background preloader

OS Unix-Linux

Facebook Twitter

Mandriva, OpenIndiania, UCS, Zential : focus sur les OS européens. « Il n’existe pas de systèmes d’exploitation sérieux en Europe ».

Mandriva, OpenIndiania, UCS, Zential : focus sur les OS européens

Telle est l’excuse que nous entendons trop souvent lorsqu’il est demandé à certains grands comptes de basculer vers des solutions ‘souveraines’. Mandriva livre un OS serveur compatible Active Directory et Exchange. Berkeley Software Distribution. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Berkeley Software Distribution

Berkeley Software Distribution, abrégé en BSD, désigne en informatique une famille de systèmes d'exploitation Unix, développés à l'université de Californie à Berkeley entre 1977 et 1995 par un groupe de programmeurs qui comprend notamment Bill Joy, Marshall Kirk McKusick et Kenneth Thompson. Historique[modifier | modifier le code] L'apparition des VAX, pour lesquels le seul UNIX disponible était 32/V, qui n'utilisait pas les fonctionnalités de mémoire virtuelle offertes par le VAX, poussa les étudiants de Berkeley à développer Virtual VAX/Unix, puis, en , 3BSD, composé des utilitaires standards de 32/V, du support nouvellement ajouté pour la mémoire virtuelle, ainsi que des programmes fournis avec 2BSD.

En 1979, la DARPA cherchait à unifier les systèmes d'exploitation utilisés par les centres américains de recherche en informatique connectés au DARPAnet. FreeBSD. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

FreeBSD

FreeBSD est un système d'exploitation UNIX libre. Le nom vient de l'association d'une part de free qui signifie à la fois « libre » et « gratuit » dans l'anglais courant, et d'autre part de Berkeley software distribution (BSD), l'UNIX développé à l'université de Berkeley. Free prend un sens plus connoté dans ce nom : il signifie que le logiciel peut être utilisé gratuitement même pour un usage commercial, que les sources complètes sont disponibles et utilisables avec un minimum de restrictions quant à leur usage, leur distribution et leur incorporation dans un autre projet (commercial ou non), et enfin que n'importe qui est libre de soumettre son code source pour enlever un bug ou améliorer le logiciel, ce code étant incorporé aux sources après accord.

L'objectif du projet FreeBSD est de fournir un système qui peut servir à tout, avec le moins de restrictions possibles. Histoire[modifier | modifier le code] FreeBSD compte en novembre 2006 : SCO OpenServer. SCO OpenServer, previously SCO UNIX and SCO Open Desktop (SCO ODT), is a closed source version of the Unix computer operating system developed by Santa Cruz Operation (SCO), later acquired by SCO Group, and now owned by Xinuos.

SCO OpenServer

History[edit] SCO UNIX/SCO Open Desktop[edit] SCO UNIX was the successor to SCO variant of Microsoft Xenix, derived from UNIX System V Release 3.2 with an infusion of Xenix device drivers and utilities. SCO UNIX System V/386 Release 3.2.0 was released in 1989 as the commercial successor to SCO Xenix. The base operating system did not include TCP/IP networking or X Window System graphics; these were available as optional extra-cost add-on packages. OpenSolaris. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

OpenSolaris

Suite à son acquisition de Sun Microsystems, le , Oracle Corporation a abandonné le projet[2],[3]. La fondation illumos a été créée pour poursuivre les développements du noyau. Dans le cadre de cette fondation, le projet OpenIndiana se propose de poursuivre les travaux réalisés par OpenSolaris. Principe de départ[modifier | modifier le code] Le principe de départ visait à réunir une communauté de développeurs Sun et non-Sun afin de créer et tester des outils, destinés à être déployés dans les futures versions de Solaris. Solaris (système d'exploitation) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Solaris (système d'exploitation)

Pour les articles homonymes, voir Solaris. Solaris est un système d'exploitation UNIX propriétaire développé à l'origine par Sun Microsystems. Ce système s'appelle dorénavant Oracle Solaris depuis le rachat de Sun par Oracle en avril 2009. La première version, développée à partir de juin 1981 sous la direction de Bill Joy était basée sur 4.1BSD dont il était l'un des programmeurs. AIX. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

AIX

Pour les articles homonymes, voir Aix. AIX est le système d'exploitation de type Unix commercialisé par IBM depuis 1986. AIX est l'acronyme de Advanced Interactive eXecutive, mais seul l'acronyme est utilisé. AIX a été conçu pour IBM par INTERACTIVE Systems à partir de IN/ix basé sur Unix System V Release 2. La première version fut lancée en janvier 1986 avec l'ordinateur IBM RT-PC (en). AIX est certifié conforme au standard UNIX 03 de l'Open Group[1]. SELinux — Wiki Fedora-Fr. 1 Introduction SELinux, qu'est-ce que c'est ?

SELinux — Wiki Fedora-Fr

À quoi ça sert ? Comment faire pour gérer tout ça ? Ce tutoriel essaie de vous expliquer ces différents points, et peut-être un peu plus encore. 2 SELinux, c'est quoi ? SElinux - pour « Security-Enhanced Linux » - permet de définir des politiques d'accès à différents éléments du système d'exploitation. Chaque processus est confiné à un (voire plusieurs) domaine, et les fichiers sont étiquetés en conséquence. SELinux vient améliorer la sécurité des serveurs sur lesquels il est déployé. SELinux n'a pas vocation à remplacer quelque système de sécurité existant, mais plutôt de les compléter. Veritas File System. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Veritas File System

Historique[modifier | modifier le code] Selon Veritas, VxFS fut le premier système de fichiers journalisé commercialisé[2]. Cette affirmation peut être prise sous deux angles : la première implantation d'un système de fichiers journalisé dans un contexte d'usage commercial ou encore, le premier système de fichiers disponible en produit non-intégré. SEANux : La distribution Linux de Syrian Electronic Army. Il y a énormément de distributions Linux qui existent, malgré cela, de nouvelles distributions voient le jour.

SEANux : La distribution Linux de Syrian Electronic Army

Aujourd’hui, c’est le groupe de hackers Syrian Electronic Army (SEA) qui a annoncé sa propre distribution Linux, nommée SEANux. Ces hackers sont considérés comme étant des hacktivistes qui apportent leur soutien au régime de Bashar Al-Assad, en Syrie. D’ailleurs, ils avaient effectués des cyberattaques contre des médias et les réseaux sociaux, notamment avec les comptes de The New York Times, The Guardian, CNN, etc… Concernant la distrib’ SEANux, on ne sait pas vraiment ce qu’elle fera… Cependant le slogan est : “Power Up… Your Performance“. Maintenant la question c’est de savoir, quelle performance ?