background preloader

Les vêtements

Facebook Twitter

Stola. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stola

À gauche, femme portant stola et palla (Pompéi, Villa des Mystères) La stola était le vêtement traditionnel des femmes mariées de la Rome antique. Durant les premiers siècles de la République, la stola comme les autres vêtements était le produit d’un artisanat domestique, et était en laine écrue. Par la suite, les coloris de la stola varièrent, comme en témoigne Ovide à l’époque d’Auguste : « Que dirai-je des vêtements ?

Que m’importent ces riches bordures ou ces tissus de laine deux fois trempés dans la pourpre de Tyr ? ↑ Ovide, L’Art d’aimer, livre III.↑ Tacite, Dialogues des orateurs, 26. Habits des romains. How to Wear a Toga the Ancient Roman Way. Habillement romain. Mode romaine (collège Jaurès de Cransac) L'habit fait le romain Que portaient les enfants romains dans l'antiquité ?

Mode romaine (collège Jaurès de Cransac)

Les Romains appliquent un linge imbibé d'huile sur le nombril de l'enfant, puis il est emmailloté. Les médecins antiques pensent que cette opération est indispensable. Selon, eux les membres du bébé beaucoup trop fragiles, tendres doivent être immobilisés pour éviter les malformations. Les bébés sont emmaillotés avec des bandelettes maintenues par de larges anneaux pour éviter que leurs corps soient déformés. Trois mois après que l'on démaillotera définitivement le bébé. Bébé emmailloté en rectangle Bébé emmailloté en spirale Le jeune enfant commence à porter la toge prétexte (toga praetexta) jusqu'à sa majorité.

Enfants portant un cucullus Les Romains de dix sept ans ont le droit de porter la toge virile (toga virilis) quand leur père ou leur tuteur le décident. Mode dans la Rome antique. « Mode dans la Rome antique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior La tenue des Romains servait avant tout à reconnaître leur importance dans la société, seuls les gens riches avaient les moyens de se vêtir convenablement.

Mode dans la Rome antique

Les femmes, les hommes et les enfants portaient tous une tenue différente. Presque tous les vêtements romains étaient en lin ou en laine, mais ceux faits en laine n'étaient pas agréables à porter. Après sa toilette matinale, la Matrone Romaine se fait aider par ses esclaves (ornatrix) pour se préparer, alors que les hommes se préparent seuls. Comme il peut faire très chaud à Rome, on porte des vêtements légers mais cela n'exclut pas la coquetterie. Les femmes[modifier] Vêtements[modifier] La jeune femme est vêtue d'une tunique de base de laine ou de lin tombant sur les chevilles, qu'elle porte aussi pour rester chez elle.

Coiffures[modifier] Se vêtir à l'antique (pdf), lycée P. de Coubertin. Habillement Romain. Costume de la Rome antique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Costume de la Rome antique

Drapé de la toge : bras droit libre, bras gauche couvert Matières premières[modifier | modifier le code] Les Romains ont utilisé plusieurs types de fibres différents. La laine était probablement la plus utilisée, car elle était facilement disponible et relativement facile à préparer. Le lin et le chanvre étaient également utilisés pour créer les tissus, même si leur préparation est plus compliquée que celle de la laine.

Ces fibres, de natures différentes, devaient être préparées de différentes manières. La fibre la plus utilisée, la laine, a sûrement été le premier type de fibre tournée[3]. La soie et le coton étaient importés de Chine et d'Inde, respectivement. Les découvertes archéologiques montrent des vases grecs dépeignant l'art du tissage. Les tissus employés étaient les mêmes qu'en Grèce, mais les techniques de tissages s'étaient améliorées et les étoffes de lin et de laines étaient d'une plus grande finesse. On dénombre :

Les vêtments romains. Le vêtement féminin Comme en Grèce, le vêtement féminin diffère peu du vêtement masculin.

Les vêtments romains

On se sert, à propos des vêtements de dessous, du nom d'indumentum (vêtements qu'on enfile) et pour ceux de dessus, on emploie le terme d'amictus (vêtements dans lesquels on s'enveloppe). Le vêtement de dessous est la tunique, composée de deux pièces de laine cousues, ménageant des passages pour la tête et pour les bras. Elle est resserrée à la taille par une ceinture qui la fait blouser. Cette tunique est assez longue et peut descendre jusqu'aux talons (tunica talaris).

Sur la tunique la femme porte une stola parfois bordée de pourpre et brodée dans le bas. Quand elle sort, la femme drape sur la stola une palla, sorte de très grand châle couvrant les épaules et descendant jusqu'à la taille. La coiffure Sous les femmes sont coiffées avec une raie au milieu de la tête et nouent leurs cheveux en chignon ; elles peuvent aussi encadrer leur visage de nattes torsadées (à la manière étrusque). Le vêtement féminin. Le vêtement de dessous est la tunique, composée de deux pièces de laine cousues, ménageant des passages pour la tête et pour les bras.

Le vêtement féminin

Elle est resserrée à la taille par une ceinture qui la fait blouser. Cette tunique est assez longue et peut descendre jusqu'aux talons (tunica talaris). En guise de soutien-gorge la femme porte sur la tunique (et non directement sur la peau) une écharpe roulée en un cordon long et partout de même épaisseur, serrée sous la poitrine, appelée strophium. (Catulle, Poésies) Le vêtement romain.