background preloader

4. les années Mitterrand

Facebook Twitter

Vie politique - La Ve République et le tournant de 1983. Au cours de son premier demi-siècle, la Ve République a connu un changement important en 1981 avec la première alternance née de l’élection de François Mitterrand, puis en 1986 avec la 1ère cohabitation.

Vie politique - La Ve République et le tournant de 1983

Mais la véritable charnière sur les plans économique et politique est l’année 1983, dont les conséquences politiques se prolongent jusqu’à aujourd’hui comme le montre l’aperçu chronologique suivant. Michel Psellos Rappel des grandes étapes 1958 : approbation de la Constitution par référendum Pendant sa mise au point, le général de Gaulle refuse à son rédacteur Michel Debré l’inscription dans la Constitution du mode de scrutin majoritaire pour les élections législatives, car il estime que le mode de scrutin reste affaire de circonstances. 1962 : référendum sur l’élection du président de la République au suffrage universel Les modalités de cette élection sont inscrites dans la Constitution. 1963 : plan de stabilisation 1965 : première élection présidentielle au suffrage universel.

Tournant de la rigueur. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Tournant de la rigueur

Une « nécessité économique » pour Delors et Mitterrand[modifier | modifier le code] Mise en place à partir de l'élection de François Mitterrand en mai 1981, la politique économique de relance menée par la France provoque une perte de confiance et une fuite importante de capitaux. « Au plan économique, le gouvernement pense réduire le chômage par une politique de relance par la consommation.

Cependant, la situation économique se détériore : pour juguler l’inflation, le gouvernement met en œuvre un blocage des prix et des revenus en juin 1982 ; le déficit budgétaire se creuse, et le franc est dévalué trois fois en 1981, 1982 et 1983. Il est impossible d’envisager la poursuite d’une telle politique sans sortir le franc français du système monétaire européen.

Changements économiques[modifier | modifier le code] Conséquences sur les partis politiques et l'électorat[modifier | modifier le code] Notes et références[modifier | modifier le code] Il y a 30 ans, la peine de mort était abolie en France. 30 ans de décentralisation (1) François Mitterrand vu de Washington. Les années Mitterrand. V2. Jalons Pour l'histoire du temps présent. Patrick Poivre d'Arvor Au même moment, François Mitterrand, Pierre Mauroy et ses ministres réunis en Conseil ont adopté deux ordonnances, visant essentiellement à faire reculer ce chômage.

Jalons Pour l'histoire du temps présent

Cela concerne la réduction de la durée du travail, hebdomadaire et annuel, et puis d'autre part, les contrats de solidarité entre l'Etat et les entreprises. Incontestablement, la première et de loin la plus publique et l'Elysée y attache une extrême importance. Pierre Bérégovoy, secrétaire générale de l'Elysée, à l'issue du Conseil. Pierre Beregovoy C'est une avancée sociale très importante car pour la première fois depuis 1936, on vient d'abaisser la durée légale du travail. 39 heures au lieu de 40 heures.

Voilà pour la philosophie du texte, voyons maintenant avec Laurence Graffin, son contenu, en rappelant que la procédure choisie, c'est-à-dire les ordonnances, dispensent le gouvernement d'en référer comme à l'habitude au parlement Laurence Graffin. Le passage aux 39 heures - Vidéo Ina.fr. 3° - Election présidentielle 1981. Premier conseil des ministres cohabitation - Vidéo Ina.fr. Débat peine de mort. Badinter et l’abolition de la peine de mort : « Au Sénat, en 1981, rien n’était joué » Publicité Ministre de la Justice, en 1981, Robert Badinter fut le grand artisan de l’abolition de la peine de mort.

Badinter et l’abolition de la peine de mort : « Au Sénat, en 1981, rien n’était joué »

Trente ans plus tard, il raconte la bataille homérique du Sénat, où rien n’était joué d’avance. Entretien. Mitterrand élu le 10 mai 1981, l’abolition de la peine de mort est-elle acquise ? Le soir des législatives, le 22 juin 1981, l’affaire était entendue. Ce qui risque de compliquer l’adoption de l’abolition ? Plus le temps passera, plus l’abolition sera en effet politiquement difficile. Le pronostic est défavorable ? La majorité sénatoriale est de droite et très hostile à Mitterrand. L’incertitude était donc totale ? J’ai compris ce jour-là pourquoi Mendès-France, Mitterrand, Edgar Faure et d’autres avaient tellement aimé la république parlementaire. Vous n’aviez pas été tenté par la procédure d’urgence ? Après deux siècles de débats, on ne pouvait pas demander l’urgence. Propos recueillis par Bernard LE SOLLEU.

Ce vendredi. Septembre 1981 : la France abolit la peine de mort. L’abolition de la peine de mort est votée en France, un des derniers pays d'Europe à le faire.

Septembre 1981 : la France abolit la peine de mort

Le mouvement abolitionniste est né au XVIIIe siècle. Malgré le combat de Victor Hugo, la guillotine reste reine pendant la Révolution. Un projet de loi a failli être voté, mais le vote a été entravé par un crime et le référendum d'un journal. Débat peine de mort. MITTERRAND et la peine de mort. Débat assemblée nationale sur peine de mort : Badinter. L'abolition de la peine de mort en France. L'abolition de la peine de mort.

PDM - La peine de mort dans le monde.