background preloader

WEB DOCUMENTAIRE

Facebook Twitter

Un public toujours plus actif et connecté a vu ces dernières années l’émergence de narrations spécifiques au web.

De plus en plus de journalistes souhaitent répondre à ces nouveaux usages en produisant et en diffusant des créations pensées pour le web, les réseaux sociaux et le multi support. L'information immersive permet de captiver et de fidéliser de nouvelles communautés en leur offrant des expériences enrichies en termes d’interactivité et d’engagement. PROGRAMMES INTERACTIFS. Retour sur 10 ans d’oeuvres transmedia. Par Diane Touré, France Télévisons, Direction de la Prospective Le festival I Love Transmedia investit de nouveau la Gaité Lyrique cette semaine.

Retour sur 10 ans d’oeuvres transmedia

Au carrefour de la webcréation, du jeu vidéo, du cinéma et de la télévision, le festival se tient au cœur des transformations numériques artistiques et de l’impulsion du web. Pour sa quatrième édition, il revient sur dix ans de webcréation internationale à travers une exposition introduisant le webdocumentaire, les expériences algorithmiques, jusqu’à la réalité virtuelle.

Tablettes, casques Oculus, ordinateur et manettes de jeux vidéo : retour sur douze œuvres qui ont marqué les dix dernières années. We Feel Fine de Jonathan Harris et Sep Kamvar (USA, 2006) Les créateurs ont voulu créer une cartographie du net qui aspire et rassemble des phrases issues d’internet commençant par « I feel » ou« I am feeling ». Gaza/Sderot de Alma films, Trabelsi Productions, Bo Travail , Ramattan Studios, Upian, Arte France (2008) Pour les fans de Arcade Fire ! S01E01 : Routines matinales - Do Not Track. Salauds de pauvres. PlanetSolar. Haiti. Webdocumentaires, oeuvres multimédia et interactives. Mémoires de l'île Détails Catégorie : Oeuvres Ce webdocumentaire est le résultat d'un projet collaboratif avec les seniors de l'Île-Saint-Denis, réunis par le Centre Communal d'Action Sociale de l'Île-Saint-Denis, la médiathèque Elsa Triolet et les réalisateurs de documentaire Camille JULIE et Nicolas GLORIEUX.

Webdocumentaires, oeuvres multimédia et interactives

Le point de départ de ce projet a été la création d'une exposition photographique autour de la mémoire de la ville. Ces photos ont rappelé à la mémoire des souvenirs, des anecdotes, une partie de l’histoire de l’île. L’idée d’un webdocumentaire est alors née pour garder trace de cette mémoire. Quand la renommée d’une œuvre dépasse celle d’un artiste, les réactions déferlent: le public est enthousiaste, choqué ou révolté mais rarement indifférent.

Réalisateur: Thierry Berrod - Production : Mona Lisa Production Juba In The Making Juba In The Making raconte la ville de Djouba à travers les histoires de différents personnages qui contribuent à faire la ville. Ma vie à 2 balles. Ma vie à deux balles, elle n’est pas toujours triste. Six jeunes sans le sou font preuve d’imagination et de débrouille pour surmonter la précarité.

Ma vie à deux balles, elle n’est pas toujours triste

Découvrez le webdoc qui raconte ces vies étonnantes. Nous sommes heureux de vous présenter ici « Ma vie à deux balles », webdocumentaire réalisé par Sophie Brandström. Vous allez découvrir six personnages. Ils sont jeunes et sans le sou, mais ils parviennent à surmonter leurs difficultés grâce à leurs idées, leur sens de la débrouille, leur imagination. Mise à jour : le prix « Reporters d’Espoirs » « Ma vie à deux balles » a reçu lundi 13 octobre 2014 le prix Reporters d’espoir, dans la catégorie web.

Rue89 en est le partenaire depuis l’origine. Leur projet nous a tout de suite plu, il entrait en résonance avec nos propres dadas : nos passages à l’acte, nos porte-monnaie au rayon X, notre intérêt pour la nouvelle débrouille et son économie, la remise en question des dogmes de la croissance... Toutes les stratégies pour s’en sortir. Réfugiés. Théorie du flow et webdocumentaires. Avez-vous déjà entendu parler de Football Manager ?

Théorie du flow et webdocumentaires

Comme son nom l’indique, ce titre est un jeu de simulation qui vous met dans la peau d’un « manager » de club de foot, un super-entraîneur qui définit la tactique de son équipe, supervise ses entraînements, décide des transferts de joueurs etc. Quand j’ai commencé à jouer à Football Manager, il y a maintenant une bonne dizaine d’années, le jeu était repoussant au possible.

Chaque joueur y était décrit sous forme d’une feuille de statistiques rappelant furieusement un tableau excel soviétique, les matches se déroulaient en mode texte uniquement (« Zidane prend la balle au milieu du terrain »… « Zidane passe »… Palpitant, non ?) Et la seule satisfaction était de voir le jeune attaquant qu’on avait déniché en quatrième division moldave prendre de la valeur à mesure qu’il progressait sur le terrain. Et pourtant, si j’ai fini par me séparer de mon CD de Football Manager, ce n’est pas par dégoût. Revenons au cas du jeu vidéo.