background preloader

Web sémantique

Facebook Twitter

Le web semantique des donnees. Ces dernières années, de nombreux débats le concernant agitent la sphère Internet, alors même qu’on n’imagine pas encore les conséquences réelles de son intégration dans notre quotidien.

Le web semantique des donnees

Ses possibilités paraissent prometteuses et riches en perspectives, sa dénomination de web sémantique suit celle du web 2.0 qui se voulait plus social... Mais alors, que sera le web 3.0 qui se profile ? Quel intérêt pour les particuliers et les entreprises ? Bilan du web 2.0. Inria (@Inria) Séance de conclusion du cycle « Les enjeux du Web 3.0 dans le secteur culturel » : Quel avenir pour le Web. Evénement La séance de conclusion du cycle « Les enjeux du Web 3.0 dans le secteur culturel », soutenu par le Ministère de la Culture et Inria, sera organisée le 13 novembre dans le centre de recherche Inria Sophia Antipolis - Méditerranée.

Séance de conclusion du cycle « Les enjeux du Web 3.0 dans le secteur culturel » : Quel avenir pour le Web

Date : 13/11/2014 Lieu : Inria Sophia Antipolis - Méditerranée - 2004 route des Lucioles, Sophia Antipolis Le cycle « Les enjeux du Web 3.0 dans le secteur culturel » a été mis en place conjointement par le Ministère de la Culture et Inria en septembre 2013. La dernière journée du cycle propose d’élargir la réflexion à l’avenir du Web et des modèles de développement qui l’accompagnent. A cette occasion, elle réunira des interventions visant à éclairer les enjeux techniques et politiques actuels (en compagnie d’Antoinette Rouvroy et Harry Halpin), articulées à des présentations de réalisations susceptibles d’ouvrir sur d’autres modèles pour l’avenir (avec Henry Story, Fabien Gandon, des membres de l’équipe Inria WIMMICS et du Ministère de la Culture).

Comprendre le web sémantique. Le Web sémantique, ou « langage naturel » est le Saint Graal sur lequel planchent les chercheurs depuis quelques années.

Comprendre le web sémantique

Pour un de ses théoriciens, Tim Berners-Lee, l'idée est de parvenir à un Web intelligent, où les informations ne seraient plus stockées mais comprises par les ordinateurs, pour apporter à l'utilisateur ce qu'il cherche vraiment. 2015 : les machines jugeront à notre place, et ça va nous faire flipper - Rue89 - L'Obs. Tribune La « vallée de l’étrange » – cette inquiétude qui monte en nous lorsque nous sommes face à des robots qui ressemblent trop à des humains – peut apparaître aussi avec des ordinateurs.

2015 : les machines jugeront à notre place, et ça va nous faire flipper - Rue89 - L'Obs

Une alliance pour exploiter les données du social web. Sépage, un outil marketing pour personnaliser l’offre sur internet. Le concept initial ?

Sépage, un outil marketing pour personnaliser l’offre sur internet

A partir des nouvelles technologies du Web Sémantique, permettre aux acteurs du voyage de personnaliser leur offre de voyages en ligne. Le produit qui découle de ce concept, GlobeAdvent s'appuie sur un cœur technologique issu de 7 années de recherche, permettant, grâce à l'analyse de données publiques, de "comprendre" les spécificités de plus de 200 000 destinations. En se basant sur plusieurs milliers de critères de comparaison (e.g. géographie, climat, types d'activités, événements, commentaires d’internautes), GlobeAdvent parvient, à partir d'un seul exemple de destination, à identifier plusieurs destinations similaires à proposer aux visiteurs.

Collaboratif + recherche sémantique : une alliance Jalios - Antidot. Quand deux fournisseurs de solutions IT français unissent leurs compétences respectifs…Jalios (outils intranets et extranets collaboratifs) et Antidot (solutions de recherche BtoB), vont monter ensemble des projets de portails collaboratifs et affiner la recherche sémantique.

Collaboratif + recherche sémantique : une alliance Jalios - Antidot

Les deux éditeurs ont déjà travaillé en commun sur des projets logiciels pour plusieurs clients (Agence Régionale du Développement et de l’Innovation, Haute Autorité de Santé…). Fabrice Lacroix, Président et fondateur d’Antidot, considère que le partenariat avec Jalios va créer de la valeur pour les utilisateurs de JCMS (la plateforme de gestion de contenu, de gestion documentaire et de portail de l’éditeur), qui « vont gagner du temps en trouvant facilement l’information utile dont ils ont besoin rapidement. » De son côté, Vincent Bouthors, P-DG de Jalios, assure que cette nouvelle collaboration constituera « un succès technique et commercial ».

Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : everything possible. Nouvelles pratiques et cultures du numérique dans les sciences et les technologies. Web sémantique : Google active son Knowledge Graph en français. Google a attendu le lancement de la conférence LeWeb 2012 pour annoncer le déploiement en France et dans six autres pays de sa base de données Knowledge Graph.

Web sémantique : Google active son Knowledge Graph en français

Celle-ci permet d'introduire une dose de web sémantique dans les résultats de recherche. Par exemple, une recherche sur la Tour Eiffel donne à la fois des résultats sous forme de liens vers des sites web, mais également une boîte d'informations sur l'objet de la recherche lui-même. Mieux cibler les recherches Le Knowledge Graph était déjà déployé depuis cet été, mais à partir de la base de données en anglais. Là, il ne s'agit plus d'une simple traduction du service, mais d'une localisation des informations proposées. Accueil - Perfect Memory. 02/07 - Web Sémantique : de la recherche à l'usage - enfin? Mercredi 2 juillet 18h au Campus SophiaTech (Bâtiment Forum) Plan d'accès "Quand le lien fait sens" par Fabien GANDON, Inria.

02/07 - Web Sémantique : de la recherche à l'usage - enfin?

Le Web sémantique : un nouvel outil pour les TICE. Ce travail présente une vue générale sur le web sémantique et ses moteurs de recherche qui présentent les nouveaux outils pour les TICE.

Le Web sémantique : un nouvel outil pour les TICE

Le fonctionnement du web sémantique intègre au web actuel la possibilité d’agréger plusieurs données liées entre elles : soit « sémantiquement », soit par des attributs qui les déterminent. Le Web sémantique désigne un ensemble de technologies visant à rendre le contenu des ressources du World Wide Web accessible et utilisable par les programmes et agents logiciels, grâce à un système de métadonnées formelles, utilisant notamment la famille de langages développés par le W3C. 1. Introduction. L’avenir de la programmation : le langage naturel - Rue89 - L'Obs.

Il existe deux types de programmation du langage naturel ; celle qui est effectuée par les grosses compagnies comme IBM et Apple, sur laquelle on ne possède bien souvent que quelques indications, et celle élaborée par les milliers de créateurs, souvent amateurs, de « chatbots » (programmes conversationnels).

L’avenir de la programmation : le langage naturel - Rue89 - L'Obs

Celle-ci peut susciter l’intérêt du non-programmeur désireux de s’initier à cette discipline, car les outils sont disponibles et les procédés bien balisés. Les connaissances structurées : une tâche complexe et couteuse en ressources Comment fonctionnent les « gros » programmes de reconnaissance du langage naturel ? En gros, on peut travailler selon deux stratégies distinctes. Le premier est de fournir à l’ordinateur une base de connaissances structurée, précise, associant à une multitude de mots clés des relations, suivant un système formalisé.

Un gros programme de reconnaissance du langage comme Watson, l’ordinateur champion de Jeopardy, utilise en fait la première approche. Web de données, web sémantique. Initiation à RDF. Sémanticpédia. Une définition simple du web sémantique. Pour paraître savant, il m’arrive de temps à autre de présenter BaseClip très vaguement : « on fait du web sémantique »… Je me doute bien que dans 99,99% des cas mon interlocuteur ne sait pas ce qui se cache derrière cette phrase, quand bien même il aurait déjà vu ou entendu l’expression. Logo BaseClip Mais alors le web sémantique, qu’est-ce que c’est ? Pour comprendre il faut commencer par s’intéresser à deux concepts de linguistique qui sont mis en opposition : la syntaxe et la sémantique. En somme la syntaxe porte sur la forme des phrases, c’est à dire les caractères et les mots employés, tandis que la sémantique concerne le fond, le sens.

Ainsi les deux phrases suivantes ont deux syntaxes différentes mais une seule et même sémantique : L'industrie s'empare du web sémantique. REPÈRES Encore invisibles pour les internautes, les technologies du web sémantique permettent à des centaines de bases de données dans le monde de s’interconnecter et d’agréger leurs informations. La recherche médicale l’utilise déjà. L'aérospatial s'y met. Après la recherche médicale, l’aérospatial. L’industrie aéronautique et spatiale compte à son tour tirer parti des technologies du web sémantique, qui lui permettront de partager plus facilement des données de conception et de production réparties dans différents systèmes d’information. A la demande d’Airbus, la société de conseil Vinci Consulting a en effet planché sur la convergence des données contenues dans les différents progiciels de gestion des informations de conception ou PLM (Product Lifecycle Management).

Web 3_0 - l'évolution vers le web sémantique: l'internet intelligent. Le W3C choisit Inria pour ouvrir son bureau France. La nouvelle étape d’un partenariat de longue durée Le choix d’Inria en 1995 pour remplacer le Cern, alors co-coordinateur du W3C avec le MIT, fut « une divine surprise » et s’explique par l’implication très forte de son Président de l’époque Alain Bensoussan et de Jean-François Abramatic. « A partir de 1995, le développement du W3C aura de nombreuses retombées positives pour Inria. Directement tout d’abord en stimulant son implication dans un secteur clé et en le plaçant à la source même des informations concernant son développement. (…) L’Institut est en prise directe avec les processus d’élaboration des standards, source d’information en provenance des principaux acteurs du domaine et espace de diffusion, ou de test pour ses propres idées. Le W3C mobilise en effet un nombre croisant de partenaires qui s’investissent dans des groupes de travail définis autour de thématiques précises »*.

Les missions du bureau France. La sémantique déjoue la complexité. Auparavant réservés aux secteurs manipulant de grands fonds documentaires, les moteurs de recherche sont connus du grand public depuis les années 1990. Dès les débuts du Web, ils se sont imposés comme outils indispensables pour trouver des documents pertinents, en lien avec un besoin d'information exprimé sous forme de mots. Au -delà de cet usage grand public, ils s'avèrent un outil précieux pour les entreprises. 1. Le web sémantique au cœur de la culture et du patrimoine.

Le web s’est peu à peu imposé comme un vecteur de diffusion incontournable du patrimoine culturel. Les initiatives de numérisation et de mise à disposition via un site web de la richesse du patrimoine ont permis de prolonger sur Internet les actions des institutions de ce secteur (musées, archives, bibliothèques…) et de renforcer la diffusion de la culture au plus grand nombre dans un nouvel espace sans frontières. Pour autant il est permis de se demander si, dans cet espace où la navigation se fait librement, la logique institutionnelle a encore un sens. En effet, la consultation des informations culturelles sur le web ne part pas d’une action délibérée qui implique la visite d’un site précis, mais d’opportunités en rapport avec des recherches personnelles ou liées à des études ou en relation avec un intérêt ponctuel ou régulier. Open Linked Education Community Group. Tim Berners-Lee: The next web. What is the Semantic Web really all about? › Web Science - the World of the World Wide Web.

The Semantic Web is based on the relatively straightforward idea that to be able to integrate (link) data on the Web we must have some mechanism for knowing what relationships hold among the data, and how that relates to some “real world” context. The following is a lot of detail that comes from this simple idea. To answer this question properly, let me start back in the early Web era. While I’m going to do some potentially boring personal history, I’ll note the key ideas as I go along. Circa 1995, my research group began playing with an idea (first proposed by my then student Sean Luke now a faculty member at GMU) that if web markup (it was all HTML back then) contained some machine readable “hints” to the computer, then we could do a better job of Web tasks like search, query, and faceted browsing.

“Linked Data” (or “Web of Data”) – close to the original vision. Web 3.0 : aux gros mots, les gros remèdes ! C. Liechti & M. Vuilleumier.