background preloader

Biologie Génétique

Facebook Twitter

L’alphabet génétique s’agrandit. Il y aurait une origine génétique commune à la schizophrénie et la polyarthrite rhumatoïde - Sciencesetavenir.fr. GÉNÉTIQUE.

Il y aurait une origine génétique commune à la schizophrénie et la polyarthrite rhumatoïde - Sciencesetavenir.fr

A priori peu de points communs semblaient exister entre la schizophrénie et la polyarthrite rhumatoïde, l’une touchant le cerveau, l’autre les os et les articulations. Musique et biologie moléculaire, une nouvelle approche pour la recherche ? SYNTHÈSE MUSICALE.

Musique et biologie moléculaire, une nouvelle approche pour la recherche ?

"Visualiser" la forme géométrique des protéines... avec ses oreilles, sous forme mélodique. Cette curieuse synesthésie scientifique n'est pas une blague, puisqu'une méthode similaire, consistant à convertir des données abstraites sous une forme sonore, avait déjà été déployée par des astrophysiciens afin de débusquer les ondes gravitationnelles. Pour les biologistes, c'est l'occasion de travailler différemment, car leur discipline matérialise souvent ses objets d'étude sous forme de graphes moléculaires complexes ou de représentations tridimensionnelles gigantesques difficiles à appréhender (au point que des initiatives collaboratives émergent pour faciliter leur étude, comme le jeu vidéo Foldit.

PROTÉINES. Molécules biologiques de base de l'architecture du vivant, les protéines sont formées d'une à plusieurs chaînes d'acides aminés issues de la double mécanique de transcription de l'ADN en ARN messager puis en protéines. Musique des particules. PAYS-BAS. La création d'embryons humains autorisée pour la recherche. RECHERCHE.

PAYS-BAS. La création d'embryons humains autorisée pour la recherche

Les Pays-Bas vont autoriser le développement d'embryons "sous de très strictes conditions" pour des "recherches scientifiques spécifiques" portant sur l'infertilité, la reproduction médicalement assistée ou encore les maladies héréditaires, a indiqué vendredi 27 mai 2016 le ministère de la Santé. La loi sera modifiée pour "offrir la perspective d'avoir un enfant ou un enfant en bonne santé" aux parents qui ont des difficultés à concevoir, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Des embryons dédiés à la recherche. Après l’ADN, CRISPR permet aussi de modifier l’ARN. RÉVOLUTION.

Après l’ADN, CRISPR permet aussi de modifier l’ARN

En permettant d’intervenir sur l’ADN de manière chirurgicale, les ciseaux génétiques CRISPR-Cas9 ont révolutionné les techniques de modification du génome. Cet outil vient être modifié afin de cibler l’ARN. On connaissait CRISPR-Cas9, il va falloir peut-être désormais aussi compter sur CRISPR-C2c2. Une équipe américaine a en effet réussi de modifier le célèbre outil d’édition du génome afin de cibler spécifiquement l’ARN, molécule dont il est une copie et qui porte le code de fabrication des protéines. Pour parvenir à ce résultat surprenant, publié dans la revue Science mais qui avait été publié pendant quelques jours auparavant sur le site de prépublications scientifiques Biorxiv, l’équipe dirigée par Feng Zhang du Broad Institute of MIT (Massachusetts Institute of Technology) et de Harvard a utilisé une enzyme différente de Cas9. De nouveaux champs d'application. CRISPR/Cas9 peut-il lutter contre le VIH ? GÉNÉTIQUE.

CRISPR/Cas9 peut-il lutter contre le VIH ?

La technique d'édition génétique CRISPR/Cas9 permet d'intervenir sur le génome avec une facilité inégalée jusque-là. Aussi est-elle porteuse de nombreux espoirs thérapeutiques, même si ceux-ci sont encore très loin d'être satisfaits. Bien sûr, l'un de ces espoirs concerne le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) responsable du Sida. Deux études sont ainsi parues depuis le début du mois d'avril 2016. Leucémie : comment le traitement génétique a fait ses preuves. NUMÉRIQUE.

Leucémie : comment le traitement génétique a fait ses preuves

Des chercheurs créent une enzyme qui change le groupe sanguin. La présence ou l'absence de certains antigènes (les antigènes sont de grosses molécules déclenchant des réponses immunitaires) à la surface de nos globules rouges (ci-dessus) détermine notre appartenance à tel ou tel groupe sanguin.

Des chercheurs créent une enzyme qui change le groupe sanguin

Crédits : Egelberg. La recette du sang enfin découverte, à partir de cellules souches - Sciencesetavenir.fr. On savait faire du sang à partir de cellules souches hématopoïétiques, issues de la moelle osseuse.

La recette du sang enfin découverte, à partir de cellules souches - Sciencesetavenir.fr

Mais imaginez qu'on puisse concocter du sang sur mesure, à partir de n'importe quelle cellule de votre corps ou presque. C'est ce à quoi pourraient prétendre un jour les urgentistes, toujours en manque de sang frais. Mais aussi les oncologues, confrontés aux leucémies, ainsi que de nombreux chercheurs.

Deux études publiées dans Nature développent des méthodes prometteuses. Évolution biologique : Comment “je” est devenu “nous” pour redevenir “je” ? La majorité de la vie sur Terre existe sous forme de cellules individuelles (unicellulaires).

Évolution biologique : Comment “je” est devenu “nous” pour redevenir “je” ?

Mais celle composée de nombreuses cellules, depuis la plus petite fourmi à l’arbre le plus haut, ont eu un impact indéniable sur notre planète. Ces créatures “multicellulaires” ont évolué à partir d’ancêtres unicellulaires, au moins 25 fois à travers l’histoire de la Terre. Searching chromosomes for the legacy of trauma. Des souris avec des cellules cérébrales humaines sont plus intelligentes. Un astrocyte (en vert) a, comme son nom le laisse entendre, une forme caractéristique en étoile.

Des souris avec des cellules cérébrales humaines sont plus intelligentes

Ses digitations le connectent à de nombreux neurones simultanément, lui permettant d'intervenir sur un grand nombre de connexions à la fois. © Han et al., Cell Stem Cell Des souris avec des cellules cérébrales humaines sont plus intelligentes - 2 Photos. Le cerveau rajeuni par une greffe de neurones embryonnaires. Des cellules à tout faire produites en laboratoire. LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | • Mis à jour le Juste après la fécondation, les premières cellules disposent d’un pouvoir extraordinaire : générer tous les tissus et les organes de l’embryon, et même les annexes indispensables à son développement, comme le placenta et le cordon ombilical. Cette plasticité cellulaire totale, appelée « totipotence », vient d’être reproduite pour la première fois en laboratoire par l’équipe de Maria-Elena Torres-Padilla, chercheuse à l’Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire de Strasbourg (Inserm), qui a mené ces travaux, publiés le 3 août dans la revue Nature Structural & Molecular Biology.

Au fil de leurs divisions, les cellules perdent cette capacité. Elles deviennent des cellules-souches embryonnaires pluripotentes, capables de produire les différentes cellules de l’organisme, mais pas les annexes. Les mitochondries proviennent de la mère, pas du père. Et on sait enfin pourquoi. Alcool : découverte des neurones de la sobriété. Problème : D2 se désactive en cas d'excès d'alcool ! Si le mécanisme est bien identique chez l'homme, les neurones D2 pourraient encourager les personnes alcooliques à stopper leur consommation. "Du point de vue de la dépendance et de la toxicomanie, les neurones D2 ont une action positive, explique le Dr Jun Wang, auteur principal de l’étude. Des chercheurs américains veulent réécrire le génome humain. Des chercheurs repoussent la limite de la fécondation in vitro. Des chercheurs sont parvenus à développer des embryons humains in vitro pendant une durée record, une avancée majeure qui pourrait améliorer les chances de réussite de fécondation assistée mais qui soulève des questionnements éthiques.

Dans la fécondation in vitro (FIV), les embryons développés en éprouvette doivent être implantés au plus tard le septième jour dans l'utérus de la femme pour pouvoir survivre. Mais une équipe internationale de chercheurs a réussi à cultiver des embryons humains pendant 13 jours avant d'arrêter l'expérience pour respecter la limite des 14 jours de recherche sur l'embryon actuellement en vigueur dans plusieurs pays. Génétique : des super-héros mutants existent bel et bien.

CRISPR/Cas9 : la révolution de la chirurgie du gène. Manipulation sur ADN. Comment renverser les modifications génétiques provoquées par la douleur chronique ? Le ver plat peut régénérer son corps à partir d'une seule cellule. Chercheurs réduisent la trisomie 21 au silence. Des scientifique fabriquent la vie sans ADN ! Scientists trying to create artificial life generally work under the assumption that life must be carbon-based, but what if a living thing could be made from another element?

One British researcher may have proven that theory, potentially rewriting the book of life. Lee Cronin of the University of Glasgow has created lifelike cells from metal — a feat few believed feasible. The discovery opens the door to the possibility that there may be life forms in the universe not based on carbon, reports New Scientist. Even more remarkable, Cronin has hinted that the metal-based cells may be replicating themselves and evolving. "I am 100 percent positive that we can get evolution to work outside organic biology," he said. The high-functioning "cells" that Cronin has built are constructed from large polyoxometalates derived from a range of metal atoms, like tungsten. L’homme dont le fils était de lui… sans l’être. La fusion entre un spermatozoïde et un ovule filmée pour la première fois ! Clonage thérapeutique : 20 ans après, à quoi a servi la brebis Dolly ? DECOUVERTE. Des centaines de gènes "zombies" se réactivent après la mort.

Les incroyables promesses de la médecine régénératrice. La tête d’un ver décapité repousse… avec sa mémoire. Le Japon, 1er pays à tester les cellules souches iPS sur l’homme - Japon/Médecine. Création de cellules souches aux super-pouvoirs. Quinze ans de lois sur la bioéthique. Les radicaux libres combattraient le vieillissement au lieu de l’induire. Des chercheurs découvrent deux virus géants. Ebola : la protéine NCP1 dévoile son talon d'Achille. Maladies auto-immunes : les soigner en rééduquant ses globules blancs. Une nouvelle arme contre les superbactéries. Unique traitement contre des virus très différents ? Skin cancer patients successfully treated with herpes-based drug. Cancer : le virus de l'herpes génétiquement modifié a permis de limiter le développement de tumeurs chez les souris.

Hécatombes de microbiologistes depuis 2001 !!!!! Les Normands ont-ils réellement pour ancêtres les Vikings ?