background preloader

Culture

Facebook Twitter

Et si la Grande Muraille de Chine avait été construite à Paris... Des cartes pour réfléchir.

Et si la Grande Muraille de Chine avait été construite à Paris...

Le site de la BBC a dévelopé un bel instrument, qui permet de refaire la carte du monde en transplantant certains monuments ou événements dans d’autres parties du monde. Pour les imaginer différemment, pour prendre conscience de leur ampleur. La Grande Muraille de Chine parait bien à la mesure de la Chine, avec ses 6 700 Km. Mais si elle avait été construite en Europe, à partir de Paris, qu’en serait-il ? La carte ci-dessous vous donne la réponse. Astérix vaut-il mieux qu’un Big Mac? Par Toutatis!

Astérix vaut-il mieux qu’un Big Mac?

L’enseigne McDonald a récupéré le village d’irréductibles gaulois pour sa prochaine campagne de pub. Choquant? Non, totalement habituel. La nouvelle est tombée lundi 16, suite à un petit article de emarketing.fr et de fastandfood qui signalaient que la campagne de publicité de McDonald, “venez comme vous êtes“, menée par l’agence française BETC Euro RSCG se déclinait en une nouvelle série d’affichage.

Art

L'héritage de Chuck Norris. Chasseur d étrange » Sexe, Valentin(e)s et Picture Show: le «Roc. Forbidden Images (higher resolution) Des extraits de «Kitano par Kitano» - Les confessions du cinéast. Le réalisateur de « Hana-Bi » est de retour.

Des extraits de «Kitano par Kitano» - Les confessions du cinéast

Alors que son nouveau film, «Achille et la tortue», sort sur les écrans cette semaine [=> voir la bande annonce], ce schizophrène de génie, icône des cinéphiles et star de la télé japonaise, raconte dans un livre son parcours d'autodidacte. Bonnes feuilles. "Mainstream" : et l'Europe perdit une bataille culturelle. Dans un grand magasin à New York en 2008 (Pierre Haski/Rue89). « Si l’Europe ne réagit pas, elle sera marginalisée, et, face aux pays émergents, elle sera submergée »...

"Mainstream" : et l'Europe perdit une bataille culturelle

Holi, fête des couleurs. Prendre le train en marche. Le casque de Dark Vador. La plupart des exégètes de Star Wars estiment que le costume de Darth Vader (Dark Vador dans la version française) s’inspire de la tenue médiévale des samouraïs.

Le casque de Dark Vador

Pour le couvre-chef, c’est moins clair. La version française de l’encyclopédie Wikipédia estime ainsi que le casque du Seigneur Sith s’inspire également de celui des samouraïs alors que la version en langue anglaise penche pour un casque allemand. Les partisans de la première thèse mettent en avant la ressemblance avec le kabuto des armures traditionnelles japonaises, tandis que les tenants de la seconde relèvent des similitudes avec le casque dit Stahlhelm qui remonte à la Première Guerre Mondiale. Original Publicity Photo (1977) Star Wars Helmets The Archive of Helmets and Costumes of the Star Wars Galaxy Mais au delà d’une influence directe, de nombreuses sources évoquent l’affiche américaine ci-dessous comme source probable d’inspiration (certains sont très affirmatifs, comme ici). Roues imaginaires. La roue, l’une des plus anciennes inventions de l’humanité, constitue toujours le dispositif technique à la base de nos moyens de transport terrestre.

Roues imaginaires

Chasseur d étrange » Mais qui est le lapin tueur des Monty-Pytho. Le sorcier – « Ce lapin n’est pas comme les autres, il est plus sournois cruel et irascible que n’importe quel rongeur.

Chasseur d étrange » Mais qui est le lapin tueur des Monty-Pytho

Il atteint sa victime à 100 toises, c’est un tueur. Il ne fera qu’une bouchée de vous. Ses dents sont acérées, il bondit ! ». Moi aussi j’ai toujours bien ri. Le Wolpertinger nous vient tout droit du coin d’un feu de cheminée bavaroise. On retrouve des évocations correspondantes dans divers folklores : sous le nom de Dilldapp en Hesse, Rasselbock en Autriche, Skvader en Suède… Il est devenu Jackalope aux États-Unis, au gré des flux migratoires.

Le musée d’Orsay interdit les photos. Accueil > Musées > Musée d’Orsay > No photo au musée d’Orsay Louvre pour tous | Bernard Hasquenoph | 11/06/2010 | 11:22 | 4 commentaires A l’instar du Louvre qui avait tenté l’expérience avant d’y renoncer, le musée d’Orsay interdit depuis peu photos et films, même sans flash... pour augmenter la vente de cartes postales ? Consultez notre dossier complet « No photo au musée d’Orsay », rejoignez le groupe OrsayCommons sur Facebook et continuez à protester sur le livre d’or virtuel du musée d’Orsay. « Lors des grandes expositions, nous empruntons des œuvres qui ne nous appartiennent pas ; dans ce cas-là, bien évidemment, les photos sont interdites, explique-t-on à la Réunion des musées nationaux. Quelle filière industrielle pour la numérisation du patrimoine ? Quelle voie intermédiaire prendre, entre une logique libérable de la privatisation basée sur la publicité et visant uniquement la rentabilité, et une politique culturelle sous perfusion publique, mais à perte ?

Le contexte de la consultation sur le Grand Emprunt La cacophonie et la mécompéhension autour du Grand Emprunt, et plus précisément sur le volet numérisation, font qu’on est actuellement dans une situation de crise, au sens propre du terme : quelque chose va se décider. Au départ, c’étaient 150 millions qui devaient être alloués aux institutions pour qu’elles puissent poursuivre et accélérer les projets de numérisation ; au final ce ne sont plus que des montants de prêts (donc remboursables avec intérêts) pour favoriser la mise en place d’une filière industrielle du numérique, basée sur des partenariats publics/privés.

La vision qui est présentée ici est une tentative de réponse à la consultation publique sur le volet numérique.