background preloader

Sslama

Facebook Twitter

Les conséquences économiques du faible niveau des taux d’intérêt. Mesdames et Messieurs Je suis heureux de me trouver ici, au CIMB.

Les conséquences économiques du faible niveau des taux d’intérêt

Ces dernières années, les taux d’intérêt directeurs ont été réduits à des niveaux exceptionnellement bas. La principale raison du maintien de conditions monétaires très accommodantes est le désir d’éviter le risque d’une dépression économique et de contrer les pressions déflationnistes. Dans le même temps, si l’on considère les perturbations financières qui ont conduit à ce qu’on appelle couramment la « Grande Récession », l’abaissement des taux d’intérêt a contribué à contrebalancer l’augmentation excessive des coûts d’emprunt due à un élargissement des primes de risque financier. De ce point de vue, les mesures de politique monétaire ont été favorables aux emprunteurs.

La corrélation entre ces deux faits – faible niveau des taux directeurs et faible niveau des rendements des actifs financiers sans risque – pourrait laisser penser à un lien de cause à effet. Niveau historiquement bas des taux directeurs . . . Conclusions. Ar2010 7 fr. Courbe des taux. La courbe des taux correspond à une représentation graphique des rendements offerts par les titres obligataires d'un même émetteur selon leur échéance, de la plus courte à la plus longue.

Courbe des taux

La courbe des taux la plus commune, et qui sert de référence à l'ensemble du marché obligataire d'un pays donné, est celle des emprunts d'Etat. La forme que prend la courbe des taux d'intérêt sur les emprunts souverains renseigne sur les anticipations des investisseurs sur les risques de défaut de l'Etat émetteur ainsi que sur le niveau de l'inflation et des taux d'intérêt futurs. De ce fait, elle constitue un bon indicateur de la santé économique et financière du pays émetteur.

Les politiques d'assouplissement quantitatif des banques centrales peuvent également fortement l'influencer. La forme de la courbe des taux est un indicateur de santé économique et financière Les risques obligataires un risque de taux s'ils souhaitent revendre leurs titres avant l'échéance. La pentification de la courbe des taux. Solvabilité 2 : pourquoi l’Eiopa se penche sur les engagements de long terme des assureurs ? Le sujet est, certes, technique mais il n’en reste pas moins un enjeu crucial pour les assureurs européens dans un environnement Solvabilité 2.

Solvabilité 2 : pourquoi l’Eiopa se penche sur les engagements de long terme des assureurs ?

L’Eiopa a lancé, le 20 avril dernier, une consultation sur la méthode d’actualisation des engagements de long terme des assureurs dans laquelle il préconise d’abaisser l’« ultimate forward rate » (UFR ou taux ultime) de 4,2% à 3,7%, ce taux qui sert à actualiser les engagements à long terme (retraite, décès, assurance vie, RC...) des assureurs sous S2 en l’absence de données de marchés pertinentes. Le but : limiter la sensibilité de la solvabilité.

A quoi sert l’UFR ? Par définition, la courbe des taux swap est retenue comme référence pour actualiser les provisions techniques sous S2. Un problème se pose toutefois pour les engagements de très long terme des assureurs (en vie essentiellement) car les marchés obligataires ne sont plus assez « profonds et liquides ».

À faire

Études. Science. Politique. Vers une nouvelle géographie électorale ? Ce que révèle la forte poussée du v... Portés par un vote sur étiquette politique très favorable au premier tour, les candidats frontistes pâtissent au second tour des élections départementales de l’absence d’allié et d’un déficit d’ancrage local.

Vers une nouvelle géographie électorale ? Ce que révèle la forte poussée du v...

Les élections départementales 2015 s’apparentent par conséquent à un "succès non transformé" pour le Front national. Un tel constat ne saurait toutefois masquer une nouvelle progression : scrutin après scrutin, le FN gagne de nouveaux électeurs et élargit son socle électoral dans la perspective de l’élection présidentiell. Il pourrait être tentant de postuler que les quelques 5,1 millions de voix qui se sont portées en mars 2015 sur les candidats frontistes provenaient exclusivement d’anciens électeurs de Marine Le Pen en 2012. Une telle hypothèse reviendrait toutefois à supposer un taux de participation, hautement improbable, à savoir plus de 80% chez les électeurs ayant voté pour Marine Le Pen le 22 avril 2012.

Cliquez pour agrandir atlantico sur facebook notre compte twitter. Register.consilium.europa.

QI 2

Pratique. Droit 2. Eco 3. QI. CG. QS. Anglais. Eco. Econométrie. QI. Jobs. Allemand. Musique. Grand O. QI. QE. Droit public. FiPu. Géo. Eco. QS. CG.