FAB LABS

Facebook Twitter

Technologies de fabrication de l'additif: Imprimante Micro. 06/14 > BE Autriche 136 > La plus petite imprimante 3D au monde est autrichienne. MatériauxLa plus petite imprimante 3D au monde est autrichienne Une équipe de l'Université Technologique de Vienne a mis au point une imprimante 3D particulièrement compacte -plus ou moins de la taille d'une brique de lait- et capable de sculpter de façon détaillée de petits objets.

06/14 > BE Autriche 136 > La plus petite imprimante 3D au monde est autrichienne

Cette avancée se place dans l'optique de faire des imprimantes 3D un objet du quotidien. FabLabSquared. Le prototype Fab Lab Squared (FL2) a pour objet de créer la "matrice" technique, servicielle et organisationnelle des futurs Fab Labs qui pourront s’installer dans des universités, des campus d’entreprises ou incubateurs, des lieux associatifs et culturels. Un projet doublement innovant : Fera émerger pour la 1ère fois en France ce nouveau dispositif d’innovation qu’est le Fab Lab, pour faciliter l’émergence le prototypage et l’expérimentation d’objets et d’espaces innovants, au croisement du numérique et du physique ; Enrichira le concept même de Fab Lab, en inventant un Fab Lab mobile à déploiement rapide, qui aide à créer d’autres Fab Labs, et qui construit même un certain nombre des machines à commande numérique qui viendront l’équiper.

Industries Robots That Make Things Makerbot Design Glut On The Maker Bot 823. L'impression 3D, ce sera formidable... s'ils ne foutent pas tout en l'air ! L’impression 3D est en train de naître sous nos yeux.

L'impression 3D, ce sera formidable... s'ils ne foutent pas tout en l'air !

Demain il sera ainsi possible de reproduire toute sorte d’objets chez nous aussi facilement, ou presque, qu’un texte numérique se couche sur le papier à l’aide de notre bonne vieille imprimante 2D. Les conséquences potentielles de la démocratisation d’un tel outil donnent le vertige et suscitent espoir et enthousiasme parmi les makers du monde entier[1] Makers (1/2) : Faire société. “We are all makers” (Nous sommes tous des artisans).

Makers (1/2) : Faire société

Le credo de Dale Dougherty, fondateur de Make Magazine et de Maker Faire, le plus grand événement dédié au mouvement “makers”, est en passe de devenir le nom de référence d’une communauté extrêmement diverse et dynamique, en pleine expansion. Derrière ce sigle rassembleur, inventé par Make Magazine il y a plus de 10 ans au sein même d’O’Reilly Media, géant de l’édition orientée techno fondée par Tim O’Reilly l’un des gourous de l’internet à l’origine du concept de Web 2.0, on trouve une idée clé : il faut encourager la créativité individuelle car elle est porteuse de plus de conscience et responsabilité sociale, comme l’exprimait Dale Dougherty sur la scène de TED. Profitant de la vague du DIY (Do it yourself, pour “Fais le toi-même !”) Les Fab Labs, ou le néo-artisanat. Fabriquer soi-même ce dont on a besoin, réparer, au lieu de consommer des objets que l'on jette au moindre dysfonctionnement : tel est le programme des FabLabs, nés au début des années 2000 au MIT grâce au physicien Neil Gershenfeld.

Les Fab Labs, ou le néo-artisanat

Dans Tintin et le lac aux requins, le professeur Tournesol invente un engin révolutionnaire : le photocopieur en trois dimensions. On met un objet d’un côté, un peu de pâte de l’autre et en un tournemain l’original est reproduit à l’identique.


  1. rdha May 31 2011
    "Les FabLabs vont au-delà de l’artisanat par leur capacité à exploiter le réseau : les usagers peuvent confronter leurs idées, les partager sur place comme à distance, les adapter à de nouveaux besoins et les améliorer sur le modèle du logiciel libre. "