemporain. – suzannesupagro

Nos enquêtes ethnographiques (observation participante et entretien), au sein du réseau associatif et instituant de cette activité en France, Accrobranchés et ses émules, nous ont permis d’analyser les modalités de pratique de grimpe d’arbres.

Anthropologie des abris de loisirs - L’arbre, accueil naturel et culturel d’abris de loisirs pour grimpeurs contemporains - Presses universitaires de Paris Nanterre

Dans cette activité, le rôle de l’arbre est double, support de grimpe et abri d’accueil de l’activité. 2L’observation sous l’angle de l’abri comme pratique sociale corollaire de la grimpe d’arbre, nous semble un point de vue d’analyse fructueux pour expliquer en partie l’engouement actuel pour cette activité dans l’arbre-50 000 pratiquants en 2005 (source : Syndicat national des Grimpeurs encadrant dans les arbres)-à ne pas confondre avec les parcs aventures abusivement dénommés « Accrobranche ». 1 Mauss Marcel, Sociologie et anthropologie, Paris, PUF, 1949, p. 381.

Entre objet naturel et objet technique, quelle place pour l’arbre en ville ? 03 v10 Bachelart D.

L'arbre, support à la création artistique

BEH 1994 2 3. Suds en ligne : Les habitants de la forêt sont aussi (surtout) des agriculteurs. Des forêts et des hommes > Les habitants de la forêt > Les habitants de la forêt sont aussi (surtout) des agriculteurs Les habitants de la forêt sont aussi (surtout) des agriculteurs Les forêts tropicales abritent les dernières populations de chasseurs-cueilleurs du monde, comme les Punan de l'intérieur de Bornéo, les Pygmées de la cuvette congolaise, les Mikea de Madagascar ou les Maku de l'Amazonie.

Suds en ligne : Les habitants de la forêt sont aussi (surtout) des agriculteurs

Ces groupes se nourrissent principalement de ressources forestières naturelles : viandes diverses, poissons et crustacés, insectes, miel, fruits et feuilles, en se déplaçant au gré des saisons de fructification ou des mouvements des animaux. De l'homme de la forêt au paysan de l'arbre : Agroforesteries indonésiennes = From man in forest to tree framer: Indonesian agroforestries. Titre du document / Document title De l'homme de la forêt au paysan de l'arbre : Agroforesteries indonésiennes = From man in forest to tree framer: Indonesian agroforestries Auteur(s) / Author(s) Affiliation(s) du ou des auteurs / Author(s) Affiliation(s) Montpellier 2 (Université de soutenance)

De l'homme de la forêt au paysan de l'arbre : Agroforesteries indonésiennes = From man in forest to tree framer: Indonesian agroforestries

De l’altérité et ses contraires. 1 Je remercie Dominique Fasquel et Isabelle Berdah pour leurs suggestions sur ce texte. 1Les Korowai vivent en Nouvelle-Guinée occidentale (West Papua), la partie de la Nouvelle-Guinée colonisée par l’Indonésie et autrefois nommée Irian Jaya.

De l’altérité et ses contraires

Le grand public connaît leurs maisons construites dans les arbres, à des hauteurs parfois impressionnantes, et leur ancienne pratique du cannibalisme (pp. 213, 277). Leur étude par l’ethnologue américain Rupert Stasch pourrait-elle devenir classique pour un autre public, celui de l’anthropologie théorique ?

Peuple autochtones: exemples

Relation en danger ? Walden ou La Vie dans les bois par Henry David Thoreau - thoreau_walden_ou_la_vie_dans_les_bois.pdf - Fichier PDF. Syndrome du manque de nature, l'arbre protecteur. Cabanologie, "Arbre-cabane" EGA les-ega.fr Educateurs Grimpe d'Arbre en France Sport Nature Loisir vert. L'arbre, support d'affût pour les naturalistes. Agronomie et paysage. Philosophie, littérature et poésie. Théologie et symbolique.

Culture populaire, ethnologie. Éducation populaire. Entre deux rapports à l’allure austère, on trouve dans les archives préfec-torales concernant la ville de Sevran la description d’une curieuse petite cérémonie : « Mai 1889.– Plantation d’un Arbre de la République ».

éducation populaire

Derrière cet intitulé un brin énigmatique, le maire (ou l’un de ses adjoints, difficile de trancher sur ce point) se montre d’une prolixité qui, même au lecteur pressé, a de quoi faire signe. La scène se joue « place de la mairie », pavoisée de drapeaux pour l’occasion. L’arbre, un marronnier « d’une belle taille », débouche du chemin vicinal tout proche, « charrié à l’épaule par un groupe d’enfants des écoles ».

Lucy serait morte en tombant d'un arbre

Écologie et économie. L'ARBRE mobilier urbain. Les Pieds à Terre.