background preloader

Russians. Sting

Facebook Twitter

Sting - Russians. Sting :"Russians" - Collège Mathias Grunewald de Guebwiller. ANALYSE D’ŒUVRE : « Russians » de STING 1-l’auteur ; Sting, de son vrai nom Gordon Matthew Thomas Sumner, né le 2 octobre 1951 à Wallsend, près de Newcastle (nord de l’Angleterre), est un musicien et chanteur anglais, ardent défenseur des droits de l’homme et soutien d’Amnesty International depuis plusieurs années.

Sting :"Russians" - Collège Mathias Grunewald de Guebwiller

Brièvement instituteur et occasionnellement acteur de cinéma. Avant sa carrière solo, il était le chanteur et bassiste du groupe the POLICE. 2-la date de production : Russians est une chanson de Sting, issue de son premier album, The Dream of the Blue Turtles, sorti en 1985. La chanson a été aussi produite en single. 3-analyse de l’œuvre : Cette chanson est un point de vue occidental sur la guerre froide du milieu des années 1980.

Sting, ancien chanteur de The Police (formé en 1977) débute donc sa carrière solo par cet album. 4-Suggestions pour l’analyse musicale : _une musique vocale _un ténor _un accompagnement instrumental discret _une « musique synthétique » Russians. Sting. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Russians. Sting

Russians Singles de Sting Russians dénonce les répercussions de la Guerre froide et de la doctrine de la destruction réciproque entre les États-Unis et l'URSS ("there's no such thing as a winnable war / It's a lie we don't believe anymore" : Une guerre qu'on peut gagner ça n'existe pas / C'est un mensonge auquel on ne croit plus). Il dit dans sa chanson qu'il espère que les Russes aussi aiment leurs enfants ("I hope the Russians love their children too"), car selon lui c'est la seule chose qui pourra sauver le monde d'une guerre avec des armes nucléaires ("Oppenheimer's deadly toy" : Le jouet mortel d'Oppenheimer). "Oppenheimer's deadly toy" se réfère à l'invention de Robert Oppenheimer, physicien américain considéré comme le père de la bombe atomique.

Russians reprend le thème Lieutenant Kijé Suite par le compositeur russe Sergei Prokofiev. [vidéo] Clip de Russians sur YouTube. Sting (1951 - ...) Russians (1985) Sting (1951 - ...)

Sting (1951 - ...) Russians (1985)

Russians (1985) thématique Arts, États et pouvoir problématique Comment l'art traduit-il la guerre froide analyse_Russians_Sting.pdf (doc perso) Sting_paroles_et_traduction.pdf chanson proposée par M. Oeuvres à associer : affiches de propagande de la guerre froide contexte : guerre froide USA-URSS (1946-1991) USA : Reagan (président de 1981 à 1989) - appelle l'Union soviétique « l'empire du Mal » - pas de politique de détente - dépenses militaires en forte augmentation et course aux armements (guerre des étoiles) URSS : Gorbatchev (premier secrétaire du Parti de 1985 à 1991) - met en place la perestroïka (reconstruction)et la glasnost (transparence) - c'est le début de quelque chose de nouveau et l'Occident sent que l'URSS arrive au bout de son histoire le texte de la chanson Bien qu'en 1985 Kroutchev ne soit plus le premier secrétaire du Parti ccommuniste de l'URSS, le texte exprime la peur de beaucoup d'occidentaux d'un incident qui mettrait le feu aux poudres.

Analyse. Prokofiev - Lieutenant Kijé//Romance. Lieutenant Kijé (Prokofiev) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Lieutenant Kijé (Prokofiev)

Lieutenant Kijé, opus 60 est une suite d'orchestre composée par Sergueï Prokofiev en 1933, tirée de la musique qu'il écrivit pour le film homonyme d’Alexandre Feinzimmer, basé sur la nouvelle de Iouri Tynianov. Durée d'exécution : environ vingt minutes. Cette musique a été utilisée pour deux ballets. François-René Tranchefort, Guide de la musique symphonique, Fayard, 1989, p.599 Portail de la musique classique. Sergueï Sergueïevitch Prokofiev. Pianiste et compositeur russe (Sontsovka, Kharkov, 1891-Moscou 1953).

Sergueï Sergueïevitch Prokofiev

La vie et la carrière L'enfant vit dans une ambiance musicale grâce à sa mère, bonne pianiste, qui sera sa première éducatrice. Il ressent très jeune un besoin de création musicale, et il compose des galops, des marches, des valses, des rondos et enfin deux opéras, après avoir assisté à Moscou à des représentations d'art lyrique. Son premier maître, Pomerantsev, sera vite remplacé par Reïngold Moritsevitch Glière (1875-1956), plus compréhensif, qui laisse son élève composer à son gré. En 1904, Prokofiev entre au conservatoire de Saint-Pétersbourg. En 1914, il remporte avec ce concerto le premier prix de piano au concours Rubinstein ; son jeu puissant et percutant étonne le jury.

Après la Révolution, il s'installe aux États-Unis. En 1927, au cours de concerts qu'il donne en U.R.S.S., il reçoit un accueil triomphal. L'homme, franc de caractère, était réputé pour ses colères. Le Déserteur - Ces chansons qui font l'histoire. Boris Vian - La java des bombes atomiques.