background preloader

Sandragui

Facebook Twitter

Les différents types d'avantages en nature - Avantages en nature - Les fiches pratiques de la rémunération. Définition Constituent des avantages en nature des produits ou services, fournis par l'entreprise au profit des salariés qui pourront en faire un usage personnel, à titre gratuit ou à des conditions avantageuses.

Les différents types d'avantages en nature - Avantages en nature - Les fiches pratiques de la rémunération

Les types d'avantages en nature Il n'existe pas de liste exhaustive de tous les avantages dont peuvent bénéficier les salariés mais les principaux sont : Avis du guide des salaires Il n'existe pas, à notre connaissance, de statistiques sur les pratiques d'entreprise en matière d'avantages en nature servis aux salariés. Certains avantages peuvent être individuels (fourniture d'un véhicule aux cadres dirigeants, par exemple) ou collectifs (achat de produits fabriqués par l'entreprise à prix préférentiels, par exemple). D'autres avantages sont indirects et ne constituent généralement pas (sauf abus manifeste) des avantages en nature susceptibles d'être assimilés à rémunération : Auteur D. Exemples d'actions qui facilitent l'articulation vie professionnelle-vie personnelle des salariés. Publié le 10-DEC-12 par ANACT | Imprimer L’association Rhône-Alpes pour l’amélioration des conditions de travail (Aravis) a organisé le 12 octobre dernier la table ronde "Nos vies au travail, le travail dans nos vies".

Exemples d'actions qui facilitent l'articulation vie professionnelle-vie personnelle des salariés

Des entreprises de la région ont témoigné de leurs actions en matière de conciliation des temps. Tour d’horizon des pratiques présentées. Faciliter l’articulation des temps sociaux : un engagement encore timide... La flexibilité du temps de travail peut-elle améliorer la productivité ET les conditions de travail ? Publié le 20-NOV-12 par ANACT | Imprimer D’après les recherches d’Eurofound, les travailleurs et les entreprises peuvent, au même titre, tirer avantage de formes innovantes d’aménagement du temps de travail.

La flexibilité du temps de travail peut-elle améliorer la productivité ET les conditions de travail ?

Pour y parvenir, des négociations et un dialogue social adéquats doivent être mis en place lors de la phase de planification et d’implémentation. La flexibilité du temps de travail est l’une des nombreuses et diverses formes de flexibilité. L’une des principales caractéristiques de la flexibilité du temps de travail est la possibilité pour l’employé, l’employeur, ou les deux, de modifier le temps de travail. Les formes de flexibilité du temps de travail «favorables aux employeurs» (company-oriented working time flexibility) sont celles qui permettent aux organisations d’adapter le capital humain aux exigences temporelles de la production.

Des aménagements à l'initiative des directions L'impact sur la santé En conclusion Pour aller plus loin : La participation et l'intéressement - Rémunération. > La participation Si vous travaillez pour une grande entreprise, vous recevez une participation aux bénéfices.

La participation et l'intéressement - Rémunération

Vous ne le saviez pas ? Ce n’est pas étonnant, c’est un dispositif d’épargne salariale. Elle n’apparaît pas sur votre fiche de paie. Vous vous demandez si vous êtes concernée : Votre société compte au moins 50 personnes, 3 ans d’existence et réalise un bénéfice supérieur à 5% des fonds propres ? La rémunération des salariés. Reconnaissance au travail : il n'y a pas que le salaire qui compte. Quand on parle de reconnaissance au travail, bien souvent on pense à la rémunération.

Reconnaissance au travail : il n'y a pas que le salaire qui compte

Évidemment, c’est important mais il y a d’autres éléments qui sont essentiels pour se sentir reconnu et de rester motivé. Rien de tel qu’une augmentation ou une jolie prime pour récompenser un salarié méritant. Selon une étude publiée en avril 2012 par Ipsos et Logica pour la société Endenred, 40 % des salariés français affirment que leur motivation diminue.

Un chiffre deux fois plus élevé qu’en Allemagne. En cause, une rémunération jugée trop faible : 68 % des sondés se déclarent ainsi « insatisfaits » de leur pouvoir d’achat et 52 % citent leur salaire comme principale préoccupation. Donner du sens plutôt que des sous Malgré leur insatisfaction en matière de salaire, 86 % des Français se déclarent « heureux » et « fiers de leur travail ». « La charge affective associée au travail en France demeure très forte », résume l’enquête. Nicolas Bordas, président de l’agence de publicité TBWA confirme. La reconnaissance au travail. La reconnaissance est devenue une demande quasi unanime chez les salariés.

La reconnaissance au travail

L’analyse montre qu’elle comprend quatre dimensions spécifiques. La demande de reconnaissance est devenue une composante essentielle de la vie au travail. Elle touche toutes les organisations, privées ou publiques, et toutes les professions, du bas en haut de la hiérarchie. Elle prend la forme de revendications de salaires, de statuts, mais aussi d’une demande plus générale et plus diffuse qui porte sur la personne elle-même, le « respect » et la dignité que chacun estime dus.

Que se cache-t-il donc derrière cette notion de reconnaissance ? Objet insaisissable car multidimensionnel, elle est à la fois individuelle et collective, quotidienne et ritualisée ; elle concerne autant la personne que le travail ; elle peut être financière ou « symbolique ». L’analyse scientifique de la reconnaissance fait apparaître quatre dimensions principales. • Reconnaître la personne : une conception existentielle. Jean-Pierre Brun.