background preloader

PREMIERS PEUPLES

Facebook Twitter

Comment construire un canot avec l'écorce d'un arbre. Canot d’écorce de bouleau. Le canot d’écorce de bouleau était le principal moyen de transport sur l’eau des peuples autochtones des forêts de l’Est, et plus tard celui des voyageurs, qui l’ont utilisé pendant le commerce des fourrures au Canada.

Canot d’écorce de bouleau

Canot algonquin Le canot d'écorce des Algonquins était idéal pour se déplacer sur les rivières et les lacs séparés par d'étroites lignes de partage des eaux ou des portages (oeuvre de Lewis Parker). « Shooting the Rapids » « Shooting the Rapids » en canot. Peinture de Francis Ann Hopkins (avec la permission des Bibliothèque et Archives Canada/C2774f). Canot d'écorce Pour construire un canot, on déshabille le bouleau de son écorce. Embarcations autochtones - Canots d'ecorce. Le canot d'écorce, à la solide mais légère charpente interne en bois, allie une grande capacité de transport à un poids minimal.

Embarcations autochtones - Canots d'ecorce

Idéales pour voyager sur le réseau de lacs et de cours d'eau, souvent impétueux, qui s'étend sur la partie nord du continent, ces embarcations pouvant être portées étaient utilisées par des Autochtones de toutes les provinces et territoires du Canada. On pouvait aisément transporter un canot de 4,2 m et pesant environ 22,7 kg pour effectuer les nombreux portages qu'il fallait faire dans les forêts du centre et de l'est du Canada. Ces anciens canots étaient également très résistants et même s'ils risquaient d'être endommagés par des pierres, ils pouvaient contenir de lourdes charges pour la navigation dans les eaux peu profondes. Native American Technology and Art.

Les glaciations - Terres arctiques - La série documentaire. Castor géant. Le castor géant était le plus gros rongeur d’Amérique du Nord de la dernière période glaciaire.

Castor géant

Il mesurait environ 2,5 m (8 pi) de longueur et on estime son poids entre 60 et 100 kg (132 et 200 lb) — la taille d’un ours noir. Comme son nom commun l’indique, le castor géant ressemblait généralement au castor moderne, mais était considérablement plus imposant. Ses pattes arrière, toutefois, étaient comparativement très agrandies. Nous ignorons si sa queue était semblable à celle du castor moderne (large et aplatie, comme une pagaie) car les queues sont faites de tissus mous qui se décomposent et disparaissent. Pour cette même raison, nous ne pouvons que conjecturer que ses pattes étaient également palmées. On observe d’autres différences dans la dentition. Malgré leurs ressemblances générales, le castor géant et le castor moderne ne sont pas proches parents. Les plus anciens fossiles de castor géant (de Castoroides leiseyorum de la Floride aux É. EN ROUTE VERS UN NOUVEAU TERRITOIRE. Un squelette vieux de 13 000 ans confirme les origines des Amérindiens sur le continent américain.

La découverte dans des grottes sous-marines du Mexique du squelette d'une adolescente datant de 12.000 à 13.000 ans confirme que les Amérindiens d'aujourd'hui sont les descendants des premiers habitants du continent américain.

Un squelette vieux de 13 000 ans confirme les origines des Amérindiens sur le continent américain

Les résultats de la datation des ossements au radiocarbone et des analyses d'ADN récupérées sur une dent de la jeune fille âgée d'une quinzaine d'années au moment de sa mort, baptisée Naia par les scientifiques, sont publiés jeudi dans le revue américaine Science. Histoire autochtone. Premières nations au Canada Saisissez l’occasion de mieux comprendre les grands événements qui ont touché les collectivités autochtones depuis la période précédant l’arrivée des Européens jusqu’à nos jours.

Histoire autochtone

Réconciliation. L'Atlas du Canada en ligne. Vers la fin du XVIIIe siècle, face à l’expansionnisme américain, il est primordial que les Premières Nations forment une coalition.

L'Atlas du Canada en ligne

Les Américains considèrent alors que leur déclaration d’indépendance leur donne automatiquement droit à toutes les terres situées à l’est du Mississippi. Dans les batailles qui s’ensuivent, les Premières Nations défont deux fois les Américains, mais ceux-ci organisent une importante expédition et détruisent la coalition à la bataille de Fallen Timbers en 1794. Après la mort de Joseph Brant en 1807, un nouveau leader des Premières Nations émerge : Tecumseh (« Étoile filante »), un Shawnee qui a aussi du sang creek. Tecumseh se range du côté des Britanniques, non parce qu’il a confiance en eux, mais parce qu’il les considère comme le moindre de deux maux.

La Guerre de 1812 représente un point tournant pour les Premières Nations, le dernier conflit dans le nord-est de l’Amérique du Nord où elles jouent un rôle important. L’atlas canadien en ligne – La survie dans les premiers temps - l’Atlas historique du Canada. Au Canada, on identifie les cultures préhistoriques grâce aux objets façonnés (en pierre, ordinairement), ou artefacts, qui sont retrouvés, aux modes de subsistance, à la répartition et à la nature des sites archéologiques, à l’art rupestre et à d’autres formes d’expression culturelle, tels les rites funéraires.

L’atlas canadien en ligne – La survie dans les premiers temps - l’Atlas historique du Canada

Entre 10 000 et 8 000 av. J. -C., l’environnement physique se modifie rapidement. D’immenses lacs proglaciaires alimentés par la fonte des glaciers se forment et s’assèchent à mesure que le front glaciaire recule et que la croûte terrestre se relève. Le niveau de la mer s’élève rapidement et le déplacement des phytorégions est spectaculaire. Vers 4 000 av. En 1 000 av. Pour explorer en détail le relief actuel du Canada, cliquer ici : L’atlas canadien en ligne – Les autochtones. Pour désigner les Amérindiens, les Inuits et les Métis, la Loi constitutionnelle du Canada utilise le terme « Autochtone ».

L’atlas canadien en ligne – Les autochtones

Au nombre de 1,3 million — 62 p. 100 d’Amérindiens, 30 p. 100 de Métis et 5 p. 100 d’Inuits, le reste appartenant à plusieurs peuples –, ils représentent 4,4 p. 100 de la population du Canada. Un Autochtone sur cinq habite en Ontario (22 p. 100) ou en Colombie-Britannique (19 p. 100) ; 47 p. 100 vivent dans des réserves, les autres dans des villes. La moitié des Autochtones ont moins de 25 ans ; peut-être auront-ils, de leur vivant, la chance de voir récompensée la longue lutte de leur peuple pour la possession de leurs terres, de leurs ressources et de leur autonomie gouvernementale : commencées dans les années 1970, les négociations avec le gouvernement fédéral et plusieurs gouvernements provinciaux ont été de plus en plus fréquentes et fructueuses.

L’atlas canadien en ligne – Forgée par la guerre - l’Atlas historique du Canada. Peuples et connaissance du Nord : Expédition canadienne dans l'Arctique (1913-1918) AKI - Sociétés et territoires autochtones. Nouvelles Alliances by Joan Henson. Histoire des Autochtones du Canada. Portail du Patrimoine Autochtone - La culture matérielle autochtone au Canada - Introduction.

Les Premiers Peuples du Canada. Cette exposition virtuelle jette un regard sur certains aspects de l'histoire des peuples autochtones du Canada.

Les Premiers Peuples du Canada

Elle souligne la lutte que mènent ces derniers pour préserver leur culture et montre la richesse de leurs contributions à l'époque contemporaine. L'exposition est basée notamment sur l'information et les artefacts qui sont présentés dans la salle des Premiers Peuples du Musée canadien des civilisations. Ni l'une ni l'autre de ces expositions ne prétend présenter de façon exhaustive l'histoire de tous les groupes autochtones du pays. Elles explorent plutôt des aspects de l'identité culturelle sous quatre thèmes : la diversité de l'expression culturelle autochtone; la façon dont la présence autochtone se manifeste au Canada aujourd'hui; l'adaptation de modes de vie traditionnels à différents environnements à travers le pays; et l'impact de l'arrivée et de l'établissement d'Européens au cours des cinq derniers siècles.

Photos, de gauche à droite: Autochtones : religion. Les religions des Premières Nations, des Métis et des Inuits sont très diverses et sont constituées d'un ensemble complexe de coutumes sociales et culturelles qui permettent d'entrer en contact avec le sacré et le surnaturel.

Autochtones : religion

Amulette de chaman (Tsimshians) Amulette de chaman en os, oeuvre des Tsimshians, rivière Nass, en Colombie-Britannique (avec la permission du Provincial Museum of British Columbia). « Shawwanossoway » Portrait d'un grand sorcier ojibwé réalisé par Paul Kane en 1845, huile sur papier (avec la permission de la Stark Foundation d'Orange, au Texas). Kwakiutl, danse de l'hiver Spectacle de danse, présenté dans un village Kwakiutl du sud de la baie Quatsino.

Capteur d'âme. Inuit. Le mot « Inuit » désigne un peuple autochtone qui habite majoritairement dans les régions nordiques du Canada. Inukshuk Un inuksuk (pluriel inuksuit) est un amoncellement de pierres érigé par les Inuits pour leur servir de point de repère ou pour piéger le caribou quand ils le chassent (Corel Professional Photos). Inuit et chien de bât. Les Premières nations au Canada. ARCHIVÉE - Introduction - Les premières communautés canadiennes à la portée des jeunes - Bibliothèque et Archives Canada. Les Amérindiens - Quebec. Politique gouvernementale concernant les autochtones. Pour l'essentiel, la politique gouvernementale à l'égard des autochtones vaut d'abord et avant tout pour les INDIENS car, jusqu'aux années 40, le gouvernement s'intéresse très peu aux INUITS et ne se reconnaît pas de responsabilité particulière envers les MÉTIS et les Indiens non inscrits.

AUTOCHTONES AUJOURD'HUI

VIDÉOS PREMIERS PEUPLES.