background preloader

Les attentats de Daesch/EI ailleurs dans le monde

Facebook Twitter

Beirut, Also the Site of Deadly Attacks, Feels Forgotten. Photo BEIRUT, Lebanon — Ali Awad, 14, was chopping vegetables when the first bomb struck.

Beirut, Also the Site of Deadly Attacks, Feels Forgotten

Adel Tormous, who would die tackling the second bomber, was sitting at a nearby coffee stand. Khodr Alaa Deen, a registered nurse, was on his way to work his night shift at the teaching hospital of the American University at Beirut, in Lebanon. All three lost their lives in a double suicide attack in Beirut on Thursday, along with 40 others, and much like the scores who died a day later in Paris, they were killed at random, in a bustling urban area, while going about their normal evening business.

Around the crime scenes in south Beirut and central Paris alike, a sense of shock and sadness lingered into the weekend, with cafes and markets quieter than usual. But for some in Beirut, that solidarity was mixed with anguish over the fact that just one of the stricken cities — Paris — received a global outpouring of sympathy akin to the one lavished on the United States after the 9/11 attacks. OPEN Graphic. Les Libanais se demandent où est leur «Safety check» sur Facebook.

Paris-Beyrouth : la compassion à géométrie variable. Trois jours de deuil national en Turquie après l’attentat le plus meurtrier de son histoire. Le Monde.fr avec AFP et Reuters | • Mis à jour le Comment organiser le deuil d’un pays ?

Trois jours de deuil national en Turquie après l’attentat le plus meurtrier de son histoire

Attentat de Tunisie : le terroriste victime d'un «lavage de cerveau», selon sa mère. Le Parisien | 05 Juil. 2015, 14h55 «Nous sommes les parents de ce tueur même si nous ne le reconnaissons pas».

Attentat de Tunisie : le terroriste victime d'un «lavage de cerveau», selon sa mère

Les parents du tueur de 38 personnes sur une plage en Tunisie se sont exprimés pour la première fois ce dimanche une interview au Sunday Times. Egypte: Daesh revendique une tentative d'attentat près des Pyramides de Gizeh. Crash de l’Airbus russe en Egypte : ce que l’on sait, ce qu’on ignore. Un Airbus 321-200 de la compagnie aérienne russe Kogalimavia, plus connue sous le nom de Metrojet, s’est écrasé dans le Sinaï égyptien, samedi 31 octobre.

Crash de l’Airbus russe en Egypte : ce que l’on sait, ce qu’on ignore

Les 224 occupants de l’avion charter sont morts, selon l’ambassade russe en Egypte. L’avion transportait sept membres d’équipages et 217 passagers. Parmi eux, 214 étaient russes et trois ukrainiens, selon le gouvernement égyptien, qui évoque 138 femmes et 17 enfants. Moscou a parlé de passagers âgés de 10 mois à 77 ans. Les Etats-Unis, la France et l’ONU ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes. Niger: attentats à la bombe dans la ville de Diffa. Au Niger, les jihadistes nigérians qui se réclament désormais du groupe Etat islamique en Afrique de l'Ouest sont soupçonnés d'être derrière de nouvelles attaques suicide qui ont eu lieu, ce dimanche 4 octobre, à Diffa, ville du Niger frontalière du Nigeria.

Niger: attentats à la bombe dans la ville de Diffa

Le bilan, très lourd, fait état de cinq civils, un militaire et les quatre porteurs de bombes tués. Ces explosions sont des actions simultanées des terroristes de l’Etat islamique en Afrique de l’Ouest (ex-Boko Haram) qui ont eu lieu, ce dimanche 4 octobre au petit matin, dans la ville de Diffa. Pendant qu’il pleuvait sur la ville, un groupe de terroristes a tenté plusieurs actions infructueuses. Aucun des camps militaires visés n’a été atteint. Le bilan est de six morts dont un militaire et cinq civils.

Regain de tension. Etat d’urgence dans la région du lac Tchad en raison de la présence de Boko Haram. Le gouvernement tchadien a décrété l’état d’urgence dans la région du lac Tchad, lundi 9 novembre, touchée la veille par un double attentat-suicide d’islamistes de Boko Haram ayant fait deux morts, selon un communiqué officiel diffusé à la radio nationale. « La déclaration de l’état d’urgence donne entre autres le pouvoir au gouverneur de la région d’interdire la circulation des personnes et des véhicules dans les lieux et aux horaires [fixés] d’ordonner la perquisition des domiciles de jour et de nuit sous l’autorité du procureur de la République et de récupérer des armes ».

Etat d’urgence dans la région du lac Tchad en raison de la présence de Boko Haram

Selon le gouvernement, l’état d’urgence doit aller de pair avec le développement économique, de la santé et de l’éducation de cette région délaissée où les habitants vivent essentiellement de la pêche et de l’agriculture, dans un des pays les plus pauvres du monde. Lire aussi : Comment Boko Haram mène une contre-offensive autour du lac Tchad. Piraterie, terrorisme, drogue : les nouvelles menaces qui pèsent sur l’Afrique de l’Ouest.

Alexandre Marc est spécialiste en chef pour les questions de fragilité, conflits et violence à la Banque mondiale.

Piraterie, terrorisme, drogue : les nouvelles menaces qui pèsent sur l’Afrique de l’Ouest

Attentats: les morts de Paris font-ils oublier ceux de Beyrouth? 44 morts, plus de 200 blessés.

Attentats: les morts de Paris font-ils oublier ceux de Beyrouth?

Liban : deuil national après le pire attentat qu’ait connu Beyrouth depuis 1990. Une journée de deuil national était observée, vendredi 13 novembre au Liban, après le double attentat à la bombe dans un quartier du sud de Beyrouth, qui a fait au moins 43 morts et 239 blessés, selon un dernier bilan officiel.

Liban : deuil national après le pire attentat qu’ait connu Beyrouth depuis 1990

Selon les premiers éléments de l’enquête, les deux attaques, revendiquées par l’organisation djihadiste Etat islamique (EI), ont été commis simultanément. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière depuis la fin de la guerre civile en 1990. Selon la police, deux hommes à pied ont fait détoner leurs ceintures explosives dans une rue très fréquentée du quartier de Bourj El-Barajneh, fief du Hezbollah. La chaîne Al-Manar du mouvement chiite libanais affirme que les deux explosions ont été entendues à sept minutes d’intervalle.