background preloader

La peste noire

Facebook Twitter

Texte Sarah-Ann

Peste - Quels symptômes ? - Fiches santé et conseils médicaux. La peste noire : fléau de l’Europe médiévale. La peste noire : fléau de l’Europe médiévale De notre correspondant en France Nous sommes en 1347.

La peste noire : fléau de l’Europe médiévale

La peste, qui a déjà ravagé l’Extrême-Orient, arrive aux portes de l’Europe. LES Mongols assiègent le comptoir génois de Caffa, en Crimée (aujourd’hui Feodossia, en Ukraine). Décimés par la mystérieuse maladie, ils renoncent à prendre la ville. En quelques mois, le fléau se répand dans toute l’Europe. Un terrain favorable Si la cause première de cette tragédie était la peste, de nombreux autres facteurs contribuèrent à aggraver la catastrophe. L’Europe vient en outre de connaître une série de mauvaises récoltes. Le mal s’étend Guy de Chauliac, médecin du pape Clément VI, distingue les deux formes de la maladie, la peste pulmonaire et la peste bubonique, qu’il décrit avec précision : “ La première dura deux mois. De nombreuses personnes, paniquées, prennent la fuite, laissant derrière elles des milliers de pestiférés. Dans ce climat de terreur, le pape décrète que 1350 sera une année sainte. Historel. La peste qui avait régulièrement sévi en Europe du VI au IXème siècle avait pratiquement disparue.

Historel

Apparue en Asie centrale en 1337 elle laissa treize millions de morts après son passage en Chine ! En 1347 elle détruit l'armée de la Horde d'Or (les mongols) qui assiégeaient les génois dans Caffa en Crimée. De là, l'épidémie se propagea en Sicile pour atteindre en 1348 la France et l'Espagne. En 1349 elle se répand en Allemagne, en Europe centrale, puis en Angleterre ou en une seule année un quart de la population disparaît.

Ce chiffre monta à 40 % de la population anglaise dans les années qui suivirent . Les épidémies et les pestes au Moyen Âge. Le fléau des fléaux La liste des épidémies au Moyen âge est impressionnante.

Les épidémies et les pestes au Moyen Âge.

L'Angleterre paye son tribut; on cite les pestes de 1198, 1315; 1366, 1407. Les armées ne restent pas indemnes. La dysenterie épidémique décime les Croisés assiégeant Antioche (1098); des affections contagieuses atteignent les troupes de Frédéric Barberousse, marchant sur Rome (1167). La peste disperse les soldats de Henri VI devant Naples (1193) et ceux de Beaudourn en Syrie (1202) . (1384), de Charles VIII (1496) éprouvent de ce fait de grandes pertes. Peste noire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Peste noire

La peste noire est une pandémie de peste bubonique[1],[2], causée par la bactérie Yersinia pestis[3], qui a touché la population européenne entre 1347 et 1352. Elle n'est ni la première ni la dernière épidémie de ce type, mais elle est la seule à porter ce nom. En revanche, elle est la première épidémie de l'histoire à avoir été bien décrite par les chroniqueurs contemporains. On estime que la peste noire a tué entre 30 et 50 % de la population européenne en cinq ans, faisant environ vingt-cinq millions de victimes[4]. Cette épidémie eut des conséquences durables sur la civilisation européenne, d'autant qu'après cette première vague, la maladie refit ensuite régulièrement son apparition dans les différents pays touchés : entre 1353 et 1355 en France, et entre 1360 et 1369 en Angleterre, notamment.

Les épidémies précédentes[modifier | modifier le code] Le Moyen Âge fut traversé par de nombreuses épidémies. Origines[modifier | modifier le code] Peste noire image. Peste noire image2. Peste noire image3.