background preloader

Start Up

Facebook Twitter

Le Village by CA Paris va sélectionner 12 startups dont l'activité est au service du développement durable. Notre partenaire Le Village by CA Paris, avec Amundi, Crédit Agricole Assurances et Crédit Agricole Corporate & Investment Bank, lance un appel à candidatures auprès des startups dont l’activité est au service du développement durable, au sens large.

Le Village by CA Paris va sélectionner 12 startups dont l'activité est au service du développement durable

Quels critères pour candidater ? Il faut être une startup ayant entre 6 et 36 mois d’existence et générer un impact positif sur la société ou l’environnement, notamment sur les thématiques suivantes : LogementSantéAgro-alimentaireEfficacité énergétiqueEducationEnvironnementTransport Intégrer l’écosystème du Village by CA Les startups retenues pourront intégrer Le Village by CA à Paris, une pépinière de startups de 4600 m2 située dans le 8ème arrondissement.

Les startups peuvent transmettre leur dossier en ligne jusqu’au 16 avril 2017 minuit. De Uber à SpaceX… voici le classement des starts-ups les plus valorisées. Elles sont 154 à être valorisées à plus de 1 milliard de dollars et une dizaine à dépasser la barre des 10 milliards de dollars.

De Uber à SpaceX… voici le classement des starts-ups les plus valorisées

On fait le point sur ces start-ups qui n’en finissent plus de battre des records. Le club des start-up à un milliard (The Billion Dollar Startup Club) ne cesse de croître d’après le Wall Street Journal et Dow Jones VentureSource. Ces derniers partent à la chasse aux licornes, ces fameuses start-ups dont la valorisation dépasse le milliard de dollars. On en compte 154 selon le dernier recensement et c’est un record. Les Etats-Unis dominent mais l’Asie et l’Europe progressent. Daimler s'engage à fournir des voitures autonomes à Uber. Selon le CEO d'Uber, Travis Kalanick, l'implication de constructeurs automobiles comme Daimler est « cruciale » pour la réussite de son projet de voitures autonomes.

Daimler s'engage à fournir des voitures autonomes à Uber

Uber a annoncé hier la signature d’un accord avec le constructeur allemand Daimler. Ce dernier s’engage à fournir et à exploiter ses propres véhicules autonomes sur les services de partage de Uber. « Les constructeurs automobiles comme Daimler sont essentiels à notre stratégie parce que Uber n'a aucune expérience dans le secteur automobile et que l’on ne s’improvise pas constructeur automobile.

Je m’en suis clairement rendu compte quand j'ai visité une usine automobile. La conception, les tests, la fabrication de voitures, ce ne sont pas des choses que nous pouvons faire nous-mêmes », a déclaré dans un blog Travis Kalanick, CEO et co-fondateur du service de transport. « C’est pour cette raison que nous voulons nous associer aux meilleurs constructeurs automobiles du monde ». La Poste prend le contrôle de Stuart, la start-up de livraison urbaine.

Spin-off de la start-up Resto In, rachetée par La Poste, Stuart prend le même chemin que sa start-up d'origine.

La Poste prend le contrôle de Stuart, la start-up de livraison urbaine

La société est à son tour rachetée par Geopost, filiale du groupe La Poste. Le montant de la transaction n'a pas été communiqué. Mais pour rappel, La Poste avait investi environ 20 millions d'euros pour acquérir 22% des parts de la start-up en 2015. D'autres parrains prestigieux du monde du commerce et du e-commerce avaient pris des part de la jeune pousse comme Jacques Antoine Granjon (Vente privée), Olivier Mathiot (Priceminister – Rakuten), Jean-David Blanc (Allociné), Hervé Louis (Sushi Shop). 500 clients dont carrefour, franprix, burger king... Ces derniers mois, Stuart a confirmé les espoirs placés en lui en signant de nombreux contrats avec de grandes enseignes. Les fondateurs quittent l'entreprise. Les 10 start-ups les plus valorisées dans le monde, en milliard de $. #Startup #Digital #Innovation #VC #Entrepreneur…

Le boom des start-up en Afrique. Compte rendu Les sommes investies dans les entreprises du secteur des nouvelles technologies en Afrique ont bondi de 30 %, l’an dernier, à 366,8 millions de dollars.

Le boom des start-up en Afrique

Par Edouard Pflimlin (avec Jeune Afrique) S'abonner dès 1 € Réagir Ajouter Partager (133) Tweeter. TEHTRIS, la start-up qui évacue les cyber-attaques de l'hôpital. Transformation digitale oblige, les réseaux hospitaliers – plus ouverts - sont aussi plus vulnérables aux cyber-attaques.

TEHTRIS, la start-up qui évacue les cyber-attaques de l'hôpital

Une problématique prise à bras le corps par le Groupe PRISME, titulaire du marché des solutions de traçabilité à l’UGAP, qui vient d’intégrer la plateforme eGambit de la start-up TEHTRIS, qui pare à de telles menaces. Informatisation de la production de soins, mise en œuvre de technologies d’acquisition automatique des données médicales, déploiement d’équipements communicants... Si la révolution digitale est plus que jamais d’actualité dans les établissements de santé, une telle transformation génère également des risques : plus ouverts, les réseaux hospitaliers sont plus vulnérables aux cyber-attaques, logiciels de chantage et autres tentatives de piratages souvent difficiles à contrer.

Une problématique dont s’est saisi le Groupe PRISME, titulaire du marché des solutions de traçabilité code-barres et de mobilité à l’UGAP. Pour accélérer sa digitalisation, le groupe de logistique Idéa se met en mode start-up. A Montoir-de-Bretagne (44), le groupe Idéa, spécialisé dans les prestations de logistique industrielle, a toujours su faire preuve d’innovation, notamment dans son cœur de métier.

Pour accélérer sa digitalisation, le groupe de logistique Idéa se met en mode start-up

Mais le groupe coopératif (1 000 salariés sur 37 sites - 105 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016), déjà engagé depuis plusieurs années dans la digitalisation de ses process, veut aller plus loin et plus vite. Pour inscrire sa branche mobilité dans cette dynamique, Idéa a choisi, sous l’impulsion de ses dirigeants, de créer une start-up indépendante de la maison-mère. Startup. Une japonaise de 81 ans lance son application iPhone !

Masako Wakamiya, retraitée de son État, est une octogénaire qui en ferait pâlir plus d’un.

Une japonaise de 81 ans lance son application iPhone !

À 81 ans elle prouve que l’apprentissage est bien l’affaire de toute une vie. En effet, la semaine dernière, la loquace femme a lancé sa première application mobile après ne s’être mise aux ordinateurs qu’à l’âge de 60 ans ! Avant cela Masako Wakamiya avait passé 43 ans au sein d’une grande banque japonaise. Afin d’honorer la fête japonaise d’Hinamatsuri, une fête qui peut se traduire comme Journée de Filles où le 3 mars les Japonais mettent en scène des poupées à l’effigie de la famille impériale et prient pour la sécurité de leurs enfants.

Lyon : une start-up propose le contrôle technique gratuit, mais à quel prix ? - France 3 Auvergne-Rhône-Alpes. Le contrôle technique, ce passage obligé pour tous les véhicules de plus de quatre ans.

Lyon : une start-up propose le contrôle technique gratuit, mais à quel prix ? - France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

Un passage qui fait souvent mal au portefeuille. Il coûte environ 70 euros. Mais certains trouvent la solution sur internet. Comme dans beaucoup d’autres domaines, il permet de payer moins cher. Ces six start-up de la French Tech ont levé plus de 11 millions d'euros. L'Addition a levé 5 millions d'euros L'Addition édite une application pour iPad permettant aux restaurateurs d'enregistrer les paiements de leurs clients.

Ces six start-up de la French Tech ont levé plus de 11 millions d'euros

L'Addition revendique 2500 clients et 9000 utilisateurs. Secteurs : restauration & agroalimentaire Investisseurs : Galia Gestion, CM CIC Capital Privé PayinTech a levé 2,5 millions d'euros PayinTech édite une solution de paiement par bracelet pour le secteur du tourisme et loisirs. Secteur : finance Investisseurs : Fa Dièse, FRCI, CDC. Foodtech France : quelles sont les start up culinaire à suivre en 2017 ?

Avant toute chose, qu’est-ce que la « foodtech » ? La foodtech, c’est le savant mélange entre le numérique, c’est-à-dire des nouvelles technologie, la restauration et l’alimentation. En effet, les startup spécialisées dans la foodtech sont variées. Cette start up suédoise fonctionne sans chefs ni PDG depuis 4 ans (et ça se passe très bien) VIE DE BUREAU - Qui n'a jamais rêvé d'être son propre chef? Eh bien voilà une start up suédoise qui a exaucé ce souhait pour sa cinquantaine d'employés. Chez Crisp, une société de services informatiques à Stockholm, il n'y a plus de PDG ni de chefs depuis près de quatre ans, comme le raconte la BBC.

Comment créer sa startup en 48h [Nanterre Deter #5]