background preloader

Vidéo et classe inversée

Facebook Twitter

Le cours en vidéo pour toucher les vidéophages... et les autres. Grâce aux progrès, tant dans les mentalités que dans la technologie, les enseignants ont la chance désormais de pouvoir varier leurs méthodes pédagogiques.

Le cours en vidéo pour toucher les vidéophages... et les autres.

Il devient alors possible de pallier certaines difficultés ou déficiences pour les élèves de toutes sortes, dyslexiques, sourds, plus lents… Parmi ces nouvelles approches, la vidéo offre de nombreux avantages, à condition de l’aborder sereinement, y compris par les novices au niveau de la technique. Quel intérêt d’utiliser la vidéo en cours ? Tout d’abord, le premier avantage à créer une vidéo pour son cours est évidemment celui du sur-mesure. L’enseignant qui choisit de créer sa vidéo peut ainsi pointer des éléments spécifiques ou s’appuyer sur un axe que d’autres ne choisiront pas pour d’autres raisons (culture différente, progression différente…).

C’est aussi un outil asynchrone que l’élève peut utiliser à son rythme, quitte à la visionner en plusieurs fois. Comment créer un cours en vidéo ? Illustration : Jim Bauer - Foter Sources. Lessons Worth Sharing. Des ressources sur la classe inversée. « J’ai inversé ma pédagogie en salle de classe, car je jugeais que je pouvais mieux répondre aux besoins des élèves, aux exigences des parents et à mes besoins professionnels et personnels. » Voilà comment l’enseignante Annick Arsenault Carter (en 7e année au Nouveau-Brunswick) explique son choix.

Des ressources sur la classe inversée

Il est intéressant de prendre connaissance de quelques statistiques concernant les enseignants qui renversent leur classe. Éric Noël a participé en 2012 à un sondage réalisé de façon informelle auprès de la communauté d’enseignants pratiquant la classe inversée via le mot-clic #flipclass sur Twitter. Pas moins de 319 personnes ont répondu à l’appel. Les principes - Rostand C116. Classe numérique inversée et classe Freinet au collège 1.

Les principes - Rostand C116

Les Principes Le premier principe est de favoriser les apprentissages, savoirs, savoirs être, savoirs faire. Le deuxième principe est de prendre l’enfant dans sa globalité, son universalité et sa singularité afin de le mettre en situation de réussite et de favoriser les compétences qu’il possède en amont. Il est nécessaire de partir de ses représentations et de ses centres d’intérêts.

Le troisième principe est que les élèves doivent être propriétaires de leur projet. Le quatrième principe est de favoriser l’autonomie et l’entraide. 2. La séquence de cours (c’est à dire le nombre d’heures consacré pour un chapitre) est le premier outil à ma disposition pour parvenir à mes objectifs. Enseigner avec TNT.

Pour lire mon rapport sur mes classes inversées, cliquez ICI (ahh zut, vous devrez attendre un peu, car l’Ordre des chimistes menace de me poursuivre car je dis être chimiste alors que je n’ai pas payé ma cotisation… Il faut que change un mot dans le rapport et je vous le replace en ligne. (pdf, 3 Mo)Une liste d’articles sur la classe inversée, compilée par Pédagogie Universitaire La classe inversée, c’est quoi ? Quelques défis à considérer lors de l’implantation d’une classe inversée. Billet pour le ClavEd du 24 octobre 2012 Pour ce 2e ClavEd sur la dynamique de classe inversée (le 1er : 16 mai, billet préparatoire, archive du ClavEd), pourquoi ne pas examiner ces défis et quelques pistes de solution ?

Quelques défis à considérer lors de l’implantation d’une classe inversée.

Les plus terre-à-terre sont les défis techniques. Parmi ceux-ci, il y a, bien sûr, la création et la diffusion des éléments médiatiques. Par contre, les plus importants, ceux qui font partie du nerf de la guerre comme disent certains, ce sont les défis pédagogiques, c’est-à-dire la gestion du temps de classe. En effet, comment allez-vous utiliser toutes ces minutes récupérées ? Joby GripThight met les smartphones sur pied. Joby a fait sensation avec le fameux GorillaPod : ce trépied, dont les segments peuvent être contorsionnés à l’envie, pour épouser les contours d’une branche d’arbre ou d’un rocher, par exemple.

Joby GripThight met les smartphones sur pied

Différents modèles existent pour accueillir reflex, appareils hybrides ou compacts. Cette fois, ce sont les smartphones qui sont à l’honneur, avec la gamme GripTight, officiellement annoncée sur le marché français. Des accessoiristes photo comme Manfrotto (adaptateur Klyp dédié) ont déjà adapté leur offre en fonction des nouveaux usages : force est de constater que les smartphones prennent le pas sur les compacts d’entrée de gamme. Joby propose ainsi trois types de supports. Le GripThight Mount prend place sur n’importe quel trépied. Le GripTight Micro Stand est en fait la combinaison du GripThight Mount décrit précédemment et du Micro 250, mini pied.

Quant au GripThight GorillaPod Stand, il s’agit de l’association du GripThight Mount et d’un Gorillapod de petite taille. Le site de Joby. La méthode inversée en français. ATTENTION Licence creative Commons Licence sélectionnée Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International. Les outils qui rendent possible la classe inversée.

Conseils pour faire de bonnes vidéos - Inversons la classe !