background preloader

Bertrand Tavernier

Facebook Twitter

Quai d'Orsay - film 2012. Alexandre Taillard de Worms est grand, magnifique, un homme plein de panache qui plait aux femmes et est accessoirement ministre des Affaires Étrangères du pays des Lumières : la France.

Quai d'Orsay - film 2012

Sa crinière argentée posée sur son corps d’athlète légèrement halé est partout, de la tribune des Nations Unies à New-York jusque dans la poudrière de l’Oubanga. Là, il y apostrophe les puissants et invoque les plus grands esprits afin de ramener la paix, calmer les nerveux de la gâchette et justifier son aura de futur prix Nobel de la paix cosmique. Alexandre Taillard de Vorms est un esprit puissant, guerroyant avec l’appui de la Sainte Trinité des concepts diplomatiques : légitimité, lucidité et efficacité. Il y pourfend les néoconservateurs américains, les russes corrompus et les chinois cupides. Le monde a beau ne pas mériter la grandeur d’âme de la France, son art se sent à l’étroit enfermé dans l’hexagone. Laissez-passer - film 2001. L'appât - film 1995. Un fait divers effroyable L'appât s'inspire d'un fait divers survenu à Paris dans les années 80.

L'appât - film 1995

En moins de 10 jours, deux hommes riches sont retrouvés morts à leur domicile après avoir été assassinés dans des conditions effroyables. Grâce à deux traces identifiables, trois jeunes sont interpellés et condamnés devant la Cour d'Assises de la Seine en janvier 1988. Les trois jeunes impliqués ont un profil inhabituel : Valérie S., 18 ans à l'époque des faits, est fille de cadres supérieurs et prend des cours d'esthéticienne et travaille dans un magasin de prêt-à-porter ; Laurent H., 19 ans, est le chef de bande, très frimeur et fils d'un parrain du sentier ; Jean-Rémy S., 20 ans, a été abandonné par sa mère à 6 ans, traîne de petits boulots en petits boulot et vit au crochet des "gosses de riches". Leurs réactions lors de leur procès dénotent une inconscience totale face à la gravité de leurs actes. L.627 - film 1992. Autour de minuit - film 1986. Un dimanche à la campagne - film 1984.

La Mort en direct - film 1980. Le Juge et l'Assassin - film 1976. Que la fête commence - film 1975. L'Horloger de Saint-Paul - film 1974. Adapté de Simenon par Bost et Aurenche Avant de devenir le premier long métrage de Bertrand Tavernier L'Horloger de Saint-Paul est un roman connu sous le titre de L'Horloger d'Everton et dont l'action se situe dans le Connecticut, aux Etats-Unis.

L'Horloger de Saint-Paul - film 1974

Le récit du film est transposé dans l'environnement lyonnais, terre natale du réalisateur, qui tient beaucoup à cette ambiance. Les auteurs ajoutent également un contexte politique de la France sous Pompidou. Le jeune réalisateur doit faire le pied de grue pendant plusieurs mois devant la demeure de l'écrivain Georges Simenon avant d'obtenir les droits du roman. Celui-ci lui accorde finalement une option sur l'adaptation cinématographie à titre exceptionnel en mars 1972. Bertrand Tavernier : Sa biographie. Fils de l'écrivain et résistant René Tavernier, le jeune Bertrand découvre le cinéma lors d'un séjour en sanatorium.

Bertrand Tavernier : Sa biographie

Monté à Paris après-guerre, il y a pour camarade de lycée Volker Schlöndorff, qui lui fait connaître la Cinémathèque de la rue d'ULM. En cet âge d'or de la cinéphilie, il cofonde le ciné-club Nickel-Odeon, et collabore bientôt à différentes revues, notamment aux grandes rivales que sont les Cahiers et Positif. En 1961, il travaille comme attaché de presse auprès de Georges de Beauregard, le producteur de la Nouvelle vague, grâce auquel il réalise ses premiers courts métrages, Le Baiser de Judas et Une chance explosive, dans le cadre des films à sketchs Les Baisers et La Chance et l'amour, sortis en 1964. Après avoir poursuivi en indépendant son activité d'attaché de presse, il est co-scénariste pour Riccardo Freda - un cinéaste qu'il remplacera, 25 ans plus tard, sur le tournage de La Fille de d'Artagnan.

Ses premiers pas à l'écran Ses meilleurs films et séries TV.