background preloader

De gustibus

Facebook Twitter

Bucellatum - Roman Army Biscuits. We all know that the Roman soldier was a ferocious fighter laden with armour, shield and weapons – but did you know that the food he ate was just as tough as he was?

Bucellatum - Roman Army Biscuits

The late-Roman Codex Theodosianus, a compilation of Roman laws, states that during expeditions a Roman soldier should be supplied with "buccellatum ac panem, vinum quoque atque acetum, sed et laridum, carnem verbecinam. " or "hardtack and bread, wine too and vinegar, but also bacon and mutton. " (VII.4.6). Soldiers were supposed to have the hardtack, mutton and vinegar for two days and then have a day of bread, wine and bacon. You’ll undoubtedly be familiar with most of the above, but what of hardtack? Just what was this staple of the Roman army? Hardtack is a simple biscuit made from flour, salt and water. Bucellatum may have been eaten dry, soaked in the vinegary drink posca or softened in a stew - no doubt soldiers found a variety of ways to make this staple more exciting.

Bucellatum/Hardtack (makes 8) Ingredients Method.  banquet_latin. Recettes antiques du banquet de clôture de la SDA 2014 - Association Périples. Une cena presque parfaite. La cuisine romaine antique - ANTEAS. Apicius ou la cuisine romaine. Petite histoire de la cuisine Pour s'informer sur la cuisine romaine, il n’y a hélas que peu de sources qui nous sont parvenues puisque nous n’avons conservé qu’un ouvrage complet de cuisine romaine, le "De re coquinaria" (ouvrage encore disponible en librairie) d’Apicius, le plus célèbre cuisiner romain, si l’on excepte quelques recettes transmises par Caton comme des bouillies et des petits pains au fromage, qui ressemblent plus à des croquants salés.

Apicius ou la cuisine romaine

Né en 25 avant J.C., Marcus Gavius Apicius a vécu sous le règne de l'Empereur Tibère et était son cuisinier officiel. Il a surtout fréquenté son fils Drusus dont il est dit qu’il était son mignon. Extravagant, gourmet, débauché, viveur, il a été largement condamné par ses contemporains, en particulier, on le verra plus bas, par les stoïciens mais aussi par les premiers chrétiens qui jugeaient sa cuisine presque comme un acte de barbarie.

L'archéologie enfin peut nous apporter quelques compléments de connaissances. Quelques ingrédients. La cuisine romaine antique. Le goût du vin à l'époque romaine - Le blog de scripta-manent. Il n’y avait à l’époque romaine, pas de bon vin qui ne fût vieux.

Le goût du vin à l'époque romaine - Le blog de scripta-manent

En 301, devant l’inflation galopante, l’empereur Dioclétien fixa les prix maximum autorisés. Grace à plusieurs inscriptions nous renseignant sur l’échelle des prix antiques, nous savons que le vin vieux de second choix y vaut deux fois plus cher que le vin paysan qui est évidement du vin de l’année. Celui de premier choix, quatre fois plus cher. À peu près à la même époque, Elyen raconte la mésaventure du jeune Dercyllus qui, amoureux d’une courtisane au beau nom d’Opora (« fruit de l’automne »), avait imaginé de lui envoyer des cadeaux assortis à son nom. Parmi eux du vin des premières vendanges. Jusqu’à ce que l’on prenne l’habitude d’utiliser le souffre, le vin ne passait l’année que s’il avait la force de le faire, d’abord grâce à un degré d’alcool suffisamment élevé.

Or, tous ces grands crus sont des vins issus de raisins blancs. De ces vins nous disons qu’ils ont un goût de madérisé. Trois façons. Sur les pas et dans les plats d’Apicius. Après avoir retourné Apicius comme une crêpe et n’avoir pas perdu une miette des secrets de la cuisine antique, des élèves de 3ème secondaire ont mis la main à la pâte et ont réalisé des recettes de leur top chef du moment: Apicius.

Sur les pas et dans les plats d’Apicius

Nos 2 "Julien", avec la "Patina de poire" que voici! Bravo! Sarah et Charline avec ce magnifique pain d’épices! Les anneaux de miel d’Antoine, Alexandre et Benjamin, avec leur crème et un pain d’épices! Waouw! Le délicieux flan au miel de Lisa et Louise!