background preloader

T7. Le chômage résulte-t-il de dysfonctionnements sur le marché

Facebook Twitter

Si le marché du travail présente des similitudes avec le marché des biens, il possède aussi des caractères très spécifiques qui tiennent à la nature de l’offre et de la demande.


Le déséquilibre sur ce marché prend la forme du chômage qui a des implications économiques et sociales importantes. Deux conceptions s’opposent pour expliquer ce déséquilibre en mettant l’accent soit sur les
conditions de l’offre, soit sur le niveau de l’activité économique.

T7C15 - Le fonctionnement du marché du travail

T7C16 - Les explications principales du chômage. Économie : Toute l'actualité sur Le Monde.fr. Déchiffrage. Qu'est-ce qu'un chômeur ? Le chômage correspond à la situation où une personne est involontairement privée d'emploi et en cherche un. Les chômeurs sont reconnus comme des actifs par la comptabilité nationale française. Comptabiliser le nombre de chômeurs et réaliser des comparaisons internationales étaient auparavant très compliqué. Le BIT (Bureau international du travail) a ainsi été amené à définir plus précisément le chômage.

Selon cet organisme, est en situation de chômage toute personne : 1) qui n'a pas travaillé (fût-ce une heure) durant une semaine de référence ; 2) cherche effectivement du travail ; 3) est disponible pour en occuper un dans les quinze jours. Par ailleurs, Pôle emploi différencie les chômeurs selon cinq catégories. Pour tout savoir, consultez : Ainsi, on peut retenir pour la France le chiffre de 3 295 700 chômeurs (catégorie A) ou de 4 843 400 chômeurs (catégories A, B et C). Facebook8 Twitter19 Google+ Alternatives Economiques Education. Demandeurs d'emploi (catégories) La moitié des chômeurs touchent moins de 500 euros par mois. Actualités Un tiers des chômeurs ne touche aucune indemnité. La moitié d'entre-eux ne reçoivent pas plus 500 euros par mois et les trois quarts moins du Smic.

Seuls 6 % perçoivent plus de 1 500 euros. Seuls 17 600 touchent plus de 4000 euros par mois, soit 0,4 % de l'ensemble. Le moins que l’on puisse dire est que régime français d'indemnisation des demandeurs d’emploi est loin d'être trop généreux1 et de « désinciter » à la reprise d'un travail. Selon les chiffres de l'Unedic, les chômeurs reçoivent en moyenne 1 100 euros net par mois d'indemnité2, montant du niveau du Smic et l’équivalent de 71 % du salaire net de référence. Mais ce chiffre est trompeur car il ne porte que sur les chômeurs indemnisés par l'Unedic dans le cadre du régime général de l'assurance chômage et oublie donc grande partie des demandeurs d'emploi. Pour comprendre combien perçoivent réellement les chômeurs, il faut élargir le champ de la mesure. 1. Base de données des extraits de journaux télévisés de France 2 | S.E.S. Webclass.