background preloader

Sante

Facebook Twitter

30 remèdes Amérindiens oubliés depuis longtemps. Avaler une pilule peut être la solution la plus facile pour certains, mais ce n’est certainement pas toujours la meilleure option.

30 remèdes Amérindiens oubliés depuis longtemps

Pourquoi ne pas essayer quelques remèdes d’autrefois en premier? Quand il est question de phytothérapie, beaucoup d’entre nous sommes familiers avec les avantages de l’échinacée ou rudbeckia pourpre comme antibiotique, de l’écorce de saule comme anti-douleur et de l’aloé vera comme un anesthésique topique et le traitement des affections de la peau.

Juste une mauvaise herbe, ou une plante méconnue qui renforce la santé? Le Pourpier, connu également sous le nom de Portulaca oleracea, est considéré comme une mauvaise herbe commune par beaucoup et il peut même pousser dans votre jardin en ce moment sans que vous l’ayez voulu.

Juste une mauvaise herbe, ou une plante méconnue qui renforce la santé?

Il a tout d’abord été cultivé en Inde et en Perse et se propage au reste du monde. Certains cultivateurs ou agriculteurs l’arrachent et le jettent avec les déchets verts et autres mauvaises herbes, tandis que d’autres le cultivent spécifiquement pour se nourrir. Le Pourpier est une mauvaise herbe esthétiquement attrayante avec des feuilles charnues et souvent des fleurs jaunes, mais ses bienfaits pour la santé sont encore plus désirables. Ces graines puissantes poussent sous de nombreux climats Les graines de pourpier sont si puissantes qu’elles peuvent rester viables dans les terres jusqu’à 40 années – et c’est une culture naturelle – sans OGM! Puissant antioxydant Recettes de pourpier Salade de légumes d’hiver au pourpier et graines de tournesol.

Plantes Sauvages Comestibles. Site de la SCP Rivier-Buffiere. Nous allons découvrir quelques photos sur le travail des plantes sauvages dans les cuisines.

Site de la SCP Rivier-Buffiere

Après la récolte des plantes, champignons, fleurs et fruits nécessaires nous dévorerons du regard les plats cuisinés. Commencons par ramasser quelques plantes : Des plantes sauvages au menu. Par Thierry Thévenin, herboriste et producteur de plantes bio Rédigé le , mis à jour le Sommaire Recettes végétales salées Gnocchis sauvages Pour réaliser cette recette, il est possible d'utiliser des feuilles de consoude, de bourrache ou un autre légume feuille.

Des plantes sauvages au menu

Préparation 1 - Faire cuire les feuilles dans une grande cocotte avec un fond d'eau salée. Pâté végétal Ingrédients 400 grammes de plantes fraîches (ortie, consoude, berce, bourse à pasteur, lampsane, pissenlit, etc.) hachées3 œufs100 grammes de lard maigresel, poivre, épices à votre goût 1 - Faites fondre le lard à la poêle, faites y revenir ensuite les herbes pendant quelques minutes, assaisonnez.2 - On peut donner "du corps" au pâté en ajoutant deux ou trois cuillerées de farine de sarrasin ou de pois chiches.3 - Incorporez les œufs battus, et passez le tout à four moyen, dans un moule pendant trois quarts d'heure.4 - Mangez froid ou tiède, en tranches. Attention à ne pas confondre la berce avec d'autres plantes similaires ! Livres : Sécher et utiliser les produits du jardin : Tout savoir ! Le jardin nous apporte de multiples plaisirs savoureux et parfumés, fleurs odorantes, fruits, légumes et herbes aromatiques.

Sécher et utiliser les produits du jardin : Tout savoir !

Plonger les mains dans la mélisse,maner une cerise toute rouge et fraichement cueillie, humer la lavande et les odorantes, font partie des petits bonheurs des beaux jours. Mais comment les prolonger pendant l’hiver ? Plusieurs techniques de conservation des saveurs du jardin permettent de continuer à profiter des bienfaits de nos cultures durant toute l’année et de mieux utiliser à la morte saison les surplus de nos récoltes.

Parmi ces techniques, le séchage est sans doute une des premières et des plus anciennes. Loin de se limiter aux herbes aromatiques ou aux graines, il peut aussi s’appliquer aux fruits et légumes, aux plantes à parfums et aux fleurs à bouquets. Millepertuis - Herboristes du peuple. Les plantes médicinales de nos jardins. Liste de plantes, épices et condiments ayant des vertus médicinales, et recettes de quelques préparations basiques.

Les plantes médicinales de nos jardins

Connues de nos ancêtres lorsque la médecine moderne n’existait pas, ces plantes, dont on oublie souvent les bienfaits, peuvent se révéler d’excellents remèdes alternatifs aux médicaments chimiques. Les infos présentées dans ce mémento sont ultra résumées, donc n’hésitez pas à vous renseigner davantage. Nathalie Chausseau. [tweetbutton][wpfblike] Je continue donc sur ma lancée ”Anti-Grippe”, on est d’actualité ou on ne l’est pas hein!

Nathalie Chausseau

Voici donc une de mes formules de base, que j’ai toujours en réserve au début de l’hiver, et qui suffit en général avec l’aide des gélules anti-grippe à ”casser” tout prémice de rhume ou grippe. La première année de nos traitements aux Huiles Essentielles, j’ai dû élaborer des formules un peu plus corsées, pour divers type de toux grasses comme sèches, et que je mettrais ici au courant de l’hiver. Il est recommandé d’utiliser 10% d’HE pour obtenir un effet thérapeutique. 4 cuil. soupe (60 ml) de Miel Biologique non-pasteurisé 2 cuil. soupe (30 ml) d’Hydrolat de Cannelle 2 cuil. à soupe (30 ml) d’Hydrolat de gingembre 30 gouttes de HE Pin sylvestre 20 gouttes de HE Mentha poivrée 9 gouttes de HE Cannelle (écorce) Voir le tutoriel ci-dessus. 1 cuil. à thé au besoin 1 cuil. à soupe au besoin.