background preloader

Uber

Facebook Twitter

Uber serait prêt à écarter Travis Kalanick, son patron et fondateur. Empêtré dans de graves accusations de harcèlement sexuel au sein de son entreprise et de multiples problèmes juridiques, Uber pourrait temporairement écarter son patron et fondateur Travis Kalanick de la direction de l'entreprise, rapportaient dimanche soir des sources proches du dossier citées par différents médias.

Uber serait prêt à écarter Travis Kalanick, son patron et fondateur

La proposition a du moins été discutée lors d'un conseil d'administration au cours duquel a été adopté à l'unanimité une série de mesures recommandées par le consultant Eric Holder, ancien ministre de la Justice des Etats-Unis, pour lutter contre le harcèlement sexuel et la culture d'entreprise néfaste, largement critiquée par d'anciens employés de l'application qui met en relation chauffeurs VTC et passagers. Des proches de Kalanick menacés Parmi les recommandations en question, l'une d'entre elles inclut le départ d'un soutien majeur de Kalanick, Emil Michael, souligne le New York Times.

Uber Freight

Uber Eats. Véhicules Autonomes. Greyball, le logiciel secret d'Uber pour éviter la police. Voilà qui ne devrait pas arranger l'image abîmée d'Uber suite à la grogne de ses chauffeurs et aux frasques de son Pdg, Travis Kalanick.

Greyball, le logiciel secret d'Uber pour éviter la police

D'après le New York Times, la startup californienne a avoué qu'elle utilisait un logiciel secret, surnommé "Greyball", qui a pu lui permettre de contourner les réglementations que la société de services Voiture de transport avec chauffeur (VTC) jugeait hostiles à ses activités. | Lire. Travis Kalanick va-t-il conduire Uber à sa perte ? Repérer les policiers dans les villes où Uber était interdit Premier à avoir révélé l'information, le New York Times rapporte qu'Uber a utilisé, entre autres, des informations recueillies via son application pour identifier les représentants de la loi chargés prendre ses conducteurs en flagrant délit dans des villes où ses activités étaient interdites ou bridées.

Une porte-parole d'Uber a déclaré que le dispositif, baptisé Greyball, était encore utilisé, quoiqu'à moindre grande échelle. (Avec AFP et Reuters) Sexisme, dérapages internes: l'image d'Uber prend un nouveau coup. "Le service d'Uber s'est dégradé en trois ans" (Pascal Terrasse) "Le service d'Uber s'est dégradé en trois ans tandis que celui de G7 s'est amélioré.

"Le service d'Uber s'est dégradé en trois ans" (Pascal Terrasse)

Je l'ai vu. On arrive à des convergences", a déclaré Pascal Terrasse, le député socialiste de l'Ardèche, auteur du rapport qui porte son nom sur l'économie collaborative, lors du salon Autonomy. Le député intervenait à l'occasion d'une table ronde qui rassemblait Thibaud Simphal, DG d'Uber France, et Teddy Pellerin, l'un des fondateurs de la jeune pousse Heetch, application nocturne mettant en relation passagers et chauffeurs non professionnels. Arcade City, le Uber-killer de la blockchain ? – Blockchain France. Un service de covoiturage décentralisé Arcade City est une plateforme ouverte où conducteurs et passagers peuvent être mis en relation directement, sans intermédiaire.

Arcade City, le Uber-killer de la blockchain ? – Blockchain France

L’idée est de contrer la centralisation des prix fixés par Uber et les 20% de commissions prélevées sur chaque trajet. Un mois après le lancement d’Arcade City mi-février, plus de 1000 trajets ont été effectués dans une centaine de villes aux Etats-Unis (dans 27 Etats différents), ainsi qu’en Australie. En novembre dernier, nous vous parlions du projet de La’Zooz ; Arcade City est un projet similaire qui vise lui aussi à utiliser la blockchain pour désintermédier les plateformes de type Uber, mais qui est à la fois bien plus récent que La’Zooz et déjà largement plus avancé. A l’origine d’Arcade City : une réglementation municipale anti-Uber L’objectif n°1 : libérer les chauffeurs de la fixation unilatérale des prix.

Uber a perdu 1,2 milliard de dollars depuis le début de l'année. La société de transport fait les frais de son échec sur le marché chinois.

Uber a perdu 1,2 milliard de dollars depuis le début de l'année

Elle a perdu 4 milliards de dollars depuis sa création en 2009. Le succès est là, mais les bénéfices se font attendre. La justice américaine invalide l'accord proposé par Uber sur le statut de ses chauffeurs. Un tribunal de Californie a rejeté l'accord amiable proposé par Uber, en réponse à une plainte de ses chauffeurs aux États-Unis.

La justice américaine invalide l'accord proposé par Uber sur le statut de ses chauffeurs

Indépendants, ces derniers réclamaient le statut de salariés. Peut mieux faire. Uber abandonne la Chine au leader local Didi. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Simon Leplâtre (Shanghaï, correpondance) Didi Chuxing vient de gagner la bataille des applications de voitures avec chauffeur face à Uber : lundi 1er août, l’entreprise chinoise a annoncé qu’elle allait racheter les activités chinoises d’Uber.

Uber abandonne la Chine au leader local Didi

Pour l’américain, trois ans et quelques milliards de dollars après son entrée en Chine, c’est une défaite. UberPop condamné à 800 000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Juliette Garnier Uber France a été condamné jeudi 8 juin à 800 000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis – c’est-à-dire redevable si la société faisait l’objet d’une nouvelle condamnation dans les cinq prochaines années –, pour son application controversée de transports entre particuliers UberPop, suspendue depuis juillet 2015 en France par le géant américain.

UberPop condamné à 800 000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis

Deux responsables, le directeur d’Uber pour l’Europe de l’Ouest à l’époque des faits, Pierre- Dimitri Gore-Coty, et le directeur général d’Uber France, Thibaud Simphal, ont été respectivement condamnés à 30 000 euros et 20 000 euros d’amende, dont la moitié avec sursis. Vers un appel suspensif. Uber: les chauffeurs VTC attaquent l'Urssaf. [EXCLUSIF] Nouvel épisode dans le doux monde de l'ubérisation.

Uber: les chauffeurs VTC attaquent l'Urssaf

Cette fois, c'est l'Urssaf qui est attaqué par les chauffeurs VTC. Ces derniers demandent le remboursement de cotisations qu'ils ont eux-mêmes payées par le biais de leur plateforme Uber. Le cabinet d'avocats Homère ouvre une class action. Uber teste la voiture autonome : la prochaine grande (r)évolution. A l’évidence, le projet Uber à terme est de proposer son service de transport de personnes en exploitant des voitures autonomes.

Uber teste la voiture autonome : la prochaine grande (r)évolution

Uber utilise le pourcentage de votre batterie pour vous faire payer plus. Uber est le service de VTC le plus utilisé, et pour déterminer le prix d’une course plein de paramètres sont pris en compte. Récemment il a été dévoilé que l’entreprise utilise aussi le pourcentage de votre batterie. En France, Uber avait fait beaucoup parler d’eux notamment avec la « bagarre » face aux taxis qui avait eu raison de UberPop. L'Urssaf déclenche l'arme atomique contre Uber. Les chauffeurs Uber bientôt requalifiés en "salariés" ?

Uber et Lyft suspendent leurs activités à Austin. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Philippe Escande Les citoyens ont voté par référendum. L’événement porte moins à conséquence que l’éventuelle sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, mais a eu un effet très concret pour les habitants d’Austin, la capitale du Texas : les compagnies de taxis Uber et Lyft ont décidé d’y suspendre leurs activités. Les habitants de la ville étaient appelés, samedi 7 mai, à se prononcer sur le fait d’imposer aux chauffeurs qui utilisent les plates-formes de ces deux start-up les mêmes contraintes qu’aux taxis traditionnels, à savoir déposer leurs empreintes digitales pour sécuriser le métier et lutter contre les fraudes. Uber débauche Neelie Kroes, Tourisme - Transport. Uber débauche l'ex-numéro 2 de la Commission européenne.

Uber a fourni des informations sur plus de 13 millions de passagers aux autorités américaines. L’entreprise de transports Uber a, entre juillet et décembre 2015, communiqué aux autorités américaines des informations concernant plus de 13 millions de passagers et plus de 700 000 conducteurs aux autorités américaines. Ce chiffre est tiré de son « rapport de transparence », le premier du genre mis en ligne par l’entreprise américaine de transport de particuliers à la demande. La plupart de ces informations ont été fournies aux autorités de régulation du secteur des transports, Uber étant soumis à de nombreuses réglementations locales qui nécessitent qu’il communique des informations sur son activité, par exemple les « trajets, les demandes de trajets, les zones de prise en charge des passagers et le lieu de dépôt, les tarifs, les véhicules et les conducteurs ».

A titre d’exemple, la Californie, le plus peuplé des Etats américains, où Uber est très fortement implanté, a demandé des informations sur 5 419 000 utilisateurs et 299 000 chauffeurs. Uber fait son mea culpa sur le traitement de ses chauffeurs. La start-up américaine va payer 100 millions de dollars (88 millions d'euros) pour que les chauffeurs ne deviennent pas des salariés. C'est une victoire pour Uber et une défaite pour ses chauffeurs. En attendant que la justice américaine officialise la décision, les conducteurs de la start-up américaine «resteront des travailleurs indépendants et pas des salariés» - comme ils le réclamaient -, annonce le patron-fondateur d'Uber, Travis Kalanick, dans un message publié sur le site internet de l'entreprise.

Pour ce faire et ainsi clore deux recours collectifs aux États-Unis - en Californie et dans le Massachussetts - qui menaçaient de changer le statut de ses chauffeurs, Uber est prêt à payer jusqu'à 100 millions de dollars (88,5 millions d'euros). Pourquoi un tel montant? Uber attaque le marché de la livraison de repas. Uber présente en première mondiale (hors Amérique du Nord) sa nouvelle application UberEats dédiée à la livraison de repas à domicile à Paris, en partenariat avec une centaine de restaurants. Lancé il y a quelques semaines seulement dans une demi-douzaine de villes américaines et à Toronto (Canada), ce nouveau programme se veut autonome et indépendant de l'application Uber originale au sein de laquelle le service était intégré jusqu'à présent en phase de test.

Paris est d'ailleurs historiquement la ville où Uber teste et lance ses nouvelles idées. Selon Thibaud Simphal, directeur général d'Uber France, « l'expérimentation à Paris depuis six mois a été un succès puisque la zone couverte s'est agrandie sur une bonne partie de la rive droite et que plusieurs centaines de milliers d'utilisateurs ont montré leur intérêt pour ce service ». Bientôt d'autres villes.

Plate-formes Collaboratives vs Taxi

Qu’est-ce qu’une innovation de rupture ? À propos d’Uber… Par Philippe Silberzahn. Privé de Here Maps, Uber s'offre les services de TomTom. Uber s’appuiera désormais sur les services de cartographie fournis par TomTom pour équiper son application mobile. Les deux firmes viennent d’officialiser un accord les liant pour plusieurs années. Exclu BFM Business: comment Uber envoie ses profits aux Bermudes. Lorsque vous prenez un taxi, vous payez le plus souvent en liquide, peu de taxis acceptant les cartes bancaires. Dans bien des cas, cela permet au chauffeur de ne pas déclarer la course dans ses revenus, comme l'ont encore rappelé récemment Capital sur M6 et Complément d'enquête sur France 2. Mais, lorsque vous prenez un véhicule de tourisme avec chauffeur (VTC), vous payez en général via une carte bancaire. Dès lors, la course ne peut échapper au fisc. Toutefois, cela vaut pour les VTC franco-français, comme Chauffeur privé.

Google investit dans le service de taxis Uber. "Vertige du transport avec chauffeur": Uber lève plus d'un milliard de dollars. Uber vient de confirmer une méga-levée de fonds d’un montant de 1,2 milliard de dollars. La société Internet californienne, qui évolue sur le marché du transport léger de voyageurs (taxis, VTC) en exploitant des applications qui met en relation chauffeurs et passagers, compte poursuivre ses investissements pour accentuer son développement dans le monde. En particulier sur la plaque Asie-Pacifique (pour toucher des marchés comme l’Inde), précise Travis Kalanick dans une contribution sur le blog officiel.

Le service est déjà présent dans 250 villes localisées dans 50 pays. Les noms des investisseurs associés à ce nouveau round ne sont pas dévoilés mais le co-fondateur et CEO d’Uber égrène la liste des acteurs qui soutiennent la société Internet : Menlo Ventures, Google Ventures, Kleiner Perkins Caufield & Byers, Summit Partners, BlackRock, Wellington Management, Benchmark, TPG Growth, Troy Carter, Jeff Bezos, CrunchFund, Goldman Sachs… Ce n’est pas tout.

VTC Cab : quel potentiel pour cet Uber « made in France » ? Une « application officiel », « géré par l’associatin des VTC de France », avec « Géo localisation », « journeaux, Wifi gratuit » et trajets « Paris-Charles de Gaulle Airport en Roissy-en-France » (sic) : VTC Cab aurait-il été lancé dans la précipitation, au point de ne pas soigner la rédaction du descriptif ? C’est le sentiment qui domine quand on se rend sur Google Play pour télécharger l’application, disponible depuis quelques semaines.