background preloader

Sport

Facebook Twitter

How Could You Survive This Ancient Suicide Pact Puzzle? The Josephus problem is a puzzle dreamed up by a Jewish soldier nearly 2,000 years ago that continues to test the minds of mathematicians and computer scientists to this day.

How Could You Survive This Ancient Suicide Pact Puzzle?

Fortunately, Numberphile is here to explain it all. This theoretical mind-game is said to have been created by Jewish historian Flavius Josephus in the 1st century CE during the Roman Siege of Yodfat. The story goes that he was sitting in a circle with 40 other Jewish soldiers. With the pissed off Roman soldiers outside, they decided to commit to a death-pact in which they stabbed the person to their left. Going clockwise around the circle, the next remaining alive person would do the same, and so on, until there’s just one surviving person left.

As mathematician Daniel Erman from the University of Wisconsin-Madison explains in this new video from YouTube channel Numberphile, if you label each soldier with a number (number 1 being the first stabber), you’ll quickly notice some rather clear patterns emerging. Programme d’entraînement : augmenter sa détente. L'amélioration de la détente est un élément important de la préparation athlétique du basketteur.

Programme d’entraînement : augmenter sa détente

Pourtant, elle n’est pas une qualité physique à part entière. Elle est davantage la résultante de facteurs neuromusculaires issus de diverses qualités athlétiques : la force explosive, la puissance musculaire et la coordination. Rajoutons que la construction de cet édifice de puissance et d'explosivité ne peut s'envisager qu'avec des fondations solides : surface musculaire et force maximale assez développée ainsi qu’une force du tronc suffisante pour transmettre les forces de manière optimale. Pensez que le corps fonctionne comme une chaîne dont la résistance se mesure à son maillon le plus faible.

Des muscles développés, forts et explosifs n'ont aucun sens sans un gainage et une force du tronc en rapport. Préventions Pour entraîner la détente, vous devez prendre en compte un spectre assez large de sollicitations au sein de la séance. . - vous avez un potentiel déterminé génétiquement, Programme d’entraînement : augmenter sa détente. #NBA: where are your team's followers? Quels Lakers peuvent battre Kobe Bryant en un-contre-un. S Top 100 NBA players of 2015. The climactic scene takes place during Game 6 of the Western Conference finals in Oklahoma City, where a 38-year-old Duncan finds himself without Tony Parker, in one of the most hostile environments in the league, with Serge Ibaka shadowing his every move and with Kevin Durant and Russell Westbrook desperately trying to pull themselves back into a series that had seemed all but over.

s Top 100 NBA players of 2015

Oh, yes, it happened to be overtime, too, and coach Gregg Popovich had no choice but to play his aging great 39 minutes. Robert Horry. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Robert Horry

Pour les articles homonymes, voir Horry. Robert Horry est un ancien joueur de basket-ball américain né le 25 août 1970. Il mesure 2m08 pour 110 kg. Biographie[modifier | modifier le code] Issu de l'université de l'Alabama, il joue au poste d'ailier fort. Robert Horry est surtout connu pour ses paniers marqués à des moments-clés de matches importants, lui valant le surnom de « Big Shot Rob » ou de "Big Shot Bob". Il a remporté sept titres de champion NBA, deux avec les Rockets de Houston, trois avec les Lakers de Los Angeles, et deux avec les Spurs de San Antonio. Il détient le record de panier à trois points tentés (135) et réussis (53) en finales NBA, il est le second joueur ayant disputé le plus de matches de playoffs (244)[1] de l'histoire de la NBA, derrière Derek Fisher et devant Kareem Abdul-Jabbar, Kobe Bryant, Shaquille O'Neal et Scottie Pippen.

Palmarès[modifier | modifier le code] Références[modifier | modifier le code] Kawhi Leonard, l’hyperactif. Cette nuit, Kawhi Leonard est devenu l’un des cinq joueurs de moins de 23 ans à inscrire 29 points dans un match des Finals.

Kawhi Leonard, l’hyperactif

Auteur d’un premier quart-temps exceptionnel, l’ailier des Spurs a crevé l’écran dans cette troisième manche, se faisant violence pour prendre chaque tir ouvert, ou pour attaquer le cercle. Après deux premiers matches décevants, il a aussi brillé sur jeu de transition ou sur contre-attaque. Il était partout, et je crois que Larry Bird aurait très bien pu déclarer : « c’était Scottie Pippen déguisé en Kawhi Leonard. » Mais plus que l’agressivité offensive et l’adresse de Leonard (10/13 aux tirs), ce qui m’a frappé, c’est sa défense sur LeBron James.

Plus particulièrement en deuxième mi-temps. Ça peut sembler un détail, mais c’est toujours gênant d’avoir un défenseur qui bouge ses mains en permanence. Kawhi Leonard a épuisé LeBron James Les Spurs, comme ils le font depuis le début des Finals, n’aident pas beaucoup sur LeBron James. Le Top 10 en carrière de Jason Williams. Quand Matt Bonner et Tony Parker s’amusent avec la défense des Wolves. Les plus beaux « shake and bake » de Jamal Crawford. Vidéo exceptionnelle : France - Dream Team de 1992.