background preloader

TH2 - CH2 - Médias et opinion publique dans les grandes crises p

Facebook Twitter

Résultats Google Recherche d'images correspondant à. Mai 68 un entre deux dans l\ histoire des medias et de la radio en France. Fake, manipulations et réseaux sociaux: pourquoi il faut vite comprendre ce qu'est "l'astroturfing" A l’ère de la post-vérité, au milieu des fake news et alternative facts, émerge l’astroturfing. Cet anglicisme un brin barbare, qui évoquerait plutôt un délire mystique ou une nouvelle façon de lire son horoscope, fait référence à un procédé perfide qui sévit sur internet : la simulation d’une activité ou d’une initiative qui serait issue du peuple, en réalité montée de toutes pièces par un acteur souhaitant influer sur l’opinion.

Fabrice Epelboin, qui a donné plusieurs cours à Sciences Po Paris sur la disruption sociale et politique apportée par les réseaux sociaux, nous éclaire sur ce phénomène qu’il étudie depuis plusieurs années. Le sujet d’abord ignoré puis dédaigné, a finalement obtenu plus de considération et une réelle légitimité : le Brexit, la montée des extrêmes, et l’élection de Donald Trump sont passés par là. Juste pour être certains d’avoir bien compris, pouvez-vous nous donner une définition complète de l’astroturfing ?

Comment contrer cela ? 6 février 1934 Nuit d’émeute à Paris. 3. La crise de mai 1968. La crise de mai 1958. L'année radiophonique 1944. I.2.a) Propagande, censure et désinformation … | L'armée et l'information de 1914 à nos jours. Voici, dans ce diaporama, quelques exemples de propagande de l’époque : 1 « Pour la France versez votre or » On peut remarquer un soldat Allemand(genou à terre: humiliation, défaite) de la Première Guerre Mondiale reconnaissable grâce au pic présent sur son casque, qui s’effondre sous le Coq(aspect agressif : puissance de la France, qu’il sont plus fort que l’Allemagne) du Franc.

Cela signifie que le fait de donner de l’argent va permettre d’anéantir l’armée ennemie. Le soldat allemand est représenté avec un genou à terre, symbole de défaite et même d’humiliation. Le coq, quant à lui à un aspect agressif, symbolisant la puissance de la France, ainsi que la supériorité française, face aux Allemands. 2 « On les aura ! Le slogan « Souscrivez aux Bons de la Défense nationale », invite les français à financer la guerre. 3 « Soldat cherchant ses poux » Sur cette carte postale, on peut voir un Poilu « cherchant ses poux », dans un décor paisible. 5 Lettre de soldat dans « Le Petit Parisien » L'affaire Dreyfus (1899) - Georges Méliès. Il y a 120 ans, la dégradation du capitaine Dreyfus vue par la presse. Le premier acte de l’affaire commence en octobre 1894 par l’arrestation d’Alfred Dreyfus, officier de l’armée française d’origine alsacienne et de confession juive.

Son procès se déroule à huis-clos devant un conseil de guerre. Condamné pour haute trahison à la déportation à perpétuité au bagne de Cayenne, l’accusé doit subir le déshonneur d’une dégradation publique le 5 janvier 1895. Le traitement de ces premiers événements permet de mesurer les courants profonds qui parcourent la presse et l’opinion publique de l’époque. Une du Monde illustré, extrait, 12 janvier 1895 Début octobre 1894, le service de renseignement français soupçonne Alfred Dreyfus d’envoyer des documents militaires secrets à l’attaché militaire d’Allemagne. Il est arrêté le 15 octobre sur ordre du général Mercier, ministre de la Guerre, écroué à la prison du Cherche-Midi et mis au secret. La presse dans son ensemble s’empare de l’affaire. Une du Supplément illustré du Petit Journal, 13 janvier 1895. #WWII #LeSaviezVous Le 2 août 1940, Charles de Gaulle est condamné à mort #DeGaulle. Très bonne entrée pour le chapitre d'histoire "Médias et opinion publique..." Via @LMDiplo.

Retronews. Verdun 1916 : quand la presse était censurée | Le blog de Gallica. Journal des débats politiques et littéraires, 14 avril 1916 Contenu autorisé, contenu censuré Le 21 février 1916, l’artillerie allemande déverse un million d’obus sur les lignes françaises. La bataille de Verdun vient de débuter.

Mais en une du numéro du 22 février du Journal des débats politiques et littéraires, n’est publié que le communiqué officiel du 20 quant à la situation militaire. Le 23 février, le lecteur de la presse quotidienne n’est toujours pas en mesure d’appréhender l’importance de l’offensive allemande (la veille, l’artillerie allemande a tiré son deuxième million d’obus, les pertes françaises sont très lourdes) : « Dans toute la région de Verdun, les deux artilleries ont continué à se montrer très actives. » (communiqué daté du soir du 21, en première page) ; « Continuation de l’activité d'artillerie dans la région de Verdun. Mais les effets du contrôle de l’information se manifestent aussi dans la forme même de la publication, par son « blanchiment ». Conclusion Sources.