background preloader

Culture annonceur

Facebook Twitter

Marketing culturel du spectacle vivant. A priori, la démarche commerciale d’un fabricant de lessive n’est pas semblable à celle d’un spectacle vivant.

Marketing culturel du spectacle vivant

Pourtant, afin de s’assurer d’une diffusion large et efficace auprès d’une cible, la culture ne peut se passer de la dimension marketing. Selon Dominique BOURGEON-RENAULT [1], la démarche et les outils du marketing sont indispensables afin de lancer des projets, nouer des partenariats, attirer et fidéliser un public, … Le marketing culturel peut être défini comme l’art d’atteindre les segments de marché susceptibles de s’intéresser au produit, en ajustant les variables comme le prix, la communication et la distribution afin de mettre le produit en contact avec un nombre suffisant de consommateurs et d’atteindre les objectifs définis en amont.

Cela consiste à appliquer les techniques du marketing à la culture, plus spécifiquement aux produits culturels. Dans cet article, nous allons étudier les spécificités du marketing culturel notamment celles du spectacle vivant. I. A. Quelles finalités pour les organisations publiques. Quel rôle pour les associations? 108.pdf - 2666438408. Identité numérique. - Dossier : les lois d'Asimov en robotique.

identité numérique

Découvrez le dossier « Les trois lois de la robotique ». Le robot, mécanisme automatique pouvant se substituer à l’Homme et ayant parfois un aspect humain, peut paraître bénéfique ou terrifiant. Isaac Asimov avait édicté les trois lois de la robotique afin de calmer les craintes de l’Homme ordinaire envers la « machine ». Découvrez leur origine, leurs limites et leur pertinence dans la société actuelle. Futura-Sciences, le 20/03/2014. - Un « robot lycéen » testé à la rentrée en Rhône-Alpes. . - Les robots débarquent au lycée. . - L'affaire Brandon Mayfield : une surveillance terrifiante. . - Que reste-t-il de notre vie privée sur Internet ? - Interview exclusive d’Edward Snowden. Semaine de l'éducation mobile à l'Unesco. . - Mes réseaux sociaux et moi : brochure conseil d'éducation au numérique (Académie de Versailles) . * L'internet responsable : module de formation destiné aux enseignants.

. * Le portail "Comprendre et utiliser Internet". Culture d’entreprise et innovation 2/6. Dans cette seconde partie d’une série d’articles sur la culture d’entreprise et l’innovation destinée à comparer les pratiques chez Apple, Microsoft et Google, nous allons nous consacrer à la mission que se donnent les entreprises et comment elles codifient leur système de valeur.

Culture d’entreprise et innovation 2/6

La mission et la codification des valeurs Il est intéressant de constater qu’Apple n’a pas formalisé de slogan ou de mission, depuis le “Think Different” de 1997 datant du retour de Steve Jobs aux commandes. La communication Corporate s’efface au profit d’une communication entièrement centrée sur les nouveaux produits, surtout depuis l’arrivée de l’iPod en 2001. On le retrouve dans la prise de parole de Steve Jobs, elle aussi centrée presque exclusivement sur les annonces de produits (cf cet excellent article sur “La culture Apple”). La culture d’Apple est fortement imprégnée par la personnalité et le style de Steve Jobs, devenu une sorte d’idéologue de la high-tech. Que conclure de tout cela ?

Culture d’entreprise et innovation 5/6. Nous voici dans l’avant-dernier tour de piste sur la culture d’entreprise comparée d’Apple, Microsoft et Google.

Culture d’entreprise et innovation 5/6

Nous allons y traiter des ressources humaines, du recrutement mais aussi de la répartition géographique de la R&D de ces entreprises. Ce sont de vastes sujets qu’il ne sera pas question de couvrir exhaustivement. Ici encore, il s’agit surtout de comprendre les moteurs internes de ces entreprises et l’impact que cela peut avoir sur leur capacité à innover. Le management, les ressources humaines et le recrutement Nos trois géants du numérique ont tout d’abord pas mal de points communs : ils cherchent tous à recruter et fidéliser les meilleurs, à créer de bonnes conditions de travail, à promouvoir à la fois l’excellence individuelle et le travail d’équipe et à identifier des “haut potentiels”. L’intelligence brute et analytique semble nettement favorisée chez Microsoft et Google tandis que l’intelligence émotionnelle et la créativité semble être plus appréciées chez Apple.

So…