background preloader

SOCIAL

Facebook Twitter

Taux des cotisations sociales sur les salaires en 2015. Les taux des cotisations sociales sur les salaires versés à compter du 1er janvier 2015 sont les suivants.P = plafond SS mensuel T = totalité du salaire (1) Moins de 20 salariés. (2) au moins 20 salariés (3) Taux tenant compte du pourcentage d'appel de 125 %. (4) Taux tenant compte du pourcentage d'appel de 125 %.

Taux des cotisations sociales sur les salaires en 2015

Pour les cadres dont la tranche B est faible ou nulle, des cotisations sont dues à l'Agirc au titre de la GMP. (5) Taux tenant compte du pourcentage d'appel de 125 %. (6) S'ajoute aux cotisations Agirc. (7) Taux tenant compte du pourcentage d'appel de 125 %. (8) Non exigible dans la mesure où l'employeur est assujetti à la TVA. Des taux majorés s'appliquent au-delà de seuils revalorisés annuellement. (9) Au moins 20 salariés. (10) A la taxe proprement dite, s'ajoute une contribution supplémentaire. Réalisé en collaboration avec des professionnels du droit et de la finance, sous la direction d'Eric Roig, diplômé d'HEC A voir également Dans la même catégorie. Charges sociales : le montant à payer sur un salaire.

Le montant des charges salariales représente 22% du salaire brut (ou 28% du salaire net) Le montant moyen des charges salariales, retenue au salarié par l'entreprise, s'élève à 22% du salaire brut.

Charges sociales : le montant à payer sur un salaire

Donc pour un salaire net de 1000 euros, le montant des charges salariales s’élève à 1000/(1-0,22) x 0,22 = 282 euros (28% du net) Le salaire brut nécessaire au versement d’un salaire net de 1000 euros est donc de 1282 euros. Le montant des charges sociales patronales est compris entre 25% à 42% du salaire brut (ou 54% du salaire net) Pour un salaire brut de 1282 euros, le montant des charges sociales patronales versées par l'entreprise, est égal à 42% soit 538 euros. Les taux de cotisations. La protection sociale du travailleur salarié est financée par des cotisations et contributions qui sont calculées à partir du salaire brut.

Les taux de cotisations

Certains de ces prélèvements sont à la fois à la charge du salarié (part salariale) et de l’employeur (part patronale). Il s’agit notamment des cotisations de Sécurité sociale qui couvrent l’assurance maladie, maternité, invalidité, décès et l’assurance vieillesse de base (retraite du régime général) et des contributions d’assurance chômage qui financent les prestations chômage. C’est l’employeur qui doit verser les cotisations et contributions (part salariale et part patronale confondues) aux Urssaf et CGSS si le salarié relève du régime général de Sécurité sociale. D’autres cotisations sont uniquement à la charge de l’employeur : La contribution sociale généralisée (CSG) et la contribution au remboursement de la dette sociale (CRDS), destinées au financement de la Sécurité sociale, sont supportées uniquement par le salarié. Charges sociales en 2015 : les taux et les assiettes des cotisations. Les cotisations, contributions et autres taxes sont payées par les employeurs et les salariés.

Charges sociales en 2015 : les taux et les assiettes des cotisations

Voici, en détail, comment se calculent les charges sociales en 2015. Pour les employeurs, elles représentent un coût. Pour les salariés, elles rognent le salaire brut. Collectées par l'Urssaf, l'Arrco, l'Agirc ou encore les OPCA, ces contributions pèsent lourd sur le bulletin de salaire. Mais les charges sociales constituent aussi un élément essentiel dans le financement de la Sécurité sociale, de la formation professionnelle ou encore des régimes de retraite complémentaire. Quelques modifications interviennent au 1er janvier 2015.

Le mode de calcul des cotisations FNAL évolue. La réduction Fillon change aussi en 2015. Taux des cotisations sur salaires au 1er janvier 2015. La lettre P désigne le plafond de sécurité sociale.

Taux des cotisations sur salaires au 1er janvier 2015

Aux prélèvements mentionnés dans le tableau s'ajoutent, le cas échéant, la complémentaire santé, le versement de transport, la cotisation additionnelle pénibilité, le forfait social (pour certaines sommes exclues de l'assiette des cotisations de sécurité sociale) et la contribution supplémentaire à l'apprentissage. (1) En Alsace-Moselle, s'ajoute à la charge du salarié une cotisation calculée sur la totalité du salaire dont le taux est de 1,50% au 1-1-2016. La cotisation salariale est de 5,5 % pour les assurés du régime français d'assurance maladie exonérés de CSG en raison des règles de territorialité de cette contribution ou exonérés en tout ou partie d'impôts directs en application d'une convention ou d'un accord international. (2) L’assiette de la déduction forfaitaire pour frais professionnels est limitée à 4 plafonds annuels de sécurité sociale.