background preloader

Anatolie : berceau des langues ?

Facebook Twitter

The Proto-Indo-Europeans and Their Early Descendants: Proto-Languages and Homelands. The Indo-European languages include most of the languages of Europe, Iran and Northern India.

The Proto-Indo-Europeans and Their Early Descendants: Proto-Languages and Homelands

For instance, English, Gaelic, French, Spanish, Portuguese, Italian, Dutch, German, Swedish, Norwegian, Lithuanian, Latvian, Ukrainian, Belorussian, Polish, Czech, Slovak, Romanian, Bulgarian, Russian, Greek, Albanian, Armenian and Kurdish are some of the better-known IE languages of Europe and the Near East. In Iran, the major language, Farsi, is IE, as is the major language Pashto in Afghanistan. In India and Pakistan, the huge languages Hindi, Urdu and Punjabi are all IE. They go back to a proto-language called Proto Indo-European, or PIE. In that the languages are all related, the truth is that the peoples are all related to for the greatest part.

L'origine des langues. L'origine des langues 1 Monogénèse et polygénèse La question de l'origine des langues a toujours suscité de nombreuses hypothèses et mis a contribution les travaux tant des anthropologues, que des archéologues, des généticiens, des linguistes, etc.

L'origine des langues

En 1865, la Société delinguistique de Paris avait informé ses membres dans ses règlements qu'elle ne recevrait «aucune communication concernant [...] l'origine du langage». Mais la question a continué néanmoins à hanter les linguistes et la recherche d'une langue mère unique s'est poursuivie, si tant est qu'une telle langue ait existé. Dans L'Homme de paroles (Fayard, 1996), le linguiste français Claude Hagège réfute le mythe d'une langue commune unique : Néanmoins, l'idée d'une langue mère relève d'un fantasme ancien. 2 Les méthodes classificatoires des langues Il existe deux grands principes classificatoires des langues. 2.1 La méthode typologique.

Théorie de la continuité paléolithique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Théorie de la continuité paléolithique

La théorie de la continuité paléolithique (PCT) imaginée par le linguiste italien Mario Alinei propose de faire remonter au Paléolithique supérieur l'origine des langues indo-européennes et rejette l'hypothèse communément admise d'une invasion par une civilisation plus évoluée venue d'Orient. Elle réfute également la théorie de la dispersion néolithique (NDT) de Colin Renfrew[1] qui lie l'apparition de l'agriculture à une colonisation indo-européenne pacifique au Néolithique. La théorie de Mario Alinei est vivement controversée dans les milieux universitaires, dans la mesure où elle consiste en une remise en question radicale de tout ce qui était considéré comme acquis dans le domaine.

Influencée à l’origine par les travaux de Karl Frederik Meinander sur les langues finno-ougriennes[2], la théorie de la continuité paléolithique propose donc une alternative au modèle invasionniste de diffusion des langues indo-européennes. La langue française serait née en Turquie. Dimanche 26 août 2012 7 26 /08 /Août /2012 11:45 La langue française serait née en Turquie Le hindi et le français ne semblent pas être à première vue des langues très proches.

La langue française serait née en Turquie

Pourtant quand il s’agit d’appeler sa « Ēkamātra » (mère) on remarque qu’elles ne sont pas si différentes. La Mésopotamie : un berceau de l'humanité. La première civilisation de l’histoire de l’humanité naquit en Mésopotamie au Ve millénaire avant notre ère.

La Mésopotamie : un berceau de l'humanité

Pendant plus de deux mille ans, elle engendra les états les plus puissants et les plus développés du monde. A l’origine de nombreuses inventions dont l’écriture, le monde mésopotamien influença de son empreinte ses voisins du Moyen-Orient, l’Égypte et la vallée de l’Indus, avant d’amorcer son déclin vers 500 ans avant J-C. À l’avènement de l’ère chrétienne, il avait disparu. Le croissant fertile Le terme Mésopotamie, qui signifie « terre entre les fleuves », désigne la plaine inondable qui s’étend entre le Tigre et l’Euphrate (Irak actuel). L'Aventures des critures. Naissances : le cunéiforme : en bref. L'Anatolie, berceau des langues indo-européennes. Le berceau des langues indo-européennes se situerait en Turquie.

L'Anatolie, berceau des langues indo-européennes

C’est du moins ce qu’affirment des chercheurs d’Auckland (Nouvelle-Zélande), selon le New York Times. Quentin Atkinson, un biologiste, a annoncé dans la revue Science avoir «trouvé un appui concluant à l’hypothèse d’une origine anatolienne plutôt que des steppes». La généalogie des langues indo-européennes «coïncide avec une expansion de l’agriculture depuis l’Anatolie il y a 8.000 ou 9.500 ans». L’anglais, l’espagnol, le russe, le grec et l’hindi sonnent tous très différemment mais l’on retrouve quand même un certain nombre de points communs.

Par exemple, le terme «mère» se dit moeder en hollandais, madre en espagnol, mat en russe et mother en anglais. Alors que les «Anatoliens» affirment que ce sont les agriculteurs pacifiques d’Anatolie qui ont diffusé leur langue en migrant il y a près de 9.000 ans, la théorie «des steppes» soutient que les langues se sont diffusées grâce au char. Publicité Devenez fan sur. Origins and Expansion of the Indo-European Language Family. Indo-European Languages Originated in Anatolia, Biologists Say.