background preloader

Apprentissage et Mouvement (cross crawl? etc)

Facebook Twitter

Brain gym - Repères théoriques. Il s’agit d’exécuter des mouvements simples et rapides qui vont contribuer à réactiver et améliorer nos performances physiques et intellectuelles en favorisant l’activation de toute une série de zones de notre cerveau.

Brain gym - Repères théoriques

Les différentes activités vont participer à diminuer le stress, à favoriser la concentration et l’utilisation des zones cérébrales de l’hémisphère gauche et de l’hémisphère droit. Tous ces éléments vont soutenir l’apprentissage, la production de travaux divers et même les performances sportives. On distingue 3 types de mouvements: Les mouvements de la ligne médiane Ce sont des mouvements croisés qui vont générer l’activation d’un ensemble important de zones du cerveau et contribuer au passage d’information de l’hémisphère gauche à l’hémisphère droit et inversement.

Education kinesthésique, Brain Gym – enfant dyslexique (Seine-Maritime) Historique En 1981 Paul Dennison publie le premier livre fondateur de la « Brain gym® (« Swiching on », traduire « se brancher » mais publié en français sous le nom de « Kinésiologie, le plaisir d’apprendre ») ».

Education kinesthésique, Brain Gym – enfant dyslexique (Seine-Maritime)

Paul a sélectionné les mouvements les plus performants selon sa pratique professionnelle pour résoudre les difficultés d’apprentissage. C'est par le mouvement que nous apprenons. L'idée que le mouvement est la clef qui ouvre sur l'apprentissage est maintenant bien établie en Éducation Kinesthésique®.

C'est par le mouvement que nous apprenons

Nous savons que les enfants apprennent en bougeant, en jouant et en interagissant avec les autres et avec les matières concrètes et réelles de leur environnement. Lorsque les enfants ne sont pas autorisés à bouger, leur curiosité, intérêt et désir d'apprendre leur devient moins accessible. Le geste dans les apprentissages. Comment muscler son cerveau : Des muscles aux cellules grises.