background preloader

EPE

Facebook Twitter

Les nouveaux comportements des clients vus par les agents de voyages. Spécialiste des études marketing dédiées au tourisme et aux nouvelles tendances, le cabinet Raffour Interactif analyse chaque année les comportements, opinions et attitudes des voyageurs de loisirs comme grand-public & d'affaires, à travers la vision des agents de voyages et des différents infomédiaires. Menée « sur le terrain » du 25 juillet au 18 septembre 2013.auprès d’un échantillon de 200 Agents de voyages répartis par types de réseaux et d’activités dans toute la France entière, cette enquête apporte un éclairage intéressant sur l’évolution des comportements de la clientèle des AGV.

Quel est votre tout premier bilan des ventes loisir pour cet été 2013 ? Agents d’Ile de France satisfaits de l’été : 53% Agents de province satisfaits de l’été : 43% Sur100 clients loisirs, combien viennent vous voir avec un budget vacances défini : 66% Guy Raffour : les Français ont majoritairement un "besoin vital" de partir en séjours.

Oui facilement 12% oui mais difficilement 62% LES VOYAGES d’AFFAIRES. Le Marketing du tourisme - Isabelle Frochot, Patrick Legohérel. Tourisme: Le sur-mesure, planche de salut pour les agences de voyage - Économie. Tourisme Pour contrer internet, les agences misent toujours plus sur les voyages «haute couture», là où TripAdvisor ou Booking.com ne vous mèneront jamais. Traveller Made, le premier réseau européen de créateurs de voyages, vient d'ailleurs de révéler les agences qui le constituent. 1/13 Un luxueux riad de Marrakach proposé sur le site du réseau Traveller Made.DR Sondage Comment organisez-vous de préférence vos voyages de vacances? Via une agence grand public Via une agence spécialisée Par moi-même Je ne voyage pas 1705 votes au total Exemple d'un voyage sur mesure Pour exemple d'un voyage à la carte, voici une offre de Vickyh Destinations pour un séjour d'environ une semaine dans un pays extra-européen, destiné à une personne ayant un budget de 7000 à 10'000 francs.

L'agence genevoise propose «le triangle culturel du Sri Lanka». Accueilli à Colombo le voyageur est emmené à Palnnala pour une nuit dans une demeure coloniale au cœur des plantations de coco. Liens Signaler une erreur Attentes complexes. Des voyages de rêve pour répondre à des attentes complexes. TourCom challenger de Voyageurs du Monde | Sans détour – la tribune de Richard Vainopoulos. - le 27 juin 2011 dans Communiqués | Premier réseau à avoir développé une offre sur-mesure, TourCom se donne pour objectif de renouveler le marché en concurrençant Voyageurs du Monde. Avec un VA de 14 millions d’euros en 2010 et d’une représentation dans plus de 70 pays, TourCom passe à la vitesse supérieure. Lors de son assemblée générale, le réseau va renforcer son assistance aux agences adhérentes désireuses de développer le voyage à la carte, développer son offre en France et atteindre les 100 pays étrangers.

Objectif : s’imposer comme le « nouveau Voyageurs du Monde ». Voyageurs du Monde : un exemple à suivre Pour le président du réseau TourCom, Richard Vainopoulos, « Voyageurs du Monde a contribué à structurer le marché du voyage sur-mesure. TourCom veut toucher une cible plus large… La poursuite du développement du marché du sur-mesure passe par un élargissement de la cible.

L’avenir appartient au sur-mesure | Sans détour – la tribune de Richard Vainopoulos. - le 15 novembre 2009 dans Le marché du tourisme | Dans un contexte de crise et de recul général du chiffre d’affaires sur le marché du tourisme, une activité tire son épingle du jeu : le voyage sur-mesure. Alors que les tour-opérateurs annoncent une baisse de 13% sur l’année, le marché du voyage « sur mesure » (appelé encore « à la carte » ou « package dynamique ») est l’un des seuls à progresser. C’est ce que constate notamment le réseau TourCom qui développe cette activité depuis trois ans ou encore de Voyageurs du monde dont c’est le cœur de métier. Cette bonne santé du sur-mesure s’explique notamment par l’augmentation des ventes de dernière minute, voire de dernière seconde, qui rend impossible la réservation et donc la vente d’un produit packagé comme ceux proposés par les tour-opérateurs. Pourquoi les ventes de dernière minute augmentent-elles ? Des opportunités à saisir pour les agences de voyages.

L’évolution du voyage à forfait : d’un produit standard à un voyage personnalisé. Le voyage à forfait, produit phare de l’industrie du voyage assurait des ventes à faible risque aux producteurs (compagnies, hôtels, loueurs…), justifiait la valeur ajoutée des tour-opérateurs et garantissait des prix attractifs aux clients finaux. Mais depuis la dernière décennie, celui-ci connaît une importante mutation.

En effet, Internet a fait évoluer l’accès à l’information et à l’offre. Ainsi, l’étude de l’évolution de ce voyage packagé nous permet de percevoir toutes les problématiques actuelles de l’industrie du voyage : accès aux stocks en temps réel, recentrage sur le client, nouveaux mécanismes de production, enjeux du web sémantique pour le tourisme… L’évolution du voyage à forfait s’inscrit donc au cœur de l’évolution actuelle de l’industrie, qui bascule d’un modèle centré sur l’offre (séjours standardisés et produit en masse) à un modèle centré sur le client (personnalisation à outrance des produits).

D’un produit pré-packagé au dynamic packaging. "Monde Authentique" : niche, sur mesure, conseil pointu... le tiercé gagnant. "Pourquoi serai-je inquiet ? Si le tour operating en France va mal, c’est parce qu’il doit s’engager sur des stocks rigides et que son circuit de distribution lui coûte cher.... /photo dr.. " TourMaG.com - Quand et comment est né “Monde Authentique” et quelle était votre “philosophie” de départ ? Frédéric d’Hauthuille : "En 2003, j’étais le représentant en France de la compagnie East African Safari Air qui proposait des vols entre l’Europe et l’Afrique de l’Est via son hub de Nairobi.

Au début de l’opération, les vols Paris/Nairobi passaient par l’Italie. Nos clients ne veulent pas le voyage de Monsieur-tout-le-monde. Chaque forfaitiste-vendeur responsable de « sa » destination fait tout : les négos avec les réceptifs et les hôteliers, la conception des itinéraires, le choix des hébergements, la vente et l’après-vente. Les chiffres. Quel avenir pour le tourisme sur mesure ? Rappelons nous, c'était au siècle dernier, il n'y a pas si longtemps. Le tourisme était organisé autour d'un couple TO – réceptif dans lequel les rôles étaient clairement répartis. A l'un la production, le marketing et la vente, les négociations avec les compagnies aériennes. A l'autre la gestion des 4x4, des tentes et des cuistots. On communiquait par fax, les choses étaient simples et semblaient immuables. Et puis, hier à peine, l'apparition d'internet bouleverse la donne.

C'est aujourd'hui Après l'émergence de plateformes de commercialisation massive de produits touristiques simples (billet d'avion, nuit d'hôtel, location de voiture ...), de nouveaux acteurs font irruption, qui visent à capter la demande toujours croissante sur internet, essentiellement via de gros investissements dans le référencement. Rêvons à demain ... L’avenir passe, tout le monde le devine, par un outil technologique pointu et polyvalent. C'est déjà demain Cet outil existe, il s'appelle TOOGO. TourCom voit son avenir dans le sur mesure. Les agences du réseau, réunies du 21 au 24 novembre à Genève pour leur convention annuelle, réalisent de plus en plus de ventes directement avec les réceptifs, jugeant l’offre des TO souvent mal adaptée.

Comme à son habitude, Richard Vainopoulos, le président de TourCom, n’a pas mâché ses mots pendant la 22ème convention du réseau, qui a réuni pendant trois jours agences et fournisseurs à l’interContinental Genève. "Le marché du sur mesure est l’avenir des agences de voyages. Je regrette que nos partenaires TO n’osent pas davantage s’adapter aux changements de comportement des consommateurs et n’apportent pas assez de valeur ajoutée", estime-t-il, encourageant donc les agences du réseau à continuer à travailler en direct avec les réceptifs, dont l’activité pèse 20 millions d’euros en 2013 (+10%). "Cela place TourCom dans les 90 premiers TO en France", assure-t-il. 200 millions d'euros de ventes TO 75 arrivées et 50 départs Le TO d’or remis à Passion des Iles.

La place de l'hospitalité dans une prestation touristique sur mesure : Cas de la relation entre les tours opérateurs en France et les agences réceptives au Brésil. 1.1 Etat des lieux du tourisme mondial 1.1.1 Contexte économique et social du tourisme mondial Le tourisme continue d’augmenter de manière significative depuis plus de 10 ans. Selon OMT(3), nous sommes passés de 700 millions de touristes dans le monde en 2002 à 900 millions en 2009, la prévision étant de 1600 millions en 2020. Cette forte augmentation quantitative s’accompagne d’une évolution importante dans les pratiques du tourisme. Tout d’abord, en particulier dans des pays comme la France, l’âge moyen du voyageur a augmenté.

D’après les derniers chiffres de l’INSEE(4), les plus de 50-70 ans représentent 23% de la population. De manière générale, cette tranche d’âge possède non seulement un pouvoir d’achat plus important, mais aussi de temps pour en profiter. Sur le plan conjoncturel, le monde a subi ces dernières années un certain nombre d’évènements qui ont déstabilisé les acteurs du tourisme. 1.1.2 Influence d’Internet sur le tourisme Figure 1 : Résultat Google – Voyager Brésil7 Avant. Marché du tourisme : la fin des voyagistes traditionnels.

Deux tendances de fond restructurent peu à peu le marché. La première concerne le succès du sur-mesure : les ventes de voyages individuels « à la carte ou sur-mesure » augmentent de 10 à 15% par an, tandis que les voyages en groupe stagnent. La seconde est l’explosion du marché de l’e-tourisme, avec une croissance annuelle moyenne oscillant entre 15 et 20%. En effet, le volume d’affaires français de l’e-tourisme est passé de 0,5 milliards d’euros en 2001 à plus de 10 milliards en 2011, alors que le marché du voyage en vente traditionnelle (agence physique) stagne, voire régresse ! Face à ces évolutions du marché, les acteurs de cette industrie doivent d’urgence faire évoluer leur modèle économique, afin de répondre à cette double attente des clients. Et éviter la mort lente et annoncée de leur business.

Comment le « sur mesure » et Internet peuvent-ils aller de pair, puisque l’un est associé à un processus artisanal, et l’autre à un processus industriel et technologique?