background preloader

Quentleb

Facebook Twitter

Pourquoi faut-il se mobiliser contre la pêche en eau profonde?: Claire Nouvian at TEDxParis 2013. Prends cinq minutes, et signe, copain. La RSE peut-elle intéresser le grand public ? En amont de la grande conférence Paris Climat, la question est d’actualité pour toutes les entreprises engagées.

La RSE peut-elle intéresser le grand public ?

Si la communication RSE (responsabilité sociétale des entreprises) est habituellement destinée à l’interne et aux parties prenantes, la pression sociétale n’a jamais été aussi forte. Car en temps de crise, le public est en quête de sens et de valeurs repères. Les opportunités de prises de parole ne manquent pas pour les entreprises, si elles déjouent la tentation du green ou social washing. Un enjeu de taille que nous décryptons dans ce dossier en compagnie d’experts RSE.

Les experts RSE Armelle WeismanDirectrice associée Meanings Thomas GuilmotoConsultant RSEMindded Franck BigotPrésident OCOM&CO Serge MichelsPrésident Groupe Protéines Un contexte mêlant confiance et suspicion Pour Franck Bigot, président d’OCOM&CO, « les Français sont les champions du monde de la méfiance vis à vis du greenwashing. L’enjeu de la réputation Communication RSE et grand public : quelle formule ? Code de la consommation. La loi Consommation. Les clauses limitant la responsabilité du professionnel. Toute clause limitative de responsabilité dans un contrat de consommation est réputée non écrite : le contrat est toujours valable, mais l'on considère que la clause en question n'existe pas.

Les clauses limitant la responsabilité du professionnel

I Qu’est qu’une clause limitative de responsabilité ? Lorsqu’une personne exécute mal ou n’exécute pas ce qu’il doit à quelqu’un d’autre en vertu d’un contrat, il doit normalement réparer les dommages qui en résultent. Cette réparation prend la plupart du temps la forme de dommages et intérêts. Mais la liberté contractuelle permet de prévoir des clauses qui diminuent le montant de la réparation due dans cette hypothèse. C’est ce que l’on appelle une clauses limitative de responsabilité : toujours tenu d’exécuter son obligation, celui qui en bénéficie n’en n’assumera pas la totalité des conséquences.

De telles clauses sont normalement valables. II Absence d’efficacité de ces clauses dans les contrats consommation III Conséquences pratiques. Scandale Volkswagen : et si on réfléchissait à la responsabilité du consommateur ? ~ Energie et développement durable, par Thibault Laconde. Bon...

Scandale Volkswagen : et si on réfléchissait à la responsabilité du consommateur ? ~ Energie et développement durable, par Thibault Laconde

A ce stade, vous en avez tous entendu parler : le premier constructeur mondial d'automobiles a installé sur certains de ses modèles un logiciel capable d'activer le système anti-pollution seulement au moment des contrôles. En dehors de ces périodes, les émissions de NOx (une famille de gaz responsables notamment de pluies acides) pouvaient être jusqu'à 40 fois plus élevées que la norme. La supercherie a été découverte, l'entreprise risque une amende équivalente au PIB du Gabon, elle a perdu un tiers de sa capitalisation boursière en 3 jours et son PDG a été poussé fermement vers la porte. Les méchants sont punis. Les prochains qui seraient tenté par la triche avertis : le crime ne paye pas... Happy ending ? D'abord, j'aimerais prendre la tricherie de Volkswagen dans l'autre sens : les voitures n'activaient pas un système antipollution miraculeux pendant les tests d'émissions.

Le directeur technique : J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Oui. Zéro progrès en un demi-siècle... Qualité alimentaire: la responsabilité du consommateur et du producteur. France / / Europe Dans le contexte de crise économique, les médias et le gouvernement se préoccupent beaucoup du pouvoir d’achat.

Qualité alimentaire: la responsabilité du consommateur et du producteur

Si on regarde l’évolution de la part du budget des ménages consacré à l’alimentation depuis 50 ans, celle-ci est passée de 32% en 1960 à environ 13% en 2009. Parallèlement, le temps de préparation pour les repas est passé de 330 minutes par jour à 70 minutes, et le nombre d’exploitations agricoles a été divisé par 5. Le monde change : quel impact cela a-t-il sur la qualité des produits alimentaires que nous consommons ? Serions-nous prêts à payer plus cher pour une meilleure alimentation ? Dans notre société de consommation, le réflexe prix est devenu majeur, il suffit de se promener dans le rayon « promo » d’un hypermarché pour s’en convaincre. La mise à disposition de produits alimentaires industrialisés a transformé notre façon de nous nourrir. Mais cette qualité des produits alimentaires est-elle du seul ressort des industriels ? Charles Vaury. Consommateurs ou citoyens ? D.1996 395 D.Mazeaud. Ocl2008152p142. La responsabilité des consommateurs.