background preloader

Auteurs et concepts

Facebook Twitter

De_l_ame_humaine. Les « parties » de l’âme dans la République de Pl… – Laval théologique et phi... La psychologie platonicienne de la République semble être affectée par une contradiction, observée par beaucoup de commentateurs, en relation avec la thèse de la tripartition de l’âme.

Les « parties » de l’âme dans la République de Pl… – Laval théologique et phi...

Celle-ci est esquissée dans le livre IV (à partir de 435e) et est toujours présente dans les livres VIII et IX ; Socrate semble pourtant l’abandonner, ou du moins l’ignorer, lorsque, dans le livre X, il introduit la thèse selon laquelle l’âme est une réalité double (602d-604e), et peu après parvient, dans la suite du livre X, à démontrer son immortalité, non sans susciter l’étonnement de son interlocuteur, alors qu’il la décrit comme une réalité simple, unique et unitaire (608d-611b ; 611c-612a). Une perspective encore différente, aux nombreuses implications psychologiques, semble enfin venir au jour dans l’exposition du mythe d’Er, qui clôt le livre X et tout le dialogue (614b-621b)[1].

Une dernière précision me paraît importante. Les_passions_de_l_ame. Ethique_de_Spinoza.pdf.

Binet et les altérations de la personnalité

Pierre Janet. Sigmund Freud. Sigmund Freud photographié par Max Halberstadt, vers 1921. signature plaque commémorative Vue de la sépulture.

Sigmund Freud

Sigmund Freud [sigmund fʁ̥øːd][1] ou [fʁœjd][1] (en allemand : [ˈziːkmʊnt ˈfʁɔʏt][2]), né Sigismund Schlomo Freud le 6 mai 1856 à Freiberg (Empire d'Autriche) et mort le 23 septembre 1939 à Londres, est un neurologue autrichien, fondateur de la psychanalyse. Sándor Ferenczi. Sándor Ferenczi, né Sándor Fränkel le 7 juillet 1873 à Miskolc et mort le 22 mai 1933 à Budapest, est un neurologue et un psychanalyste hongrois.

Sándor Ferenczi

Membre de la première génération psychanalytique, il est le fondateur, en 1913, de l'Association psychanalytique hongroise. D'abord considéré par Freud comme son « paladin et vizir secret », il est mis au ban de la communauté psychanalytique dès 1932, avant d'être réhabilité à partir des années 1980, notamment grâce à Michael Balint qui traduit en anglais et publie son œuvre.

Carl Gustav Jung. Signature Vue de la sépulture.

Carl Gustav Jung

Carl Gustav Jung ([ˈkarl ˈɡʊstaf ˈjʊŋ][1] écouter) est un médecin psychiatre suisse né le 26 juillet 1875 à Kesswil (canton de Thurgovie) et mort le 6 juin 1961 à Küsnacht (canton de Zurich), en Suisse. Fondateur de la psychologie analytique et penseur influent, il est l'auteur de nombreux ouvrages. Melanie Klein. Biographie[modifier | modifier le code] Formation[modifier | modifier le code] L'installation en Angleterre[modifier | modifier le code] En juillet 1925, Melanie Klein donne ainsi des conférences chez Adrian Stephen, puis se fixe définitivement à Londres en septembre 1925, où elle doit analyser les enfants d'Ernest Jones.

Melanie Klein

Cette période coïncide avec la mort de Karl Abraham, qui soutenait l'orientation de recherche en psychanalyse des enfants de Klein, et clôt la période de formation. Son plus jeune fils, Erich la rejoint en décembre 1926. Harold Searles. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Harold Searles

Influencé par les travaux de Harry Stack Sullivan, Searles a développé la conception du contre-transfert. Dans ses livres, Harold Searles a notamment développé des idées proches du concept kleinien d'identification projective et la notion de double contrainte. Il est souvent associé au courant intersubjectiviste qui domine l'école américaine de psychanalyse.

Racamier et son œuvre

Jean Oury. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Oury

Jean Oury est un psychiatre et psychanalyste français né le 5 mars 1924 et mort le 15 mai 2014[1]. Figure de la psychothérapie institutionnelle, il est le fondateur de la clinique de La Borde qu'il a dirigée jusqu'à sa mort. Il a également été membre de l'École freudienne de Paris, fondée par Jacques Lacan. Éléments biographiques[modifier | modifier le code] Emerson, La Confiance En Soi. Attribution causale. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Attribution causale

En psychologie sociale, le concept d'attribution causale désigne un processus par lequel les personnes expliquent et jugent autrui et l'environnement dans lequel elles évoluent en inférant les causes des comportements et des évènements. Le psychologue américain Fritz Heider en est le fondateur. Il considérait notamment que la démarche de l’homme de la rue, dans sa recherche de causes, s’apparente à la démarche scientifique. Heider parle d'auto-attribution lorsque l’évènement concerne un sujet qui réalise l’attribution causale en tant qu’acteur. S’il s’agit d’un autre individu, le sujet est observateur et on parle d’hétéro-attribution. Mais cette théorie a ses limites. En 1972, Kelley introduit donc la notion de schéma causal. Des années 1960 à 1970, les chercheurs mettront en exergue les erreurs et les biais afférents à la conception d’homme comme scientifique spontané nommés « biais d'attribution ». Jacques-Lacan-Propos-sur-la-causalité-psychique.