La mauvaise réputation de Noam Chomsky, par Jean Bricmont (Le Mo Le New York Times, qui n’aime guère Noam Chomsky (c’est réciproque), admet néanmoins qu’il compte au nombre des plus grands intellectuels vivants. En dehors des départements de linguistique, et des colonnes du Monde diplomatique, il reste néanmoins ignoré en France. Quand son nom est évoqué, c’est trop souvent pour y associer ceux de Robert Faurisson ou de Pol Pot. Chomsky serait l’archétype de l’intellectuel passant son temps à minimiser ou à nier divers génocides dont l’évocation risquerait de servir l’impérialisme occidental. Il n’a d’ailleurs trouvé qu’un éditeur marginal, Spartacus, pour publier en 1984 ses Réponses inédites à mes détracteurs parisiens, compilation de lettres et d’un entretien, non publiés ou de façon tronquée et adressés à des journaux comme Le Monde, Le Matin de Paris, Les Nouvelles littéraires, pour répondre, entre autres, à des attaques de Jacques Attali et de Bernard-Henri Lévy. D’où l’importance de la publication récente de certains de ses textes (1).

La mauvaise réputation de Noam Chomsky, par Jean Bricmont (Le Mo

Obama & America
Textes politiques en français de Noam Chomsky - Le MHM
Théoricien du langage, né à Philadelphie en 1928, Noam Chomsky a révolutionné la linguistique avec la « grammaire générative ». Il est aussi un analyste politique engagé dans toutes les luttes politiques depuis des décennies. Ses analyses claires et rationnelles des mécanismes idéologiques de nos sociétés constituent une ressource fondamentale pour la pensée critique actuelle. Auteur de dizaine de livres, de milliers d’interventions et d’ articles, qui font de lui l’auteur le plus cité dans le monde, « l’intellectuel planétaire le plus populaire » comme l’affirme Alain Finkielkraut, est beaucoup moins connu en France. En consultant par exemple les archives de Radio France depuis 40 ans, le nom de Chomsky n’apparaît que cinq fois pour de brèves interventions sur France Culture dans les années 70. www.la-bas.org - Chomsky et compagnie... www.la-bas.org - Chomsky et compagnie...
le 19 mai 2007 - 02h07, par Efflam J’écoute votre série sur Chomsky, et me faisait la réflexion suivante : La meilleure façon d’être en mesure de percevoir quelque chose est toujours selon moi d’acquerir une réelle compétence dans ce domaine. Je ne vois chez les autres que ce que j’ai déjà pu observer dans mon propre comportement, que ce soit positif ou négatif. Ma conclusion : peut être serait il intéressant d’apprendre a devenir soit même des manipulateurs pour être sensibles aux tentatives de manipulation extérieures. Ainsi, un pur cours de manipulation de l’opinion pourrait permettre a tout un chacun de maîtriser cet outil, et donc de le rendre nul. Chomsky et cie (4 Chomsky et cie (4