background preloader

Turbomachines

Facebook Twitter

Safran et HAL signent un accord de coopération dans le domaine de la propulsion militaire. Safran et HAL en Inde ont signé un accord de coopération visant à explorer les opportunités d'assemblage et/ou de fabrication de composants du turboréacteur M88 qui motorise le Rafale en Inde, accompagnés d'un certain nombre de transferts technologiques.

Safran et HAL signent un accord de coopération dans le domaine de la propulsion militaire

Un M88 indien La société aéronautique indienne Hindustan Aeronautics Limited (HAL) et Safran Aircraft Engines ont signé un accord de coopération (Memorandum of Understanding) annonçant leur intention de travailler ensemble sur l'apport de technologies de niche de moteurs en Inde. Selon les termes du MoU, HAL et Safran Aircraft Engines ont l'intention d'explorer les opportunités d'assemblage du moteur Safran M88 et de fabriquer des composants du moteur avec HAL pour un lot supplémentaire d'avions Rafale pour l'Inde, ainsi que tout avion équipé de M88 fabriqué en Inde par HAL. Transferts technologiques. Programme du moteur DGEN, TurboFan destiné à l'équipement de l'aviation générale et légère. Présentation, programme, marketing et applications. Safran dévoile l'Open Rotor, un moteur en rupture pour les Airbus et les Boeing du futur.

« New Midsize Airplane » à l'horizon 2025 (également appelé « MOM » pour "Middle of the Market" ), A320 NEO++ », plus ou moins dans le même temps, ou encore « New Short Range », le successeur des best-sellers A320 et B737 dans les années 2030 : Safran est sur tous les fronts.

Safran dévoile l'Open Rotor, un moteur en rupture pour les Airbus et les Boeing du futur

Aujourd'hui leader de ce marché dans le cadre de CFM International, l'entreprise commune avec General Electric, Safran pousse les feux en termes d'innovation avec l'inauguration, ce mardi sur la base aérienne d'Istres (Bouches-du-Rhône), de son nouveau banc d'essai de démonstrateurs : l'un concernera un moteur d'architecture classique, l'« UHBR » ("Ultra-High Bypass Ratio" ou, en français, "à très fort taux de dilution"), lequel peut être disponible à l'horizon 2025, l'autre, l'Open Rotor, qui présente une architecture en totale rupture avec les technologies actuelles, pourrait voir le jour après 2030.

Technologie de rupture Augmenter le taux de dilution La physionomie des avions n'a pas beaucoup changé depuis 50 ans. Les turbomoteurs. Une turbomachine est un terme générique désignant une machine fonctionnant sur le principe de la récupération de l'énergie calorifique des gaz issue d'une combustion par le biais d'une turbine, afin d'entraîner un compresseur et les accessoires nécessaires au bon fonctionnement de la machine pompes, régulateurs, etc. ( Définition Wikipedia) Sous ce terme peuvent être indentifiés trois types de moteurs différents : Les turboréacteurs La poussée est directement exploitée.

Les turbomoteurs

Avions de chasse, avions de ligne etc... Exemple: le turboréacteur PW 500 conçu pour équiper les jets d'affaires de faible à moyen tonnage. Les turbopropulseurs Le couple est exploité pour entraîner une hélice : Avions légers, avions de transport civil ou militaire etc... Les turbomoteurs Le couple est également exploité pour entraîner des rotors d'hélicoptères ou entraîner des Groupes auxiliaires de puissance (APU) etc... Turboréacteur : La révolution aérienne (RMC découverte - HD 720p) Frank Whittle. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Frank Whittle

Frank Whittle Vers la fin de la Seconde Guerre mondiale, les recherches de Whittle aboutirent au développement des moteurs les plus puissants jusqu’à la fin de la décennie. [réf. nécessaire] L'invention du réacteur[modifier | modifier le code] Whittle rencontra après la guerre l’ingénieur allemand Hans von Ohain qui avait lui aussi conçu et breveté un moteur à réaction en 1936. Les débuts[modifier | modifier le code] Il fut même si impressionné qu’il le recommanda pour suivre une formation d’officier à l’école de Cranwell (Lincolnshire) en 1926, chose rare pour un roturier dans une structure militaire encore très marquée par la conscience des classes.

L’une des épreuves du cycle d’études consistait à écrire un mémoire. Développement du moteur à réaction[modifier | modifier le code] En juillet 1926, Alan Arnold Griffith avait publié un document sur les compresseurs et les turbines, sujet qu’il avait étudié au Royal Aircraft Establishment (RAE). Animated Engines. Power Generation Systems. Изучаю двигатель постапокалипсиса ГТД-350.