background preloader

Maladies Médiévals

Facebook Twitter

Aspect: L'origine de la médecine médiéval

Google Docs - create and edit documents online, for free. Google Docs - create and edit documents online, for free. Représentation "Peste Noire" en art. 1_cQJHD. Untitled. Untitled. Ob 7db4f0 archeveque web. Hygiène. Comment se soignait-on au Moyen-Âge ? Peste noire, famines et barbaries en tout genre : le Moyen Age n'a pas bonne réputation.

Comment se soignait-on au Moyen-Âge ?

On y oppose les penseurs de l'Antiquité et les découvertes de la Renaissance. Est-ce pour autant une période d'obscurantisme pour la médecine ? PasseportSanté s'est intéressé à la théorie et à la pratique de la médecine à l'époque médiévale. Le Moyen Age est une période longue de dix siècles dans l’histoire de l’Europe. Il s’étend de la chute de l’Empire romain à la Renaissance, soit du Vème siècle au XVème siècle de notre ère. C’est à partir du XIème siècle que la médecine s’affirme comme une discipline scientifique. Les Maladies au Moyen age by austin currie on Prezi. Ecole Elementaire Publique de Thorens Glières - La médecine et les maladies au Moyen Age. Au Moyen Age, les médecins opéraient déjà les malades des yeux.

Ecole Elementaire Publique de Thorens Glières - La médecine et les maladies au Moyen Age

A la fin du Moyen Age, les médecins ont voulu comprendre comment fonctionnait le corps humain, pour ça ils ont ouvert le corps de personnes mortes. Ils ont aussi découvert que le cœur, les poumons etc... étaient reliés par des veines. Hygiène et médecine au Moyen Âge. « Hygiène et médecine au Moyen Âge » défini et expliqué aux enfants par les enfants.

Hygiène et médecine au Moyen Âge

La médecine au Moyen Âge, en Europe occidentale, était un mélange fondé sur les connaissances et les textes de la Grèce et la Rome antiques, ainsi que les croyances populaires et religieuses. Des maladies et infections facilement guéries de nos jours étaient mortelles au Moyen Âge. L'espérance de vie ne dépassait pas 40 ans et la mortalité infantile était très élevée. Hygiène Le peuple ignorait les microbes et les risques d’infection. Soins médicaux Comme l’anesthésie n’existait pas, les opérations étaient douloureuses et le malade, s’il survivait, risquait de mourir des suites d’une infection. Herbes médicinales Les apothicaires faisaient des médicaments à partir d’ingrédients naturels. Hôpitaux. SE SOIGNER AU MOYEN AGE - Passion médiévale. Les maladies au Moyen Age. Les maladies au Moyen Àge. La médecine et les remèdes du Moyen-Age. La longue période médiévale qui, en Occident s'étend sur près d'un millénaire s'est peu à peu enrichie de connaissances dans le domaine médical, avec des phases contrastées d'essor et de stagnation .

La médecine et les remèdes du Moyen-Age

Innombrables et extrêmement variées, certaines préparations médicinales tentantes par leur douceur et leur efficacité sont encore utilisées de nos jours. D'autres remèdes sont pleins de paradoxes car science, religion, magie et cruauté se conjuguent pour ceux qui souffrent, causant parfois l'aggravation de leurs maux. Quelques chercheurs éminents ont cependant contribué à la progression du savoir.

Les fondateurs de la médecine Admirée par les Grecs, la médecine égyptienne fait référence dans la médecine occidentale pendant des millénaires. Médecine médiévale dans l'Occident chrétien. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Médecine médiévale dans l'Occident chrétien

La médecine médiévale s'entend dans le contexte propre à l'Occident chrétien. Elle persiste jusqu’à la fin de l'Ancien Régime. Pour la pratique de la médecine dans d’autres pays et pendant la même période historique, voir les articles suivants : Untitled. Maladies et épidémies du Moyen âge. - Vivre au Moyen âge. La lèpre : c’est une des plus anciennes épidémies.

Maladies et épidémies du Moyen âge. - Vivre au Moyen âge

Jusqu’au Vième siècle, la lèpre n’est que très peu reconnue, mais en 549 devant une forte épidémie, un traité rend obligatoire aux évêques l’assistance aux lépreux. Ceux-ci sont considérés comme déjà morts. Dès qu’un présumé lépreux se présente, le prêtre l’accueille chez lui. Peu après, une cérémonie mortuaire a lieu avec à la place du mort sous le drap noir, le lépreux. Après l’avoir béni et donné des offrandes, le peuple se rassemble sur le parvis, le prêtre donne au lépreux une cliquette, des gants, une écuelle et lui dicte la conduite à suivre. La variole : cette maladie est grave, infectieuse , contagieuse et épidémique ; elle se caractérise par des plaques rouges devenant des vésicules puis des pustules.

La peste : qu’elle soit bubonique ou pulmonaire, c’est un grand fléau au Moyen-Age. La peste de 1348 fut le plus meurtrière de toutes.