background preloader

Black culture

Facebook Twitter

«Vous êtes raciste. C'est le cadeau que je veux que vous acceptiez, que vous embrassiez» Inconnue en France, incontournable aux Etats-Unis, qui est la féministe bell hooks? «Lorsque le mouvement des femmes battait son plein et que les femmes blanches rejetaient le rôle de reproductrice, de bête de somme et d'objet sexuel, les femmes noires étaient célébrées pour leur dévouement inégalé à leur rôle de "mère", pour leur capacité "innée" à porter d'énormes fardeaux et pour leur disponibilité toujours plus grande en tant qu'objet sexuel.

Inconnue en France, incontournable aux Etats-Unis, qui est la féministe bell hooks?

Il semblait que nous avions été élues à l'unanimité pour prendre en charge les tâches que les femmes blanches refusaient d'effectuer.» Revenant sur la double discrimination que subissent les femmes noires –en tant que femmes, et en tant que noires: l'intersectionnalité, comme la définira l'universitaire féministe américaine Kimberlé Crenshaw en 1989– la jeune bell hooks, alors à peine âgée de 19 ans, et qui s'appelle encore Gloria Jean Watkins écrit: Ne suis-je pas une femme?

Femmes noires et féminisme en 1971. Une jeune campagnarde noire rebelle Mais la jeune femme refuse un avenir de servante ou de femme au foyer. Bell hooks. France 3 journal du soir invité Mahamadou Lamine Sagna. Everybody Hates Cornel West. The new issue of Jacobin is out now. To mark its release, we’re offering discounted introductory subscriptions. The first time I met Cornel West was at Disney World. He wasn’t hard to spot. I didn’t want to bother him — I was with my in-laws, he was with a young member of his family — but just a few weeks after the rough-and-tumble primary season in which both of us dove headfirst into the Sanders campaign, I couldn’t get over the irony of two Berniebros passing in the night.

BiblioNations Library Project by Michaella Henry. Website dedicated to and from the perspective of Blerds (Black Nerds). We tackle all subjects for your nerd pedigree. Black Women's Lifestyle Guide. Hector Tobar «La haine anti-Obama de la classe ouvrière blanche porte la campagne de Trump» Lorsque le président Obama a été élu - un soir de novembre 2008 -, je suis sorti sur mon balcon, chez moi à Los Angeles, et j’ai fait quelque chose de très bête.

Hector Tobar «La haine anti-Obama de la classe ouvrière blanche porte la campagne de Trump»

J’ai poussé un grand cri qui reprenait le slogan de la campagne d’Obama : «Yes we can !» Après huit ans de la présidence de George W. Bush, après les guerres d’Irak et d’Afghanistan, l’idée que le peuple des Etats-Unis d’Amérique puisse élire un Noir comme président du pays avait quelque chose de merveilleux. En tant que personne de couleur, j’éprouvais un immense sentiment de soulagement et de prouesse accomplie.

Huit ans plus tard, les Etats-Unis sont un pays épuisé, désorienté et divisé. USA. Comment Hillary Clinton s'est appropriée le vote des Noirs. Alabama, Louisiane, Tennessee : la liste des États du Sud américain remportés par Hillary Clinton lors des primaires démocrates ne cesse de s'allonger, témoignant de l'engouement des électeurs noirs pour l'ex-Première dame.

USA. Comment Hillary Clinton s'est appropriée le vote des Noirs

Depuis le début des primaires le 1er février, Hillary Clinton a écrasé son unique adversaire Bernie Sanders, dans une dizaine d'États concentrés essentiellement dans le sud du pays, où les Noirs constituent une part importante de l'électorat. Des ressorts complexesMardi, le scénario a toutes les chances de se reproduire pour les primaires du Mississippi (sud) et du Michigan (nord). Mais si ce soutien des minorités ethniques à Mme Clinton est devenu une évidence pour de nombreux commentateurs, ses ressorts demeurent complexes. En Caroline du Sud, Mme Clinton s'est récemment exprimée devant la plus ancienne association d'étudiantes noires du pays. Bienvenue à Flint, ville symbole du "racisme environnemental" (20+) L'eau empoisonnée de Flint, Michigan, et les plaies de la société américaine. Flint, c’est l’histoire de plusieurs phénomènes qui minent une partie des Etats-Unis.

(20+) L'eau empoisonnée de Flint, Michigan, et les plaies de la société américaine

L’histoire de la désindustrialisation, de la paupérisation, de l’austérité. L’histoire, aussi, de la discrimination à l’encontre des plus pauvres et des Noirs américains, qui sont d’ailleurs souvent les mêmes. Des mères de noirs américains tués par la police font campagne pour Clinton. De Watts à Baton Rouge, quarante ans de bavures et de violences. «Briser un cycle dangereux».

De Watts à Baton Rouge, quarante ans de bavures et de violences

C'était le coeur du discours de Barack Obama lors des obsèques de deux des policiers tués à Dallas. «J’ai parlé à trop de cérémonies, serré dans mes bras trop de familles qui avaient perdu des proches […] J’ai vu comment l’esprit d’unité né d’une tragédie pouvait se dissiper peu à peu», a-t-il reconnu mardi. Le président américain a rassemblé ce mercredi à la Maison Blanche des représentants à la fois des forces de l’ordre, des militants des droits civiques, des universitaires et des élus pour «dégager des solutions concrètes» pour apaiser les méfiances entre les différentes communautés et tenter ainsi de mettre fin à une longue série de violence.

Quelle est la vision de la traite des noirs par les cinéastes?