background preloader

Stephanetrano

Facebook Twitter

Stephane Trano

Stephane Trano Translation and Localization Manager Journalist Essayist Associate Blogger Correspondent in the U.S Marianne

Hillary Rodham Clinton: Campagne terne et Coiffure brillante. N’en déplaise à beaucoup de correspondants français toujours très épatés de couvrir un événement à New York, le discours inaugural d’Hillary Rodham Clinton, ce Samedi, fait plutôt office de non-événement pour le public américain.

Hillary Rodham Clinton: Campagne terne et Coiffure brillante

Il est onze heures cinquante du matin lorsqu’Hillary Rodham Clinton apparaît, sous le soleil qui vient de percer le ciel jusque-là menaçant au-dessus de Roosevelt Island. Deux nouveaux candidats démocrates à l'assaut de la forteresse Clinton. L’irruption prévisible de Martin O’Malley parmi les prétendants officiels du Parti démocrate à l’élection présidentielle de 2016 marque un tournant important dans la campagne.

Deux nouveaux candidats démocrates à l'assaut de la forteresse Clinton

Why A Jobs Market Lost In Terminology Hurts Companies And Careers. Détroit: la "solution" syrienne? Elections 2016: Républicains et Démocrates face aux fantômes du passé. Elections 2016: Républicains et Démocrates face aux fantômes du passé. Or Noir, Peur Blanche : Le double-jeu de Washington. Conséquence ou non du réchauffement climatique, l’annonce, par la NASA et les organisations de surveillance géologique britannique et américaine, a beaucoup occupé les médias américains ces derniers jours.

Or Noir, Peur Blanche : Le double-jeu de Washington

L'interminable chagrin des Noirs américains. « L'élection de M.

L'interminable chagrin des Noirs américains

Obama a constitué une catharsis nationale - la répudiation d'un président républicain historiquement impopulaire ainsi que ses politiques économiques et étrangères, et la réponse à l'appel de M. Obama pour un changement de direction et de ton du pays. Mais ce fut, tout autant, un moment étonnamment symbolique dans l'évolution de l'histoire raciale pesante de la nation, une percée qui aurait semblé impensable il y a seulement deux ans. » Voilà ce qu’écrivait le New York Times au lendemain de l’élection du 44ème Président des Etats-Unis, le 4 novembre 2008. 89 mois plus tard, les noms des villes de Ferguson, Baltimore, Chicago, Miami ou Cleveland n’en finissent plus d’allonger la liste des faits divers et des émeutes qui constituent sans nul besoin de le démontrer le quotidien de la majorité des Noirs américains. My Netflix' Lesson: I Am A Story, Not A Resume, Period. Obama, le président paradoxal. Les vingt-et-un mois qui restent à la présidence Obama sont désormais conditionnés par la campagne pour sa succession.

Obama, le président paradoxal

Après avoir apporté son soutien appuyé et remarqué à la candidature d’Hillary Clinton, le chef de la Maison-Blanche espère faire d’une troisième victoire d’affilé du parti Démocrate, le couronnement de son propre parcours. Il bénéficie pour cela, selon l’expression consacrée, d’un alignement des planètes tout à fait exceptionnel. Pourtant, le ciel est chargé de nuages lourds. Hillary Clinton prendra t-elle enfin sa revanche sur l'Histoire? L’annonce officielle de la candidature d’Hillary Rodham Clinton à la présidence des Etats-Unis a marquée, ce dimanche le véritable coup d’envoi d’une longue campagne qui va durer quinze mois.

Hillary Clinton prendra t-elle enfin sa revanche sur l'Histoire?

C’est à Philadelphie que les délégués des cinquante états américains, de Puerto Rico et des Iles Vierges se réuniront pour la Convention Nationale Démocrate, du 25 au 28 Juillet 2016, pour désigner leurs candidats à la présidence et à la vice-présidence. Celle qui s’était inclinée, en août 2008 à Denver, face à Barack Obama, au terme d’une campagne qui avait longtemps laissé planer un doute sur sa capacité à briguer un jour de nouveau la fonction suprême, a, selon les principaux sondages d’opinion, une chance sérieuse de devenir la première femme à s’installer dans le bureau ovale. These Winners Who Don't Play By The Rules. Hillary Clinton, la force tranquille qui construit son armée. Les pressions s’expriment de toutes parts sur Hillary Clinton pour qu’elle se décide enfin à annoncer sa candidature à l’élection présidentielle de 2016.

Hillary Clinton, la force tranquille qui construit son armée

En apparence, toutefois, celle-ci reste de marbre. De plus en plus s’interrogent sur les raisons de cette marche à pas ralenti, les uns expliquant que le choc de l’annonce est imminent, les autres qu’elle devrait attendre jusqu’au mois de Juillet. Une chose est certaine : Clinton reste maîtresse de son agenda et entend bien continuer ainsi. Mais, presqu’inévitablement dans ce genre de cas, c’est une véritable machine de guerre qui se constitue autour d’elle, et au cours de ce processus, les dissensions ne manquent pas, parfois spectaculaires. Guerres en coulisses. Obama aux Américains: dormez tranquilles. Les supporters de Barack Obama, encore nombreux aux Etats-Unis, se retrouvent dans le profond rejet que leur inspire la plupart des Républicains – Bush fils en tête -qu’ils associent volontiers au Tea Party.

Obama aux Américains: dormez tranquilles

Ils opposent aussi à la moindre critique d’Obama, le prétexte inoxydable de la grande crise de 2008, qui a rendu impossible, selon eux, la réalisation de leurs grands rêves. Ils désignent, enfin, l’obstruction systématique pratiquée par l’opposition républicaine au premier président noir des Etats-Unis, pour évacuer la longue liste des promesses non tenues – criant rarement au racisme en place publique mais l’invoquant en long, en large et en travers, en privé. Beaucoup succombent à la rhétorique d’Obama – fort talentueuse -, à son allure – Hollywood l’adule -, et regardent son bilan à travers un prisme propre à tous les supporters sans concession. Budget blah-blah Mais que veut-il?

L'American Dream capturé, le plus grand casse de l'Histoire. Dans un récent commentaire, Jean-Louis Charpal nous interpellait sur ce qui constitue pour lui “la question centrale qui se pose dans le domaine des affaires intérieures des USA”: “comment ce pays qui regorge de richesses et de potentialités de construire une société où il ferait bon vivre a t-il pu engendrer 45 millions de pauvres qui survivent avec des bons d'alimentation du ministère de l'agriculture, sans parler de ceux qui, démunis et malades, crèvent dans la rue ?

L'American Dream capturé, le plus grand casse de l'Histoire

Et pourquoi, au gré d'alternances qu'on est bien obligé de considérer comme bidons, rien ne change jamais à cet égard ?” Dans une ébauche de réponse, Charpal indique: “La réponse est connue : chaque président élu est désormais l'otage de ses sponsors qui lui enlèvent toute marge de manœuvre. Une élection à la présidence exige en effet, des sommes qui n'étant pas légalement limitées, sont devenues délirantes.” Lyndon B. Johnson, Discours sur l'état de l'Union, 8 Janvier 1964. Clinton or not Clinton ? Etan Patz, le petit fantôme de l'Amérique, n'est pas près de dormir. Le 25 mai 1979, à huit heures du matin, Etan Patz, six ans, parcourt seul les deux blocs qui séparent sa maison de Spring Street de l'arrêt du Bus scolaire de West-Broadway, sous le regard vigilant de sa mère.

Etan Patz, le petit fantôme de l'Amérique, n'est pas près de dormir

C'est la première fois que celle-ci accepte de le laisser aller seul, car le petit garçon se plaint que tous ses copains le fassent et pas lui. Elle le voit s’éloigner avec son petit sac bleu marqué d’un éléphant et un dollar en main pour acheter une boisson. Le «bon juif» selon Le Pen. Le «bon juif» selon Le Pen Dans une lettre ouverte publiée, le samedi 3 juin, à la une du quotidien d'extrême droite Présent, Jean-Marie Le Pen a interpellé l'avocat Henry Hajdenberg, qui vient de succéder à Jean Kahn à la présidence du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif). Commémorer d'autres génocides. Commémorer d'autres génocides PAR STEPHANE TRANO, journaliste à Tribune juive ,- QUE FERONS-NOUS, lorsque viendra le jour de célébrer le cinquantième anniversaire des massacres de Kigali?

Pas un d'entre nous ne pourra dire qu'il ne savait pas. Israël doit trouver les mots. Je sais, nous ne comprenons plus. La colère est en nous, comme l'amertume. Mais nous savions que la route serait longue. Le monde juge le peuple juif et le peuple israélien. Le travail de sape destiné à ruiner les accords d'Oslo a porté ses fruits. Le chemin de la paix passe par un retour à l'esprit des pourparlers de Madrid. En finir avec la paix des dupes.

Le feu vert donné dimanche par Israël pour la relance des. Le New York Times, la mémoire et le souci sélectif des autres. Le New York Times avait décidé, le 7 janvier dernier, de ne pas publier les caricatures de Charlie Hebdo. Il y a un imposteur à la Maison-Blanche. Prenant la parole ce soir pour la sixième année consécutive devant l’ensemble des représentants de la Nation, Barack Obama ne manquera pas d’associer son nom à celui de Martin Luther King dont on célèbre la journée au même moment. Les Américains réclament une stratégie anti-terroriste face à un pouvoir vacant. Et maintenant ? Daniel Henninger, le rédacteur en chef adjoint du Wall Street Journal tant de fois distingué au cours de sa carrière, pose la question fondamentale tandis que l’Amérique vit à l’unissons dans l’anxiété de l’après « 11-Septembre » français.

Le gouvernement français pire que les terroristes? Certains Américains y croient. A l’opposé, l’écrivain palestinien Yousef Munayyer dénonce dans le New York Times, ce 10 Janvier, la « tension hypocrite autour de la liberté d'expression en France, où la parole islamophobe est encore protégée et où les Musulmans ne peuvent pas s’habiller librement dans certains espaces publics. » Munayyer explique n’avoir « aucun respect pour la plupart du contenu désagréable » produit par Charlie Hebdo et pose ainsi le débat : « Les écrivains et les artistes doivent-ils pouvoir s’exprimer de la manière qu’ils choisissent, même si elle est provocatrice et offensive?

Quid des Musulmans convoqués dans les rues par certains pour « prouver » qu’ils sont bien les Français qu’ils prétendent être, c’est-à-dire dignes d’appartenance à la communauté nationale ? Les Français ont-ils entraîné le monde dans le recul de la liberté d'expression? Indignation aux Etats-Unis, les médias dénoncent l'absence d'Obama à Paris. La Une du New York Daily News contre Obama: "Vous avez laissé tomber le monde" De nombreux médias américains donnent de la voix, ce lundi, pour s’étonner, s’offusquer ou s’interroger sur l’absence de Barack Obama et de son Secrétaire d’Etat John Kerry lors du défilé historique du 11 janvier à Paris. L’image de François Hollande entouré d’une quarantaine de chefs d’Etat impressionne l’Amérique, alors que les Américains ont été profondément bouleversés par les événements de Paris. Washington rit de voir pleurer les Russes, et le Président s'en contente très bien.

Jusqu'où Obama peut-il se tromper sur le monde? A la Maison-Blanche, le 12 Décembre 2014 (Photo Pete Souza) Le bras d'honneur d'Obama au Congrès le plus inutile de l'Histoire. Le Congrès américain en débat sur l'Obamacare Voici donc venue la fin de 2014 pour 319 millions d'Américains, les derniers jours du 113ème Congrès des Etats-Unis, l'entrée de Barack Obama dans les deux dernières années de son mandat présidentiel au son du canon et la veille de l'entrée en piste des candidats à sa succession, dont beaucoup succomberont en cours de route. Un troisième mandat pour Obama?

A New York, le Jihad des Riches. Le pire congrès de l'Histoire américaine tire sa révérence. Le jour où mon cardiologue a failli me rendre cardiaque, une leçon de santé américaine. Clinton et Bush, vous en reprendrez bien une petite louche ? L'innocence de Zimmerman et la peur des enfants noirs. Les Américains font avancer le suicide assisté. Torture: l'Amérique avoue, mais à quel prix? L’Amérique cruelle de Bush et exemplaire d’Obama. Yes we can ? No, we can't ! L’Amérique est en pétard, et ça la fait rire. Quand il entend le mot "échec", Obama sort son flingue. 1968, l’impossible réincarnation de John Fitzgerald Kennedy. 1963, Kennedy a-t-il changé l’Amérique? "Un homme en très bonne santé" Et un Kennedy de plus.

Quand Jackie n’est pas là, les enfants posent. Joe Kennedy, Jack Kennedy, l’Amérique, l’isolationnisme et les Juifs. 1963, les « rouges  sous une pluie de napalm. John Fitzgerald Kennedy, J-33. Kennedy aurait-il survécu s’il n’était pas mort? L’Amérique est en guerre. Rose Kennedy, Richard Nixon, le clash d’une génération. Eleanor Roosevelt vs. John Fitzgerald Kennedy. Nixon, la malédiction Kennedy et le jugement de l’Histoire. L’autopsie du mensonge. Chicago Interdit. Caroline Kennedy, l’ambassadrice bling-bling d’Obama.

Quand Kennedy achetait de faux adversaires. A French Myth. La soeur cachée de John Fitzgerald Kennedy. Quand Marlène Dietrich séduisait père et fils. Politicien de la cause noire. John et Bobby Kennedy vs. Martin Luther King. Le « civilisateur  Naissance d’un roi. Les Kennedy et « Oncle  McCarthy. Jacqueline Kennedy et la malédiction des hommes. Jack épouse Jackie, séduit Gunilla. Tombés pour l’ambition de Kennedy. 30 novembre 1961, Kennedy ordonne l’utilisation des armes chimiques sur le Vietnam.

Marianne