background preloader

Reyad13

Facebook Twitter

Bouzeboudja

ETUDIANT EN BTS INFORMATIQUE SUR MARSEILLE

Qu'est-ce qu'un chatbot ? « Chat » comme discussion en ligne et « bot » comme robot. Le chatbot, connu aussi sous le nom d'« agent conversationnel », est un logiciel programmé pour simuler une conversation en langage naturel. On le croise notamment sur les sites Web de la SNCF, d'Orange, de la Fnac, d'Ikea ou d'autres entreprises. Il apparaît sous la forme d'un personnage animé ou d'une zone de dialogue intitulée «Posez-nous vos questions». Et il colonise de plus en plus les réseaux sociaux pour aider les internautes à résoudre un problème, à commander des produits ou à se diriger vers le service le mieux adapté. Si le concept est aujourd'hui à la mode, il a émergé dans les années 1960 avec le programme Eliza du MIT. Imitant un psychothérapeute, ce logiciel était capable de poser des questions à un humain et de mener la conversation en reformulant ses réponses. Eliza a réussi à tromper une quantité de testeurs qui croyaient avoir affaire à un véritable médecin.

Sécurité informatique : les chatbots suscitent l'inquiétude. Les prévisions pour 2019 en matière de cybersécurité dénotent une inquiétude croissante autour des chatbots, à mesure que ces derniers gagnent en capacités. Vers des chatbots de plus en plus « intelligents »… et de plus en plus dangereux ? L’hypothèse a été formulée par plusieurs acteurs du monde de la cybersécurité dans le cadre des prévisions pour l’année 2019.

Illustration chez WatchGuard. Le fournisseur américain de solutions de protection des réseaux redoute des détournements de chatbots intégrés à des sites internet*. Leur capacité à communiquer avec les utilisateurs pourrait faciliter leur usage à des fins malveillantes (typiquement, par la diffusion de liens). Ils pourraient par ailleurs servir de passerelles pour analyser et éventuellement exploiter des vulnérabilités dans les services qui y sont connectés. Et ces services sont potentiellement nombreux. SailPoint (gestion des identités) insiste, dans son rapport annuel, sur un autre aspect : la protection des données personnelles. Cet outil permet de créer des chatbots sans avoir à coder !

Les chatbots sont aujourd’hui de plus en plus utilisés. Des services dédiés sur Messenger, des chatbots servant à la relation client sur les sites web. Leurs utilisations sont diverses et variées. Alors que certaines entreprises n’osent pas sauter le pas par peur de complexité et de coûts trop importants, je vous propose de découvrir un outil qui fera de la création d’un chatbot un jeu d’enfant ! BotStar est une plateforme en ligne qui facilite la construction de chatbots pour votre site ou Messenger, sans avoir à coder et permet d’automatiser les conversions, générer des leads et facilite le travail de votre service client ! Créez votre chatbot et répondez instantanément à vos clients Grâce aux chatbots construits via BotStar, créez des conversations instantanées et personnalisées avec vos prospects et clients.

Ici, pas de code nécessaire, les chatbots sont développés de manière “visuelle”. Entraînez votre chatbot pour qu’il réponde le bon message. Create a Facebook AI Chatbot Without Coding. Comment créer son chatbot sur Facebook Messenger. Vous avez peut-être déjà entendu parler des chatbots, ces assistants virtuels à qui l'on peut parler sur les réseaux sociaux. Les plus célèbres assistants virtuels s'appellent Alexa pour Amazon Echo, une tour domotique destinée à la commande vocale de services et d'objets connectés à domicile, Cortana pour Windows, Google Now pour Google, Siri pour Apple. Les chatbots ont, à l'origine, été conçus pour créer du lien. Ils doivent être capables d'interagir à toute heure avec la clientèle en ligne et collecter quelques données. Le but de leur mise en place étant de combler les manques sur les tranches horaires creuses où le contact et la fidélisation sont complexes (le soir, le matin tôt...) mais où les usagers sont connectés aux réseaux sociaux.

Il y a actuellement deux méthodes principales pour créer son "bot" Messenger. Assurez-vous d'avoir avant tout une page Facebook professionnelle comme celle de Chef d'Entreprise pour votre activité. Étape 1 : Choisir son type de Chatbot. TOPNET lance AMINOS, sa nouvelle plateforme CHATBOT. TOPNET, premier fournisseur de Services Internet en Tunisie, vient d’annoncer le lancement de sa nouvelle plateforme Chatbot « AMINOS ». Cette plateforme permet de répondre aux questions des clients facilement, 24h/24 et 7j/7 afin de les aider à profiter pleinement des avantages des offres de TOPNET et à résoudre rapidement les problèmes techniques qu’ils pourraient rencontrer.

Ce Chatbot, conçu en collaboration avec le groupement 2CS et Vneuron, représente le premier outil conversationnel spécialisé dans l’internet en Tunisie. Simple d’accès et intuitive, la plateforme est accessible par l’ensemble des clients de Topnet depuis leur messagerie Facebook et prochainement via l’espace client, le site web topnet.tn ainsi que l’application mobile Topnet App. Que se passe-t-il en Tunisie? Nous expliquons sur notre chaîne YouTube . Abonnez-vous! Conversational AI : la vision du chatbot par SAP. Au début de l’année 2018, SAP a fait l’acquisition de Recast.AI, une startup française qui développe un outil de conception de chatbots.

Cependant, l’éditeur disposait déjà d’une équipe dédiée en interne : Copilot. Cela a entraîné une réorganisation humaine et technique qui a duré près d’un an. Cette transition ne fut pas sans conséquence pour certains. Florian Cazeres, directeur de l’innovation et des technologies SAP chez Vinci Energies explique : « L’année dernière, au moment de l’acquisition, nous attendions la feuille de route afin de débuter le développement d’un agent conversationnel.

Une réorganisation laborieuse Conversational AI n’existait pas. En janvier 2019, l’éditeur a décidé de fusionner les produits. « Nous avons construit une seule équipe, 120 personnes au total, puis publié une feuille de route commune en avril 2019 pour finalement proposer une offre unique sous l’entité Conversational AI en juin », précise le directeur. SAP Conversational AI prône le Low Code/No Code. Projet de Chatbot : le guide de A à Z pour créer son premier chatbot. Depuis quelque temps, les chatbots sont au cœur de nouvelles stratégies web marketing (en particulier avec l’utilisation de Facebook Messenger). Mais désormais, ils permettent d’aller plus loin en termes d’automatisation, en particulier dans les services client des entreprises. Les bots peuvent compléter les dispositifs classiques (conseillers par chat, téléphone…), que l’on soit en B2B ou B2C. Cependant, il faut savoir qu’il existe plusieurs types de Chatbots : Ceux qui sont très simples, avec une capacité de compréhension faibles, mais qui permettent de gérer des interactions simples (ex: ManyChat, Chatfuel…).

Par exemple, si vous utilisez Chatfuel.com et qu’un client a plusieurs manière de poser une même question, vous devrez apprendre au bot la plupart (heureusement pas 100% !) Pour les débutants, la conception de chatbots parait complexe, alors qu’un bot simple et basique peut se construire simplement grâce à des outils de Bot Design simples et visuels. Qu’est-ce qu’un chatbot ? Design Framework for Chatbots – Chatbots Magazine. When I started designing chatbots for BEEVA almost a year ago, I applied some of my UX knowledge and did some unsuccessful research looking for tools that could fit my needs. Actually, I was quite amazed that I couldn’t find practical literature about the topic. There are tons of chatbots out there, but there’s little about how companies really get hands on. I already shared some of my findings here, and here, with tools I found, general knowledge about designing chatbots and UX design applied on chatbots, but I think it would be great to make a deeper explanation about how I exactly face the situation on a regular basis.

My Framework While many people immediately start thinking about how to manage the user flow, I separate my process into 4 different steps: the bot scope, the chatbot personality, a prioritized list of must-have features and the chatbot flow. 1) The Bot Scope It basically explains what the chatbot is all about. 2) The Chatbot Personality I take this part really seriously. OVH publie le code source de son chatbot client. La tendance est très présente aux Etats-Unis et commence à poindre sur le vieux continent, notamment en France. Les agents conversationnels ou chatbot, mêlant messagerie instantanée et intelligence artificielle, s’invitent de plus en plus dans la relation client et la communication au sein des entreprises.

Récemment, AWS a présenté à l’occasion de sa conférence utilisateur la solution LEX, le framework IA derrière Alexa, pour créer en mode Cloud des chatbots. Dans ce mouvement, OVH vient d’apporter sa pierre à l’édifice en publiant le code source de son chatbot sur GitHub. Pas de nom de code particulier pour ce projet, mais la fiche signalétique explique que « le but principal de cet outil est d’aider les clients OVH à obtenir des réponses plus rapides quand vous rencontrez des problèmes avec les services. Pour les développeurs intéressés, le code est disponible sur Node.js sous forme de conteneur Docker. A lire aussi : Qlik a les yeux tournés vers l’Iot et les pensées vers le chatbot. Awards de l’Innovation 2018 – un chatbot innovant pour Oscaro. Qui n’a jamais dû patienter plusieurs longues minutes dans de pouvoir enfin parler à un conseiller par téléphone, qui, bien souvent, n’a pas su répondre comme il le fallait ? Cette situation, qui s’explique par des centres d’appels pris d’assaut aux heures de pointe par tous ceux qui n’ont pas eu le temps de téléphoner durant leur journée de travail, Oscaro.com la connaît bien.

Et pour cause, le vendeur de pièces automobiles en ligne comptabilise plus de 20.000 clients par mois, et presque autant d’appels, atteignant souvent un pic le matin et le soir. Pour mieux répondre aux attentes de ces derniers, l’entreprise a fait appel à la start-up française xBrain, spécialisée dans l’intelligence artificielle. Le but ? Créer un système de réponse automatique baptisé satisfaction.AI, permettant d’allier la disponibilité d’un assistant virtuel au professionnalisme d’un véritable mécanicien. Comment les entreprises utilisent l'IA pour recruter. Le développement d'outils à base d'intelligence artificielle bouleverse les méthodes de recrutement des entreprises.

Elle les aide à mieux cerner les "talents", à faire le tri dans les CV, à repérer des compétences sur les réseaux sociaux, ou encore à dialoguer en amont avec les candidats. En février, la filiale française du groupe d'intérim Randstad a par exemple lancé son propre chatbot de recrutement, baptisé Randy. Accessible sur Messenger et le site de Randstad, il engage la conversation avec les candidats en leur demandant quel est leur parcours, leur disponibilité ou encore le type de contrat recherché. Puis, il propose des jeux et tests afin de creuser leur niveau de compétences et repérer des traits de personnalité. En quelques minutes et sans avoir à fournir de CV, ni remplir de formulaire, Randy est ainsi capable d'opérer un premier filtre pour les conseillers en agence.

Chasse automatique de talents et tri des CV Un outil au service de la diversité? Opportunité ou menace? Facebook veut enrichir Calibra de chatbots. Le géant a mis la main sur une entreprise israélienne développeuse de chatbots pour services de messagerie. Si Facebook confirme le rachat, il ne se prononce pas sur le rattachement de cette acquisition à Calibra, son futur portefeuille de Libra. C’est sans tambour ni trompette que Facebook a racheté l’entreprise isréalienne Servicefriend, et c’est par le biais d’un des investisseurs de l’éditeur de chatbots que la presse a été informée de l’opération. Cette startup développe des agents conversationnels destinés aux applications de messagerie.

Elle a pour particularité de mettre au point des bots « hybrides » complétant et assistant des équipes humaines œuvrant à l’arrière-plan. Un domaine dans lequel Facebook a toujours été à la peine, malgré les efforts consacrés. Toutefois, selon, là encore, un investisseur, Servicefriend aurait été relié non pas à Messenger ou à WhatsApp, mais à Calibra.