background preloader

La Présidentielle Américaine 2016

Facebook Twitter

L’élection présidentielle américaine passe par la conquête des « swing states » Entre dix et quinze Etats sont considérés clés dans la course à la Maison Blanche.

L’élection présidentielle américaine passe par la conquête des « swing states »

Les intentions de vote des électeurs ne cessent d’y « bouger ». LE MONDE | • Mis à jour le | Par Pierre Bouvier Bedford dans le New Hampshire, Manheim en Pennsylvanie, Prescott Valley en Arizona, pour l’un ; Des Moines, dans l’Iowa, Pierce en Floride, pour l’autre. Ce sont les étapes respectives du candidat républicain, Donald Trump, et de son adversaire démocrate, Hillary Clinton, au cours des prochains jours. Tous deux vont parcourir les « swing states », une douzaine d’Etats considérés comme clés pour l’élection présidentielle du 8 novembre, et dans lesquels les sondages ne cessent de bouger au quotidien.

Aux Etats-Unis, l’élection du président se fait au suffrage universel indirect, à un tour, avec un collège de 538 grands électeurs. Lors de la campagne, les candidats ont donc tendance à délaisser les Etats jugés « sûrs ». Entre dix et quinze « swing states » Un chemin plus ardu pour Donald Trump. Election USA 2016 : Trump a-t-il déjà perdu ? Clinton creuse son avance [sondages, résultat, enjeux] ELECTION AMERICAINE - La voie semble dégagée pour Hillary Clinton dans cette élection présidentielle américaine, à en croire plusieurs sondages.

Election USA 2016 : Trump a-t-il déjà perdu ? Clinton creuse son avance [sondages, résultat, enjeux]

Donald Trump, acculé, menace désormais de ne pas accepter le résultat des urnes. [Mis à jour le 21 octobre 2016 à 15h40] Dernière info - A quelques semaines de la présidentielle américaine, Donald Trump et Hillary Clinton se sont retrouvés lors d'un événement caritatif, au cours duquel ils se sont accordés quelques instants de décontraction.

Les deux candidats étaient invités au dîner de gala Alfred D. Smith pour les oeuvres de l'Eglise catholique, un rendez-vous incontournable du calendrier politique américain. La tradition veut que les candidats fassent montre d'humour et d'autodérision. Election USA - Depuis que les démocrates et les républicains ont intronisé leur candidat respectif, l'actualité politique s'est crispée aux Etats-Unis, chaque camp travaillant à unifier les siens après des primaires qui ont cristallisé les dissensions. La présidentielle américaine serait dure à truquer. «Il existe beaucoup de garde-fous en place censés empêcher une telle éventualité, des lois fédérales aux législations locales et à celles des États», assure à l'AFP Jo-Renee Formicola, professeure de sciences politiques à l'université Seton Hall.

La présidentielle américaine serait dure à truquer

Le système électoral américain est toutefois loin d'être parfait, comme l'a illustré l'imbroglio du comptage des voix en Floride lors de la présidentielle de 2000 opposant George W. Bush et Al Gore. La Cour suprême à majorité conservatrice avait tranché en faveur de Bush, sans effacer l'impression tenace d'une élection volée à Gore, qui avait obtenu plus de voix au plan national. Mais qu'un tel cas de figure se reproduise 16 ans plus tard est mathématiquement très improbable, estiment les spécialistes. Aux États-Unis, l'organisation des scrutins - y compris nationaux comme l'élection du 8 novembre - relève quasiment exclusivement des États, qui eux-mêmes ont tendance à déléguer aux comtés et aux villes.

Allégations sans fondement «M. Élections présidentielles américaines : « Tout peut arriver aux États-Unis » Trump maintient que l'élection sera truquée. Le candidat républicain clame de plus en plus haut et fort que le système électoral américain est floué depuis que l'écart s'est creusé en faveur de sa rivale démocrate dans les sondages d'opinion.

Trump maintient que l'élection sera truquée

Bien sûr qu'il y a de la fraude électorale à grande échelle avant et le jour des élections. Pourquoi les dirigeants républicains le nient-ils? Tellement naïfs. Le magnat de l'immobilier, qui se présente pour la première fois à une élection, n'a apporté aucune preuve pour appuyer ses propos, et de nombreux responsables républicains ne cachent pas leur irritation devant cette énième polémique de sa campagne.

Certains ont publiquement appelé Trump à fournir des preuves ou à se taire, alors que le vote anticipé et le vote par correspondance ont commencé dans de nombreux États. Une enquête a été ouverte au niveau local et fédéral et n'a pas encore permis lundi d'identifier les coupables.