background preloader

ECO 3.1 la monnaie

Facebook Twitter

La déroute des théories économiques et monétaires dominantes - 2019. La déroute paraît totale. C’est tout l’appareillage théorique des économistes qui sombre tel le Titanic après l’impact de la crise de 2007-2008. L’orchestre des experts continue à jouer durant le naufrage. Mais quel que soit le marché vers lequel on se tourne, les anomalies, les paradoxes s’accumulent. Un à un, chacun de ces phénomènes peut trouver éventuellement une explication a posteriori.

Mais mises bout à bout, ces explications partielles forment un puzzle qui défie les cohérences doctrinales habituelles. D’où vient l’argent ? Le circuit de la création monétaire, par Cécile Marin & Dominique Plihon (Le Monde diplomatique, octobre 2011) 1.

D’où vient l’argent ? Le circuit de la création monétaire, par Cécile Marin & Dominique Plihon (Le Monde diplomatique, octobre 2011)

Les banques prêtent aux entreprises (ainsi qu’aux particuliers et à l’Etat) pour leur permettre de financer leur production future : la création monétaire consiste pour la banque à créditer le compte de dépôt de l’entreprise (ce schéma illustre la création monétaire par prêts aux entreprises). Apparaît là la première fonction des banques. Ce crédit bancaire constitue une créance de la banque sur l’entreprise, et symétriquement une dette de l’entreprise envers la banque. La création monétaire par prêt aux entreprises permet de surmonter le décalage dans le temps entre leurs dépenses (payer des salaires) et leurs recettes ultérieures (vente de la production). Site de la Banque de France. Dessine-moi l'éco : Le rôle de la Banque Centrale Européenne face à la crise de la dette. La création monétaire. Anne Faivre, Caisse des dépôts et consignations - Non, l'inflation n'a plus une origine monétaire.

Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Accueil > Nos émissions > Libre propos > Non, l'inflation n'a plus une origine monétaire Non, l'inflation n'a plus une origine monétaire.

Anne Faivre, Caisse des dépôts et consignations - Non, l'inflation n'a plus une origine monétaire

Christian Chavagneux, Alternatives Economiques - L'inquiétante envolée de la dette de nos grandes entreprises. Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Christian Chavagneux Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Xerfi Canal autres chaînes Accéder à Stratégie & Management Accéder à Xerfi Business.

Christian Chavagneux, Alternatives Economiques - L'inquiétante envolée de la dette de nos grandes entreprises

Nicolas Bouleau, Le mensonge de la finance : mathématiques, signal-prix et volatilité - Parole d'auteur éco. Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Accueil > Nos émissions > Parole d'auteur éco > Le mensonge de la finance : mathématiques,...

Nicolas Bouleau, Le mensonge de la finance : mathématiques, signal-prix et volatilité - Parole d'auteur éco

Le mensonge de la finance : mathématiques, signal-prix et volatilité Par Nicolas Bouleau - Mathématicien et philosophe des sciences Regarder plus tardLire la suite. Dix ans après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers. Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Christian Chavagneux Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Xerfi Canal autres chaînes Accéder à Stratégie & Management Accéder à Xerfi Business.

Dix ans après la faillite de la banque américaine Lehman Brothers

Thomas Renault, CEPII - 29 banques systémiques dans le monde : le risque n'a pas baissé. Se financer sans passer par les banques. Bertrand Martinot, Transformer les dettes en monnaie : le génie de John Law - Parole d'auteur éco. Les dernières émissions de Bertrand Martinot Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Xerfi Canal autres chaînes Accéder à Stratégie & Management Accéder à Xerfi Business.

Bertrand Martinot, Transformer les dettes en monnaie : le génie de John Law - Parole d'auteur éco

Bruno Moschetto, ESCP Europe - Crises financières et régulation bancaire - Parole d'auteur éco. 20 ans d'endettement : l'Etat, les ménages, les entreprises. Thèmes et idéesNos invitésNos analysesÉmissions Accueil > Nos émissions > Le graphique > 20 ans d'endettement : l'Etat, les ménages, les... 20 ans d'endettement : l'Etat, les ménages, les entreprises Regarder plus tardLire la suite La dette de la France n’est pas uniquement constituée par la dette publique.

20 ans d'endettement : l'Etat, les ménages, les entreprises

C’est aussi celle des ménages et des sociétés non financières. Mots clés : Economie française, Dette, Endettement, Crédit, Immobilier , Déficit budgétaire. Jézabel Couppey-Soubeyran, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne - Régulation financière : le temps de la pause ? Christopher Dembik, Saxo Bank - Comment la blockchain va révolutionner la banque. Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Christopher Dembik Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie Accéder à Precepta Stratégiques Accéder à Xerfi Business TV.

Christopher Dembik, Saxo Bank - Comment la blockchain va révolutionner la banque

Jean-Paul Betbèze - Où en sont les banques de la zone euro ? Ceux qui ont aimé ont aussi apprécié Les dernières émissions de Jean-Paul Betbèze Les dernières émissions Toutes les dernières émissions Xerfi Canal Économie.

Jean-Paul Betbèze - Où en sont les banques de la zone euro ?

Laurence Scialom, Université Paris La Défense - Le risque de certaines banques systémiques n'est pas maîtrisé. Michel Aglietta, Université Paris Ouest - La monnaie, entre dettes et souveraineté - 1ère partie - Parole d'auteur éco. Création d’entreprise : quelles aides financières. Les aides financières à la création d’entreprise, publiques ou privées, concernent soit la personne qui crée (personne physique), soit la société créée (personne morale).

Création d’entreprise : quelles aides financières

Dans le premier cas, il s’agit d’un renforcement des fonds propres du créateur qui permettra à celui-ci d’obtenir plus facilement un prêt bancaire et de garder le contrôle de son entreprise. Mais, en cas de défaillance, il lui faudra rembourser cette aide. Dans le second cas, c’est un investisseur ou un associé qui apporte des fonds au capital de l’entreprise, le créateur n’étant pas contraint d’engager son argent personnel. En contrepartie, le chef d’entreprise n’est plus seul aux commandes et doit rendre des comptes aux investisseurs et à ses associés. Banques : la fabrique de la confiance (1/4) - Les banques centrales : la régulation en question. Banques : la fabrique de la confiance (2/4) - Réformer les banques pour prévenir les crises. L'hydre bancaire - François Morin - juillet 2015. Les entreprises vont emprunter 57.000 milliards de dollars - Monde. Movies Angels plateforme de crowdfunding.

Une minute pour comprendre : Séparer les banques. Cinq clefs pour mieux comprendre le bitcoin. 1/ Un énigmatique géniteur Le père du bitcoin s'appelle Satoshi Nakamoto. Il s'est inspiré de la première crypto monnaie créée en 1999 par un certain Wei Dai : baptisée la b-money. Comme les membres du réseau d'activistes informatiques Anonymous, il avance masqué. Au cours de sa conférence au OuiShare Fest, Caterina Rindi, spécialiste de la devise virtuelle, laisse planer le doute : "Il pourrait être un homme, une femme, un Asiatique, un Américain, un groupe de personnes...

" La seule chose certaine est l'année de création de la monnaie : 2007. 2/ Un plafond à 21 millions A ce jour, 14 millions de bitcoins ont été créés. 3/ Des Maths et des sous Pour obtenir les nouveaux bitcoins créés, les ordinateurs des membres du réseau essayent de résoudre différents problèmes mathématiques. 4/ Un code pour chaque transaction 3c67103b15f7f39a214b352cbb4e01d25144a5747bab8d3cdbfc38816b708e50. 5/ Un logiciel open source Le logiciel informatique sur lequel repose le bitcoin est open source.

Lélia de Matharel. Lancement chaotique de la BPCE, le 2ème groupe bancaire français. Le nouveau groupe bancaire BPCE qui réunit Caisse d’épargne et Banque Populaire officialisera sa création ce lundi. Avec 8000 agences et quelque 110 000 salariés, la BPCE constitue le deuxième groupe bancaire de France. Mais à peine créée, la nouvelle structure fait déjà l’objet de plusieurs polémiques. [scald=268895:sdl_editor_representation] Hier samedi, la cour d’appel de Paris a refusé de valider le projet de fusion en Ile-de-France, précisant que le personnel n’en avait pas été informé dans de bonnes conditions. BNP Paribas, Barclays, Crédit Suisse... : les banques n'ont-elles que ce qu'elles méritent.

Actionnaires et clients de BNP Paribas, dormez tranquilles : votre banque ne va pas s’effondrer. Contribuables, ne soyez pas inquiets : vous n’aurez rien à payer. Certes, 6 milliards et demi d’euros d’amende, ce n’est pas rien, mais le groupe a les reins solides. Voilà à peu près le message délivré par la direction du groupe bancaire français, au lendemain de l’accord conclu avec la justice américaine. BNP Paribas a donc fini par plaider coupable, en reconnaissant avoir violé les embargos américains sur le Soudan, l’Iran et Cuba. Le marché financier et son rôle économique - programme BTS deuxième année. Les différentes modalités de financement des activités économiques - programme BTS deuxième année. Les banques françaises remplissent-elles leur rôle ?

Le low-cost bancaire. Économiste et vice président de l'Autorité de la concurrence, Emmanuel Combe nous explique les grands principes du low-cost. La bourse des PME et des ETI est lancée. Certains commençaient à l? Appeler l? Arlésienne tant le projet de création d? Une bourse des PME-ETI est régulièrement sorti des tiroirs. Le suspense a pris fin ce jeudi. Conformément au souhait du gouvernement, NYSE Euronext a annoncé ce jeudi le démarrage opérationnel d'EnterNext, la bourse des PME-ETI. Concrètement, selon le communiqué de presse d?

Gaël Giraud - La transition écologique, un projet de société ? Christopher Dembik, Saxo Bank - Où en est la demande de crédit. Agir pour le vivant. Financement des PME. Le financement des PME est un sujet à la mode dans un contexte de crise. Améliorer le financement des PME permettrait un retour à la croissance et à l'innovation. Il est devenu un enjeu de compétitivité. C'est pour cette raison que des réformes, destinées à améliorer le financement des PME ont été produites au cours des dernières années. C'est ainsi qu'Oséo est devenu BPI France, que les prérogatives du CIRI et des CODEFI ont été renforcées, que des fonds tels que NOVO et NOVA, destinés à financer l'économie et des marchés libres (bourse) ont été créés. Dessine-moi l'éco : Comment les entreprises financent-elles leurs projets ? - Dailymotion. Traitement civil et pénal du bitcoin. Depuis quelques mois, les monnaies virtuelles et surtout le Bitcoin sont de plus en plus utilisées comme moyen de paiement ou comme instruments de spéculation.

Les pouvoirs publics se saisissent depuis peu de cette question qui implique des croisements entre divers domaines du droit. Philippe Gattet, Financer et développer les énergies renouvelables en France - Stratégies et marchés. Michel Aglietta, Réguler l'économie et la finance pour un nouveau contrat social - Parole d'auteur éco. Jézabel Couppey-Soubeyran, Les banques et le financement des entreprises. Jézabel Couppey-Soubeyran, Banques européennes : des stress tests pas si rassurants - Parole d'auteur éco - xerficanal-economie.com. Philippe Gattet, La banque du futur : vers une nouvelle banque de détail.

L'euro rassure et arrange le géant mondial Apple. Le bitcoin retrouve peu à peu un second souffle. Titrisation en France (1988) par Bérégovoy. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La titrisation peut également viser à ne transférer aux investisseurs que le risque financier lié aux actifs concernés, auquel cas les actifs ne sont pas vendus, mais le risque ou partie du risque transféré grâce à une titrisation synthétique. Née aux États-Unis dans les années 1960, la titrisation a connu une expansion importante également en Europe à partir de 2000, tandis que les produits et les structures devenaient de plus en plus complexes. En France, la titrisation a été introduite par la loi du 23 décembre 1988. Sous l'impulsion de Pierre Bérégovoy, l'idée était de faciliter le développement du crédit immobilier en permettant aux banques de sortir les créances de leurs bilans et d'améliorer leur ratio « Cooke ».

But/Conséquences. TITRISATION - Abécédaire Atterré (AA+) Dette, crise, chômage : qui crée l'argent ?