background preloader

T1C1 - Production, répartition, dépenses

Facebook Twitter

- Les choix économiques, les besoins, les biens et les services, la rareté.
- La production.
- Les formes de la répartition.
- Les dépenses de consommation, d’investissement.



Le problème économique consiste, pour des individus et des groupes, à hiérarchiser leurs besoins, puis à effectuer des arbitrages entre ces besoins sous la contrainte de leurs ressources disponibles. Les questions de la production (quoi produire et en quelle quantité ?), de la répartition des richesses et des choix de dépenses déterminent une organisation sociale.
La notion de rareté peut être traitée en relation avec les enjeux des marchés internationaux de minerais, ou les tensions sur les terres agricoles. La problématique du manque d’offre face à une augmentation de la demande, en particulier du fait des pays émergents, permet d’étudier la notion de rareté sous un aspect géopolitique. Cabestan - référentiel de plus de 600 indicateurs pertinents pour mieux comprendre vos territoires, mesurer leurs dynamiques.

Consommation, épargne, crédit. Chaque Fiche Repères présente sur une page ou deux les principales données sur le sujet : définitions, tableaux, graphiques, cartes… Tout ce qu’il faut savoir en un coup d’œil.

Consommation, épargne, crédit

Vous trouverez dans cette sous-section des Fiches Repères portant sur les thèmes suivants : Consommation En 2014, les dépenses de consommation des ménages représentent 53 % du PIB et s'élèvent à 1 139 milliards d'euros en valeur. Télécharger la fiche Repères Consommation Endettement des ménages Fin 2014, les ménages français sont endettés à hauteur de 1 179,8 milliards d'euros. Télécharger la fiche Repères Endettement des ménages Epargne En 2014, le taux d'épargne des Français s'élève à 15,1%de leur revenu disponible brut, contre 15,6 % en 2012, ce qui correspond à une épargne de 209,5milliards d’euros.

Télécharger la fiche Repères Epargne Surendettement Entre avril 2010 et mars 2015, le nombre total de dossiers de surendettement déposés à la Banque de France s'élève à 1 124 990 (soit une moyenne de 225 000 par an). Le monde politique. Niveau de salaire Le niveau de salaire varie en fonction d’un certain nombre de facteurs : âge (les jeunes ont un salaire plus bas), qualification (plus elle est importante, plus le salaire est conséquent), nationalité, etc.

Le monde politique

Pour Adam Smith, le niveau de salaire s’établit en fonction de 5 caractéristiques le risque professionnella durée du travaill’agrément ou le désagrément du travailcapacité pour le salarié de répondre aux attentes de l’employeurl’apprentissage nécessaire à l’exercice Le salaire dépend donc, selon Gary Becker, du capital humain. La formation est donc un investissement, rentabilisé par un salaire futur. Selon Ricardo, le travail humain est une marchandise comme les autres. Un salaire minimum a été mis en place en France en 1950 : le SMIG. Le salaire en question Le revenu primaire n’est pas perçu tel quel par les agents, qui sont soumis à des prélèvements obligatoires, et bénéficient de revenus de transfert (allocations…).

Basics.pdf. Les quatre piliers de l'activité. La consommation des ménages, l'investissement des entreprises, les dépenses de l'Etat et le commerce extérieur alimentent la croissance de la production.

Les quatre piliers de l'activité

Le socle de la croissance économique est constitué de la consommation des ménages. En France, avec 717 milliards d'euros, elle représente plus de la moitié (54%) du PIB, lequel atteint 1 336 milliards d'euros (1). Contrairement à ce que pourraient laisser croire les commentaires des enquêtes mensuelles de conjoncture, la consommation est un élément plutôt stable. Les ventes de parapluies s'accroissent quand il pleut, mais la grande masse des dépenses (les loyers, les charges liées au logement, à l'automobile, etc. Les pics de récession ou de reprise sont nettement moins marqués pour la consommation que pour l'investissement. Accès réservé. Matières premières: le retour de la rareté.

Les cours des produits de base connaissent une nouvelle envolée avec la reprise de l'économie.

Matières premières: le retour de la rareté

Une offre anémique, une demande dynamique, alimentée notamment par le rattrapage de la Chine, et la financiarisation croissante de ces marchés expliquent cette flambée des prix. Malthus finira-t-il par avoir raison? Depuis plus de deux cents ans, les sombres prédictions du pasteur anglais sur le caractère fatal de la pénurie alimentaire n'ont cessé d'être démenties par les faits. Loin d'être bridée par le caractère limité des terres arables, la production alimentaire mondiale n'a cessé de se développer sous l'effet du progrès technique et de l'intégration de nouvelles puissances agricoles (Etats-Unis, Australie, Argentine, etc. à l'économie mondiale.

Accès réservé. Alternatives Economiques Education. L'histoire de la monnaie est très largement celle de la monopolisation par les Etats-nations du pouvoir de lever l'impôt et de contrôler l'émission monétaire.

Alternatives Economiques Education

Et l'histoire de la remise en cause de ce monopole par les marchés financiers. La monnaie peine à être définie, tellement elle est multiforme et multifonction. Ce qui rend son contrôle difficile, alors même que les banques centrales font de la maîtrise de sa quantité l'axe prioritaire de leurs politiques. Les cours des produits de base connaissent une nouvelle envolée avec la reprise de l'économie. Qu'est-ce que la monnaie? La monnaie peine à être définie, tellement elle est multiforme et multifonction.

Qu'est-ce que la monnaie?

Ce qui rend son contrôle difficile, alors même que les banques centrales font de la maîtrise de sa quantité l'axe prioritaire de leurs politiques. La monnaie peut être présentée de différentes façons. On peut parler des formes de la monnaie, celles qu'elle a prises à travers l'histoire: métaux précieux, billets, dépôts à vue, etc. On peut parler également de ses fonctions: qu'est-ce qu'elle fait, à quoi sert-elle?

L’entreprise et son environnement.