background preloader

Partenariat Amazon / Education Nationale

Facebook Twitter

Après Microsoft, Amazon ! Le SNES-FSU dénonce le partenariat Canopé-Amazon qui vise à former des personnels à une plate-forme d’autoédition propriétaire (KDP) au détriment d’autres plateformes libres qui ont fait leurs preuves.

Après Microsoft, Amazon !

Le ministère doit promouvoir les logiciels libres. La privatisation de la formation continue des personnels de l’Education Nationale se poursuit. Après le scandaleux contrat de partenariat « Education nationale-Microsoft », voilà que Canopé a passé un accord avec Amazon afin de former, pour commencer sur 6 sites de Canopé (dont Lille, Lyon, et Pointe à Pitre), des personnels à la plate-forme d’autopublication KDP (Kindle Direct Publishing). [Site du SNES de Lille] Depuis, une nouvelle étape a été franchie avec la mise en place d’un partenariat entre Amazon et le réseau Canopé2.

[Site du SNES de Lille]

Il s’agit d’offrir une formation à « Amazon Kindle Direct Publishing3 », une plateforme d’auto-édition. L’idée de donner aux professeurs une formation et la possibilité de concevoir des outils correspondants à leurs exigences pédagogiques est en soi un progrès important. Mais cette idée est totalement corrompue par le principe qui consiste à former les personnels en utilisant des outils « propriétaires » imposant l’acquisition d’un « Kindle »4. De plus, ce format numérique interdit par brevet la circulation des contenus ! En utilisant le monopole d’un système de diffusion numérique totalement fermé, la mission de service public est gravement atteinte. Bien évidemment, les formations des personnels seraient entièrement gratuites et financées par Amazon France qui a déjà fait le calcul du « retour sur investissement » considérable d’une telle opération. 1.

En s'alliant à Amazon pour l'autoédition de contenus éducatifs, le ministère de l'Education nationale menace doublement le marché du livre. Après Microsoft, Amazon plébiscité par l'Education nationale ? Après l’accord signé avec Microsoft en novembre dernier, le ministère de l’Éducation s’acoquine-t-il aujourd’hui avec Amazon ?

Après Microsoft, Amazon plébiscité par l'Education nationale ?

Depuis le rapprochement du réseau Canopé – éditeur de ressources pédagogiques sous tutelle du ministère – avec le géant de la vente de livres en ligne dans le but de former des enseignants à l’autoédition, les éditeurs et les libraires voient rouge. Mais ils ne sont pas les seuls : les défenseurs des communs de la connaissance regrettent également cette alliance qui écarte les nombreux outils libres. "Voilà qui va faire boum" assure le site Actualitté qui, le 9 mars dernier, annonce le rapprochement entre le réseau Canopé et Kindle Direct Publishing (KDP), l’outil d’Amazon qui permet d’autoéditer son ouvrage et présenté par Actuallité comme "probablement le premier acteur mondial de l’autopublication".

Accord Canopé-Amazon pour initier les profs à l’auto-édition : les éditeurs scolaires inquiets. Un accord entre le Réseau Canopé et Amazon prévoit la mise en place d'ateliers d'initiation à l'auto-édition.

Accord Canopé-Amazon pour initier les profs à l’auto-édition : les éditeurs scolaires inquiets

Ce partenariat inquiète les éditeurs scolaires et le SNE, ainsi que les défenseurs des "formats ouverts et libres". Manuel numérique © Modella – Fotolia.com Après le partenariat entre l’Education Nationale et Microsoft, un autre accord entre une institution publique et une entreprise privée américaine crée la polémique.

Début mars, le Réseau Canopé a annoncé la mise en place d’une série d’ateliers autour de Kindle Direct Publishing, le service d’autopublication d’Amazon. Dans le cadre d’un accord avec la société américaine, l’idée est « d’initier les enseignants à l’auto-édition », explique Canopé à Actualitté. Des ateliers, libres d’accès, seront ainsi organisés à Orléans, Rodez, Lyon, Rouen, Lille, ou encore Pointe-à-Pitre, jusqu’en octobre 2016, dans les antennes départementales du Réseau. Les éditeurs scolaires redoutent « l’influence du lobby des GAFA » Fabien Soyez.