background preloader

Ruralité

Facebook Twitter

Internet en France : éclatement des modes d'accès et inquiétudes croissantes sur les données mobiles. De plus en plus connectés, mais de moins en moins homogènes. Si l'on en croit la livraison 2012 de l'étude du Centre de recherche pour l'étude et l'observation des conditions de vie (Credoc), l'utilisation d'Internet n'a jamais été aussi diverse, tant dans ses modes d'accès que dans ses usages. Ainsi l'étude, publiée sur le site de l'Arcep, recense-t-elle une très forte progression de l'Internet mobile. Celle-ci ne se fait pas tant au détriment de l'Internet fixe que grâce à une augmentation du temps passé devant les écrans, avec certains freins ou inquiétudes face à ces nouvelles habitudes.

Vers un éclatement des modes d'accès "Climat économique morose", "crise"... 29% de la population navigue désormais sur Internet avec un smartphone, contre 5% en 2008. 23% consulte ses courriels, et 21% télécharge des applications, avec des taux de croissance similaires. Une diffusion des équipements qui "reste donc relativement élitiste" pour l'instant, précise l'étude. Abysses digitales.

Référentiel de pratiques : les villes et les territoires intelligents en France. Le nouveau référentiel de pratiques de MARKESS International consacré à la gestion intelligente des villes et des territoires avec le numérique est disponible en téléchargement gratuit à ce lien. Cette synthèse d’une dizaine de pages présente les grands résultats d’une étude conduite auprès de 130 décideurs de collectivités locales ainsi que de 60 acteurs actifs sur ce marché. L’étude aborde notamment les questions suivantes : - Quels sont les projets priorisés par les différents profils de collectivités en matière de gestion de la relation usager, de la gestion des transports, d’aménagement et de développement économique, de la gestion environnementale, de la gestion des affaires sociales et de la santé, de l’éducation et de la sécurité ?

- Quel rôle pour l’open data en faveur de la ville intelligente et quelle stratégie selon les profils des collectivités d’ici 2014 ? Quelles données sont ouvertes en priorité ? Téléchargez le Référentiel de Pratiques associé. Relais de croissance : et si l’économie numérique… « The Media Hall Company. A l’heure ou beaucoup pensent que la fin de la croissance est inexorable, certains sont persuadés que le numérique est entrain de nous faire entrer dans un nouveau cycle de croissance.

C’est la contribution de Michèle Debonneuil, inspecteur général des finances, professeur à HEC sur La Tribune.fr intitulée « L’économie numérique comme nouveau relais de croissance : illusion ou solution ? », qui vient éclairer le débat avec des exemples précis et des pistes pragmatiques. Le dossier sur la France du Numérique de l’Usine Nouvelle qui s’appuie sur un tour de l’hexagone confirme que le potentiel digital est dans les régions et on parle de terroir numérique. Le numérique est bien en plein ébullition et l’économie numérique avance malgré tout. Les équipements LTE pèseront 17 milliards de dollars en 2016. Difficile début d’année pour le marché des équipements de télécommunication mobile. Selon Infonetics Research, le secteur des équipements pour réseaux 2G, 3G et 4G (LTE et Wimax) a connu une baisse de 14 % à près de 10 milliards de dollars au cours du premier trimestre 2012. Alors que le trimestre précédent avait connu une hausse de 8 %. La baisse du marché est notamment entraînée par le désintérêt relatif (-8 %) des infrastructures de station radio, tant pour la 2G et 3G que pour le LTE et Wimax.

En revanche, les ventes de solutions de cœur de réseau (GGSNs, SGSNs, PDSNs) progressent de 5 % par rapport à 2011 et de 4 % de manière séquentielle. Néanmoins, le marché devrait être entraîné à la hausse par le développement de la 4G. . « Le marché des infrastructures globales portable a pris un coup au cours du premier trimestre de 2012. . , analyste principal infrastructure mobile et opérateurs chez Infonetics Research. Crédit photo © Swisshippo – Fotolia.com. Qui pourra en profiter ? : La 4G en questions. Orange, SFR, Bouygues s'enorgueillissent à longueur de publicité : leurs réseaux couvrent quasiment 100 % de la population française.

Certes, mais pas en 3G. Les couvertures 3G/3G+ sont bien plus restreintes, même 7 ans après l'ouverture des premiers réseaux 3G. Pour la 4G, les autorités ont décidé de forcer les opérateurs à combler la "fracture numérique" entre zones urbaines denses et zones rurales et ont fixé des objectifs précis conditionnant l'obtention d'une licence 4G.

L'ARCEP a défini une zone de déploiement prioritaire qui "représente environ 18 % de la population métropolitaine et 63% du territoire". Hors cette zone privilégiée, les opérateurs sont soumis à deux engagements différents selon les fréquences utilisées. Enfin, l'ARCEP a aussi fixé un taux de couverture minimal de la population dans chaque département métropolitain de 90 % à une échéance de 12 ans. Le LTE promet aussi une couverture plus homogène. Villeneuve. Les abeilles arrivent dans les porte-monnaie - Lot-et-Garonne. J - 4 pour le lancement de la monnaie complémentaire locale l'abeille revêtant la forme de bons d'achat, créée par l'association Agir pour le vivant. Les bénévoles, au cours d'une manifestation le samedi 23 janvier, de 8 heures à 12 heures, sous la halle, rue Lakanal, présenteront aux Villeneuvois et aux Villeneuvoises les « billets » de 1, 2, 5 et 10 abeilles, une abeille valant 1€.

Ils expliqueront également les grandes lignes de cette action qu'ils souhaitent étendre au fil des années. « Les finalités de la monnaie locale complémentaire sont la redynamisation de l'économie locale et par là même du lien social, la réduction des transports de marchandises et la limitation de l'empreinte écologique. Si l'on consomme local, on préserve l'environnement, explique Patrick Figeac, aux côtés de Brigitte Balavoine et de Françoise Lenoble, bénévoles à Agir pour le vivant. La mise en route de l'abeille aura nécessité sept mois de travail. « Actuellement, 2 000 abeilles circulent.

TEE SHIRTS AGRICOLES | T-XAINTRIE | PROVACHES | TEE-SHIRTS FERMIERS - MADE IN CORRèZE | Fibre et très haut débit : une nouvelle bataille réglementaire commence. L’appel à mobilisation lancé le 31 août par sept réseaux d’initiatives publique ne sera pas un pétard mouillé. Les parlementaires prennent le relais pour contester, à leur tour, les arbitrages, annonces et cadre réglementaire qu’ils jugent défavorables aux acteurs locaux, car entravant leurs projets de construction d’infrastructures en fibre optique. La Commission de l’économie et de l’aménagement du territoire du Sénat saisit donc l’Autorité de la concurrence, lui demandant de réaliser une expertise juridique s’appuyant sur les constats du rapport d’information « Aménagement numérique des territoires : passer des paroles aux actes », présenté par le sénateur Hervé Maurey (UC – Eure) et adopté le 6 juillet 2011 à l’unanimité par cette même commission.

En creux, la commission du Sénat critique les positions défendues par l’Arcep, le régulateur des télécoms. De son côté l’Autorité de la Concurrence annonce aujourd’hui qu’elle rendra son avis à la fin de l’année. Internet rural : Ma contribution au programme national très haut débit (PNTHD) - The IT Circle Blog. IDATE: «1 dollar investi dans les TIC génère 10 dollars dans l’économie mondiale» L’Idate (Institut de l’Audiovisuel et des Télécommunications en Europe) a présenté la 11e édition de son rapport DigiWorld Yearbook. Après une année 2009 très sombre, les marchés des Télécoms-Internet-Médias (TIC) connaissent une légère croissance de +3% en 2010. Pourtant malgré les 2.754 milliards d’euros de revenus en 2010, le niveau de 2008 n’est pas encore tout à fait atteint puisqu’il s’établissait à +4,6%. D’ailleurs les TIC ont une croissance en valeur inférieure à celle de l’économie dans son ensemble (environ 6%). Quelques signes d’essoufflements ont même été constatés, notamment la baisse des ventes de PC portables au profit des tablettes, ou la diminution des prix pour certains équipements tels que les écrans plats. « 2010 apparaît donc comme une année de rattrapage », précise Didier Pouillot, responsable du projet DigiWorld à l’Idate.

Outre les tendances économiques, l’Iinstitut constate également en 2010 une transition des TIC vers l’IP et le numérique. Marketing territorial. Prochain lancement d’un Campus Thd zones peu denses. Appel à contributeurs. Prochain lancement d’un Campus Thd zones peu denses. Appel à contributeurs Plus les discussions avancent avec les professionnels des réseaux, notamment avec ceux spécialisés dans les Réseaux d’Initiative Publique, plus l’hypothèse de la probable défaillance de l’Etat français dans ce domaine malheureusement se confirme. Les faits parlent d’eux-mêmes… Pas de péréquation numérique, pas d’acteur national en charge, pas de dynamique réglementaire dans ces domaines… Des indices convergents attestent en outre de l’affirmation implicite d’une position impossible à supporter, car inefficace et injuste, selon laquelle l’Etat ne mettrait pas les moyens annoncés et laisserait les collectivités territoriales avec le seul droit de payer par exemple la montée en débit.

Montée en débit orchestrée par l’opérateur historique ? … L’impôt paiera-il une seconde fois une partie de l’infrastructure de France Telecom ? Au fait où en sont les versements du Grand emprunt dédiés au Très Haut Débit ? Like this: 3 points pour réussir l’intégration de QR codes à sa stratégie marketing. Je dois avouer que j'ai toujours eu un faible pour les QR codes, car je trouve fantastique de pouvoir insérer autant d'information dans une image.

Par contre, on voit rarement de bonnes pratiques ici ou ailleurs. Voici donc une marche à suivre en 3 points pour réussir l'intégration de QR codes à sa stratégie marketing. Ce dont il faut tenir compte en premier lieu, c'est que son utilisation est bien marginale. Selon une étude effectuée par le CEFRIO en octobre 2010 auprès des adultes québécois, plus de 39% des 18 à 24 ans auraient un téléphone intelligent. Par contre, cette proportion diminue plus que la population vieillit. Aussi, eMarketer lançait dernièrement une étude disant que 19% des utilisateurs de téléphones intelligents utilisaient une application pour scanner de code à barres. D'après une étude d'une agence indépendante effectuée aux États-Unis en novembre 2010, 52% des répondants avaient entendu parler ou vu un QR code et 28% en avaient scanné un! Pourquoi l'intégrer ?

Thoma. FttH: Prends-toi-z-en main (C’est ton destin) « (Très) Haut-Débit au milieu des vignes. Bonjour Mr Raso J’aimerais attirer votre attention sur l’usage du domaine privé pour la constitution d’un réseau partagé à caractère public (ou collectif). Cela me parait assez utopique, à l’écart des réalités : - cela soulève des problèmes juridiques : nécessité de servitudes qui sont contraignantes pour le fond servant et qui doivent se décliner par parcelles sur l’ensemble des parcours. Prévoir un budget en actes notariaux conséquent. -cela soulève des problèmes relatifs à la charge du démarchage pour déterminer un parcours qui puissent être continu pour donner une réalité au réseau sur toutes ses branches -cela augmente le degré d’incertitude liés à tous les propriétaires qui, même avec une servitude, détiennent le foncier, l’immeuble qui supporte le réseau Je vous parle là d’expériences, que je peux vous relater.

La dimension inter-personnelle est importante, et là ce que vous souhaitez promouvoir, c’est un « syndic » de propriétaires quelque part, à grande échelle de plus. Rural. Ruralité-néo ruralité.