background preloader

Pommier_groupeg_psy

Facebook Twitter

POMMIER

Educ Spé en congé parental

Appel d'opinions!!! Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux. Professeur de psychiatrie, de psychologie mais également spécialiste en addiction, Michel Lejoyeux nous parle de cet attrait parfois extrême que nous avons pour les nouvelles technologies.

Numérique et comportement : Entretien avec Michel Lejoyeux

Appelée par certains addiction au numérique ou pathologie mentale, qu’en est-il réellement et comment s’en prémunir ? Spécialiste des comportements, Michel Lejoyeux est l’auteur de plusieurs ouvrages de développement personnel. ARTE : On parle aujourd’hui de l’attrait poussé pour le numérique comme d’une addiction voire d’une pathologie dans certains cas. Quel est votre positionnement ? Je pense qu’il ne s’agit pas d’une addiction au sens où on l’entend quand on parle d’alcool ou de drogues.

Quels sont les effets observables au niveau cognitif de l’addiction au numérique ? Même s’il faut rester prudent aujourd’hui avec cette notion d’addiction, on peut en revanche remarquer lors d’une IRM, une zone d’activation dans le centre cérébral du plaisir. La prévention sur l’addiction doit être globale. Note 1.

-

Note 2. Tous connectés, tous drogués ? - Le débat. Note 3. L'angoisse du vide numérique. Tablette (numérique) et tabac: même combat!

L'angoisse du vide numérique

Une étude britannique vient en effet confirmer ce que plusieurs adeptes du tout technologique commencent à soupçonner eux-mêmes: les nouveaux outils de communication seraient en train de créer chez plusieurs humains une dépendance équivalente ou supérieure à celle induite par la cigarette et l'alcool. Rien de moins. C'est Intersperience, une boite brit spécialisée dans la recherche comportementale dans le domaine de la consommation qui vient de faire cette découverte après avoir soumis à la question près de 1000 adeptes des technologies âgés de 18 à 65 ans.

D'ailleurs, résume l'entreprise, une journée sans iPad, iPhone, ordinateur portable, Facebook, Twitter et compagnie a été qualifiée «du plus grand cauchemar» par un et comme l'équivalent de «se faire couper les deux mains» par un autre. Un fumeur ou un alcoolique n'aurait pas dit mieux. Le phénomène est contemporain. Note 1. Forums Psychologie : Discussion libre.

Note 2. Cyberdépendance et décrochage scolaire. La cyberdépendance est un phénomène plutôt récent et croissant qui s’est développé en même temps que l’internet.

Cyberdépendance et décrochage scolaire

Ses facteurs et ses symptômes existent en grande quantité. Il n’est pas évident de sortir de cette dépendance parce qu’on ne s’en rend pas compte tout de suite. Ce sont souvent nos proches qui nous alertent. Il est nécessaire d’accepter la dépendance pour pouvoir se faire aider, d’abord par notre entourage et ensuite par des spécialistes si nécessaire. La prévention, notamment chez les jeunes est primordial afin de leur éviter tous problèmes face aux dangers du numérique. Cette forme de dépendance peut, chez les jeunes être une des sources du décrochage scolaire. Les indicateurs forts d’un décrochage imminent sont l’absentéisme, la violence verbale et physique (anxiété) ainsi que les différentes formes d’addictions (alcoolisation, drogues, jeux, internet …).

WordPress: J'aime chargement… Note 3.