background preloader

1.Le consommateur est-il toujours rationnel dans ses choix ?

Facebook Twitter

Le comportement d'achat du client en magasin s'analyse aussi via mobile. Pour connaître les comportements d'achat des consommateurs à l'intérieur même du magasin, les caméras ou le Kinect peuvent être la solution. Apparemment, le mobile aussi ! En entrant dans un magasin ou en regardant simplement par la vitrine de celui-ci, les consommateurs sont loin de se douter qu'un logiciel est en train d'analyser leur comportement. Le temps qu'ils ont passé dans ce magasin, ce qu'ils y ont acheté, s'ils sont allés dans une autre boutique de la même enseigne... autant d'informations que Nomi analyse et transmet aux vendeurs possédant l'application. Cette application n'est pas la première du genre, la startup française Anaxa Vida, ou encore Shopperception travaillent elles aussi à l'élaboration d'outils permettant de mieux analyser le comportement des consommateurs.

Mais à l'inverse de ces deux technologies, Nomi ne s'appuie ni sur les caméras vidéo ou les capteurs de Kinect, mais sur les signaux produits par les téléphones de consommateur. L'étude de motivation selon Joannis. L'étude de motivation selon Joannis L’acte d’achat est souvent complexe. Le principe de base de la publicité, et de la vente en général, est de stimuler les motivations et de lever les freins. Il faut donc en premier lieu connaître et comprendre le contexte psychologique dans lequel se place le produit ou le service vendu.Ensuite, il faut identifier les motivations et les freins qui entrent en jeu dans l'achat et dans l'utilisation du produit.Dans son livre devenu incontournable, Henri Joannis identifie 3 types de motivations et deux types de freins. Notons que plusieurs motivations peuvent cohabiter et parfois entrer en conflit. Les motivations hédonistes Quête du plaisir physique et intellectuel, facilitation du travail, satisfactions "magiques", ...

Magnifique exemple d'une double motivation : hédoniste "le plaisir du chocolat" et auto-expression "conserver la ligne". Motivation oblative : "être une gentille maman et faire le taxi pour sa progéniture". Voir également la notion de besoin. Quelle est la différence entre un consommateur rationnel et un autre irrationnel ? Hum, hum...allez, en avant pour un petit cours d'économie.

Non, ne partez pas tous, vous allez voir, c'est marrant. Commençons par définir ce qu'est la rationalité individuelle en science économique (je précise "en science économique" car les philosophes et sociologues qui vont lire cela ont probablement une définition différente). Pour faire simple, un individu est rationnel à partir du moment où il cherche à maximiser son bien-être, compte tenu de ses possibilités (financières notamment). Toute la question est de savoir ce que l'on met dans la fonction de bien-être. En particulier, comment expliquer un comportement "irrationnel" tel que l'altruisme?

Pour certains (dont je fais partie), le bien-être peut être vu de manière très large et on peut considérer que l'altruisme est rationnel (parce que ça "rapporte" du bien-être en se donnant bonne conscience notamment). Certains comportements peuvent cependant sembler "irrationnels". J'espère avoir été clair. Apple, fruit de la passion. Comme Nespresso, Free ou Harley-Davidson, mais à un niveau inédit, Apple a créé des clients dépendants qui deviennent les meilleurs agents de la marque. Enquête sur les ressorts d'un attachement pas toujours rationnel. LE MONDE CULTURE ET IDEES | • Mis à jour le | Par Raphaëlle Rérolle Ce sont de banales files d'attente, mais le monde entier les a vues : des centaines de personnes sagement alignées devant les boutiques Apple - pardon, les Apple Stores - plusieurs heures avant leur ouverture. Tout ça dans l'espoir d'acheter une machine, pourtant disponible à peu près partout, et en quantité largement suffisante, au moins à terme.

Le 22 septembre, vingt-quatre heures après son lancement, l'iPhone 5 avait déjà trouvé 2 millions d'acquéreurs, soit le double du 4S, son prédécesseur, et 4 fois plus que son "ancêtre", le 4. Et il y a fort à parier que le lancement d'une mini-tablette iPad, le 26 octobre, va provoquer une montée de fièvre acheteuse. Et d'une marque très puissante. Classifier les besoins. Audi VR experience – Une concession Audi dans une mallette grâce à la réalité virtuelle.

• Un casque de réalité virtuelle innovant permettant un meilleur conseil dans concessions Audi • Le chef des ventes Luca de Meo: « Une preuve supplémentaire du rôle de pionnier d’Audi dans la sphère de la numérisation » • Les premières concessions Audi auront ce nouvel outil de vente d’ici fin 2015 Audi franchit une grande étape en intégrant des technologies numériques dans les concessions: L’Audi VR experience permet aux clients de configurer leur voiture préférée chez le concessionnaire via des casques de réalité virtuelle et via une expérience réaliste sans précédent.

Le casque présente la gamme de l’ensemble des modèles de la marque aux quatre anneaux, y compris toutes les combinaisons possibles d’équipements. Audi est devenue le premier constructeur automobile à développer une solution logicielle dédiée à la vente au détail pour les casques de réalité virtuelle.