background preloader

8.2.2. Sharing & Repairing

Facebook Twitter

Repairing

Le site de petites annonces gratuites destiné à vos voisins. Zilok - Location particulier et pro. Tout louer. France Bénévolat, pour vous aider à mieux aider. 100 sites pour consommer sans posséder. Voici une première tentative (à ma connaissance) de création d’une liste d’initiatives françaises (ou ayant des activités en France) sur la consommation collaborative (voir la définition au bas de cet article).

Dans cette liste, le parti pris a été d’indiquer les initiatives relevant des formes nouvelles d’échange entre particuliers (partage, troc, échange, location) ainsi que les nouveaux styles de vie collaboratifs (crowdfunding, coworking, colunching ...) mais aussi des initiatives se situant aux limites du sujet mais qui méritaient d’être mises en avant pour l’innovation sociale qu’elles représentent. N’hésitez pas à apporter vos contributions à cette liste collaborative ! Alimentation Achat groupé direct au producteur * * * * Don / Vente de produits issus de son jardin * * Colunching Livres.

Weroom : le réseau social de la colocation. Trouver des colocataires et un logement à partager, c'est le crédo de Weroom. Cette jeune entreprise a créé un site internet surfant sur le marché de la vie en communauté. Auparavant, les seules façons de trouver une colocation étaient de se passer par Facebook ou bien de consulter des petites annonces sur appartager.com, chambrealouer.com, colocation.fr ou leboncoin.fr. "Notre innovation est de proposer un réseau social uniquement dédié à la colocation ", explique Thomas Villeneuve, le fondateur de Weroom. Le site se compose de deux fonctionnalités : l'une pour trouver les colocataires parfaits et l'autre pour dénicher le logement qui convient.

Une fois les futurs colocataires trouvés, de nombreuses offres d'appartement en location sont proposées, à l'instar d'un site immobilier classique. Un business né d'un constat simple " L'idée initiale m'est venue après une mauvaise expérience en colocation, lorsque j'étais encore sur les bancs de l'ESSEC, confie le jeune créateur d'entreprise.